C'est hier que la nouvelle release de Backtrack est sortie. Au rayon des nouveautés pour cette v5 au nom de code Revolution (attention au procès par Free - ahaha), un kernel 2.6.38, une mise à niveau vers Lucid Lynx (Ubuntu), et le support de KDE 4.6, Gnome 2.6 et Fluxbox. Hormis son nouveau fond d'écran, Backtrack innove grâce à sa version ARM, que vous pourrez faire tourner sur une tablette ou un téléphone suffisamment costaud.


Les architectures x64 sont aussi supportée (vous choisissez tout ça au moment du download) et BT5 s'est enrichit de nouveaux outils, portant le nombre à plus de 350 outils dédiés au pentest. Les classiques ont aussi été mis à jour. Autre nouveauté avec Backtrack 5, le mode de boot "Forensics" qui permet de démarrer la machine en lecture seule (donc sans altérer des preuves par exemple), ainsi qu'un mode furtif qui ne génère pas de trafic réseau (et donc passe inaperçu complètement) . Dans un podcast dédié au social engineering, le développeur en chef de cette release a expliquer non sans humour, que les gens qui ont travaillé sur BT5 sont vraiment en manque de sommeil et de nourriture et que leurs femmes ne leur parlent plus... C'est dire s'il y ont mis tout leur coeur.

BackTrack 5 - Penetration Testing Distribution from Offensive Security on Vimeo.

Ah et info extrêmement importante : L'intégralité du code source de Backtrack 5 est maintenant disponible car Backtrack est full open source maintenant. Plus de problème de licence... Les sources disponibles permettront à chacun de "fabriquer" sa propre version de Backtrack. Bien joué les gars !

Si ça vous tente, Backtrack 5 est téléchargeable ici.

Merci à Pascal pour l'info

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin