Vous êtes vous déjà demandé ce que deviendra votre vie numérique (blog, twitter, Facebook...etc.) une fois que vous serez mort ?


La plupart s'en contre fichent puisque de toute façon, ils ne seront plus là pour le savoir. Mais pour d’autres, cela est une véritable obsession... Et qui dit besoin chelou, dit réponse à ce besoin chelou.

C'est là qu'intervient DeadSocial, un site web imaginé après avoir vu cette publicité britannique destinée à sensibiliser les gens sur le cancer de la prostate et dans laquelle l'acteur (célèbre) qui joue est mort de cette même maladie depuis plusieurs années. (Oui glauque, mais bien pensé)

DeadSocial propose de créer un ou plusieurs messages qui seront ensuite diffusés sur vos réseaux sociaux après votre mort. Il suffit pour cela que vous donniez l'accès à un proche qui ira faire le nécessaire au moment où vous y passerez.

L'autre délire du moment, c'est LivesOn. Le service n'est pas encore testable, mais promet en se basant sur vos tweets existants (syntaxe, RT, goûts...etc.) de générer automatiquement des tweets que vous "auriez pu poster". Bref, un genre de "vous virtuel" qui s'exprime comme vous, écrit les mêmes conneries que vous et tout cela en automatique, que ce soit de votre vivant ou après votre mort.

Flippant non ? Tout le monde sait que vous êtes mort et pourtant, vous continuez à vanner le lancement de la PlayStation 9, à donner votre avis sur la découverte scandaleuse de viande de cochon d'Inde dans les kebabs, et surtout à retweeter vos amis qui eux sont bien vivant et étaient présents à votre enterrement.

LA CLASSE quoi ! Perso, j'aime bien l'idée

Quand j'y passerai, j'espère juste que mon site ou une archive de celui-ci restera en ligne et à dispo de tous pour les années qui viennent, histoire que vous puissiez continuer à profiter de tel ou tel vieux tutos ou vielle astuce... M'enfin, d'ici là, ma conscience aura été téléchargée dans l'Internet Mondial et je pourrais continuer à m'y promener en P2P et à écrire des conneries comme d'habitude sauf que ce sera pour l'éternité (enfin, jusqu'à ce qu'Internet soit détruit par une Hadopi ou une météorite quelconque )

Source

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin