PcInpact a publié un mini dossier que je vous invite à lire au sujet du filtrage par DPI qui se profile à l'horizon... Le DPI (Deep Packet Inspection) est une façon de censurer Internet en scrutant de manière automatique le contenu des packets IP.


Je me souviens qu'au début des histoires d'Hadopi, certains étaient convaincus qu'on n'en arriverait jamais là car la France est le pays de la liberté et on me faisait souvent remarquer que les gens qui parlaient du DPI (comme moi) étaient trop alarmistes et cherchaient juste à semer la psychose chez les internautes.

Il n'empêche que plus le temps passe et plus tout ceci devient réel et concret... Le DPI permettra dans un avenir proche :

  • De censurer les requêtes vers des sites blacklistés (pédophiles, site de jeux non agréé, warez...)
  • De vous envoyer Hadopi si vous téléchargez un machin sous copyright via direct download, p2p...etc

Mais on peut surtout se demander où ce petit jeu s'arrêtera. Si par exemple, je reçois par email un MP3 que je n'ai pas payé... va-t-on m'envoyer dans les filets d'Hadopi ? Et si, j'envoie toujours par email, des preuves d'une magouille gouvernementale à un journaliste du Monde (ahaha) ou à Wikileaks, va-t-on m'arrêter le lendemain ?

Le DPI, ce n'est pas seulement une technologie qui permettra de choper/bloquer les téléchargeurs de divX... C'est aussi et surtout un moyen de mieux contrôler qui dit quoi sur le net, que ce soit dans les commentaires publics des blogs, des forums, des sites ou que ce soit dans nos correspondances privées. (email, tchat non sécurisé...etc).

Si demain, on peut bloquer le fichier Super.Film.2010.Truefrench.REPACK.1CD.DVDRip.XviD-KORBEN.avi, que ce soit avec son titre ou une empreinte de son contenu... Pourquoi est ce qu'on ne pourrait pas bloquer une phrase, un PDF, un article ou une idée grâce à des mots clés ou des empreintes des documents. La frontière est mince, très mince, et je ne pense pas qu'une loi ou un article de loi empêchera la mauvaise utilisation de cette technologie pour étouffer un scandale de voyou, bâillonner une personne gênante ou censurer une sextape mettant en scène 2 ministres.

Le DPI est donc la solution miracle... Et le truc super génial, c'est que tout est en train d'être planifié pour que nous les internautes, payons de manière volontaire ce filtrage afin de ne pas être accusé à tort... C'est un business model qui force la main aux gens pour qu'ils payent afin de se mettre à l'abri des erreurs judiciaires. Gonflé mais surement efficace, surtout que la technologie du DPI coûte cher à mettre en place et à exploiter.

Pour empêcher que l'oeil de Big Brother ne vienne farfouiller tous vos mails perso, vos habitudes de sufs, et vos conversations MSN, il n'y a qu'une seule solution... Le chiffrement des communications.

En passant par des sites sécurisés (https) mais cela n'empêchera pas le blocage de ceux-ci. D'ailleurs, une majorité de sites ne permettent pas cela. En utilisant des logiciels chiffrés comme Skype pour le tchat, ou alors simplement en payant un abonnement à un VPN off-shore (environ 50 $ par an), en acceptant une légère baisse de débit mais en ayant la certitude que toutes vos communications seront chiffrées. Pour info, il existe aussi des VPN gratuits mais le débit est plus qu'aléatoire. Armé de votre VPN, vous serez probablement "louche" aux yeux de Big Brother mais celui-ci ne pourra rien découvrir dans vos paquets.

Et n'oubliez pas de ne jamais installer ce logiciel gouvernemental censé sécuriser votre ligne et vous permettre de prouver votre innocence en cas d'erreur d'Hadopi. Ce serait capituler devant un internet à la chinoise et surtout permettre à l'Etat de fouiller les moindres recoins de votre cyber-vie.

A bon entendeur, salut !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin