Voici une invention anglaise qui risque de changer notre rapport aux voyages spatiaux... Je dirai même aux voyages tout court.

En effet, depuis plusieurs années, Roger Shawyer, un scientifique britannique se bat pour que la NASA et d'autres se penchent sur son EmDrive, un système de propulsion utilisant les micro-ondes et ne nécessitant aucun carburant... juste un peu d'électricité.

Malheureusement, il a souvent été boudé et moqué, car sur le plan théorique, son système de propulsion ne pouvait pas fonctionner car il ne respecte pas la loi sur la conservation de la quantité de mouvement. Cependant, en 2007, des scientifiques chinois ont validé ses théories... puis plus rien.

Et c'est l'année dernière que la NASA a effectué de sérieux tests sur un système similaire à l'EmDrive, validant ainsi une seconde fois le travail de Roger Shawyer. En théorie c'est donc impossible, mais en réalité, ce propulseur génère une force qui n'est pas attribuable à un phénomène électromagnétique classique, mais qui interragit avec le plasma du vide quantique.

Non, je n'ai pas dit de gros mot. Ce plasma est virtuel, car les particules qui le composent apparaissent et s'annulent avec leur équivalent en antiparticules quasi immédiatement, et c'est ce plasma qui permet de générer une poussée. Ce propulseur révolutionnaire utilise l'énergie présente dans le vide, et les premiers résultats sont encourageants. En l'état, cette technologie pourrait d'ores et déjà permettre à des sondes ou des satellites d'avoir assez de poussée pour corriger une orbite ou augmenter leur vitesse.

emdrive-2

À terme, cette invention permettra de disposer d'une énergie verte, efficace et illimitée pour des voyages spatiaux plus ambitieux, et surtout plus rapides. Il serait possible de réduire par exemple le voyage Terre-Mars de plusieurs mois à quelques semaines, et servira aussi pourquoi pas à propulser nos avions, nos bateaux et nos voitures.

Malheureusement, pour le moment, l'Europe est à la traine sur le sujet. Ce sont les Chinois et les Américains qui pour le moment sont les plus avancés et ont piqué les travaux de Roger. Comme il le fait d'ailleurs remarquer dans la conclusion de sa présentation que vous pouvez retrouver ici, l'Europe a une carte à jouer dès à présent sinon, elle sera rapidement dépassée par les technologies américaines et chinoises.

conclusion

Reste à savoir si les marchands de pétrole laisseront la voie libre au développement grand public de cette technologie qui semble être le futur du transport terrien et spatial.

A suivre donc...

Edit : Et pour apporter un peu d'eau dans le vin de cette annonce, je vous invite à lire ceci : http://space.io9.com/a-new-thruster-pushes-against-virtual-particles-or-1615361369/1615513781/

Source