Bon, je vais vous épargner ce que je pense de la dernière idée de Christine Albanul ou de la position couarde de François Mouhlande sur l'Hadopi, pour vous parler de nos amis les ayants droit.


Ces derniers pleurent depuis plusieurs années maintenant parce qu'ils perdent soi-disant un max de tunes à cause du téléchargement illégal. Heureusement, depuis quelques temps maintenant, on a des services comme Deezer, Grooveshark ou encore Spotify qui proposent contre un abonnement (ou de la pub), de l'écoute en streaming de musique. J'avoue, depuis que je suis abonné à Spotify (compte payant et tout le toutim), je ne télécharge plus un seul MP3. Et les rares fois où je le fais, je les achète sans DRM sur Amazon.

Bref, des services comme Spotify, j'en suis convaincu, ont largement contribué à faire baisser le téléchargement illégal. Sympa non ? On est sur la bonne voie et les ayants droit devraient se réjouir que les gens commencent à changer leurs habitudes et payent tout simplement pour ce qu'ils écoutent.

Mais les ayants droit sont tellement les derniers des cons qu'ils participent tout simplement au meurtre de ce genre de service. On l'a vu avec les soucis qu'a eu Deezer ou avec la disparition de Jiwa... Les ayants droit sont tellement gourmands qu'ils mettent en péril tous ces services légaux.

Dernier exemple en date avec Spotify qui en 2010 a fait un chiffre d'affaire de 72,16 millions d'euros grâce aux abonnements (51,5 millions) et à la pub (20,6 millions) mais qui malheureusement n'est pas encore rentable ! Hallucinant et pourtant c'est la stricte vérité car les ayants droit ont encore augmenté les sommes des redevances demandées. Spotify a du leur verser 74 millions d'euros en 2010.

Tout est dit je pense.

L'offre légale est encore très fragile, les habitudes des internautes commencent lentement à se diriger vers ce genre d'offres et malheureusement, plutôt que de jouer le jeu et de laisser ces offres légales grandir patiemment en attendant des jours meilleurs, les ayants droit arrivent et se goinfrent comme des porcs. Sciant encore et toujours la branche sur laquelle ils sont assis.

Dévaster ces offres légales tel un Rocco, la forêt vierge, est en effet plus facile que de réduire un peu des profits déjà immenses et penser à long terme.

C'est triste mais c'est comme ça que ça marche au pays des ayants droit. Il vaut mieux prendre un maximum d'argent en un minimum de temps, peu importe les dégâts et vivre au jour le jour en imaginant un jour que le CD redeviendra le support du futur.


[Source]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin