Quand Mini-moi a débarqué, j'ai dû faire face à un énorme dilemme... Moi qui passe ma vie à twitter une photo du moindre paysage ou de la moindre assiette de bouffe qui croise ma route, j'ai dû me faire violence pour ne pas mettre en ligne une photo de ce petit garçon encore plus mignon que son papa. (Et je suis objectif !)

Il est tellement beau, souriant et fait tellement de trucs drôles, qu'on a forcement envie de partager tout ça avec ses amis sur Facebook ou ses contacts sur Twitter. Et pourtant, quelle connerie !

J'ai plusieurs couples d'amis qui n'hésitent pas à poster des centaines de photos d'eux où madame donne le sein à bébé, où l'enfant bave, met son doigt dans son nez, est tout nu dans son bain, sur le pot...etc. Et je ne vous parle pas des vidéos...

Je ne suis pas d'accord avec cette pratique d'étalage de vie privée des petits et cela pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, à mon niveau, si j'avais publié une photo de Mini-moi sur le net, elle aurait été, je pense, rapidement dénaturée, modifiée, "salie" ou commenté de manière déplacée par quelques trolls baveux. C'est avant tout un moyen de protéger ma famille.

Mais d'une manière plus générale, ne pas mettre de photo de ses enfants sur le net, c'est aussi leur laisser un choix qui leur appartient. Bien que nous soyons leurs parents, nous n'avons pas tous les droits sur eux. Et même s'ils sont trop jeunes pour en avoir conscience, leur droit à l'image leur appartient.

Si Internet (et Facebook !!!) avait existé à l'époque de mes parents, je pense que ça m'aurait fait un peu chier que des mecs déterrent des photos de moi enfant ou ado à poil dans le bain, ou avec de la morve plein le nez. Ou alors de voir les nichons de ma mère online parce qu'à l'époque, c'était "hype" de poster une photo d'allaitement sur Facebook.

baby

Faut se mettre à leur place. Peut-être que dans 20 ou 30 ans, vos enfants seront dans une situation personnelle ou professionnelle (showbiz, politique, entrepreneurial...etc.) particulière et que vos photos seront utilisées contre eux. Globalement, qu'on me voit dans mon bain quand j'avais 2 ans, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre, mais tout le monde n'a pas la même sensibilité. Certains peuvent en être gênés ou affectés moralement. Surtout s'ils sont ados et soumis à un contexte social violent ou moqueur.

Bref, sans vouloir jouer les pères La Morale, même si votre enfant est la plus belle des merveilles du monde, gardez toujours en tête que ce que vous mettez en ligne ne vous appartient plus et restera sur le net pour l'éternité (ou quelque chose comme ça à quelques milliards d'années près...).

Laissez-lui au moins ce choix-là lorsqu'il sera en âge de maitriser les outils de communication actuels tout en n'oubliant pas de lui expliquer les enjeux et le devenir de ce qu'il mettra en ligne.

À bon entendeur...

Ps : Toutes les photos illustrant cet articles ont été trouvées sur Instagram.