L'Université de Nottingham est en train de constituer une équipe de biologistes, chimistes et informaticiens répartis entre l'Espagne, l'Écosse, les États-Unis et Israël, dans le but de créer un système d'exploitation biologique.

Et c'est quoi un OS biologique ? Et bien, cela permettra de reprogrammer facilement des cellules afin de créer de nouvelles formes de vie "utiles". Je me considère moi-même comme une forme de vie utile, alors je vous avoue, je suis un peu jaloux, mais si ce projet ambitieux est mené à bien, il permettra de programmer des micro-organismes qui sauront par exemple capturer le carbone relâche dans l'air par du pétrole qui brule, ou encore faire disparaitre l'arsenic polluant les rivières ou encore agir sur le corps humain comme un médicament.

Actuellement, quand les scientifiques veulent créer ce genre d'organismes, ils doivent réinventer la roue à chaque fois, ce qui est (on le sait tous, nous informaticiens) une perte de temps. Avec cet OS biologique, ils pourront à partir de la même souche de cellule utilisée comme hardware (la bactérie E. coli sera utilisée pour commencer) développer différentes fonctions (software).

J'ai hâte de voir ce que va donner ce projet baptisé "Towards a Biological Cell Operating System" mais je trouve que c'est une merveilleuse idée.

[Source et photo]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin