Quand Qwant est arrivé en 2013, j'ai levé un sourcil et je me suis dit : "OK, encore des rigolos qui pensent qu'ils vont réussir à concurrencer Google". En effet, il ne se passe pas un jour sans que je vois émerger des concurrents français de Facebook, Google, Meetic, Twitter et j'en passe.

Du coup, je suis passé rapidement à autre chose, n'accordant pas plus d'intérêt que ça à ce nouveau moteur français et européen. Puis j'ai eu le plaisir de croiser les équipes de Qwant à plusieurs reprises et de discuter pas mal avec eux, sur leurs envies, leur stratégie et bien sûr sur le moteur en lui-même, ce qui m'a donné envie de m'y intéresser un peu plus.

L'élément différenciateur et le discours principal de Qwant par rapport à Google, c'est qu'ils ont de véritables engagements vis-à-vis de la vie privée de leurs internautes. Ils ne collectent pas et n'exploitent pas les données de leurs internautes. Le seul truc qui se pose sur votre ordinateur quand vous allez sur Qwant, c'est un simple cookie permettant de conserver votre session active.

Ils jouent la carte de la transparence absolue et l'indiquent dans leurs CGU. Pas de tracking utilisateur et pas de filtrage des résultats de recherche.

Niveau financements, Qwant se concentre sur de l'affiliation bête et méchante. Contrairement à Google qui nous profile pour nous fournir des publicités toujours plus ciblées, Qwant se contente d'une commission sur les produits que vous achetez en passant par une recherche. Par exemple, vous cherchez à acheter un nouveau téléphone portable. Vous tapez sa référence dans le moteur de recherche et vous obtenez des résultats de recherche classiques (indexation des sites), des résultats en provenance du web social (Twitter, Facebook...etc.), des résultats d'actualités et des résultats Shopping. Et c'est uniquement si vous passez par un de ses résultats shopping et que vous achetez le produit, que Qwant se rémunèrera.

shopping

Pas d'entourloupe donc. Concernant le matos, Qwant repose sur du matos Huawei avec lequel ils ont signé un accord "no backdoor". C'est-à-dire que Huawei s'engage à ce qu'il n'y ait aucune porte dérobée dans leur matériel. Si tel était le cas, le fabricant de serveurs serait alors contraint de dédommager Qwant pour avoir rompu son contrat.

Côté investisseurs, Qwant est soutenu par le groupe de presse allemand Axel Springer. Ce groupe de presse, c'est celui qui s'est frité avec Google, reprochant au moteur américain son monopole et ses méthodes de ranking qui favorisent les produits et services Google. Plutôt que de pleurer sur leur sort (méthode appliquée en France), Axel Springer a décidé d'agir en soutenant un contrepouvoir à Google.

En tant qu'éditeur moi-même, je sais que si du jour au lendemain, Google décidait de me faire la peau, je perdrai plus de 50% de mon audience. Sans critiquer Google qui propose des résultats de recherche au poil, le fait qu'une société comme celle-là soit en position de monopole est un véritable danger pour tous les acteurs du net. On l'a vu avec certains sites marchands qui se sont éteints à petit feu, relégué loin derrière les résultats de Google Shopping. Une enquête au niveau européen est d'ailleurs en cours sur ce sujet.

Avoir du choix, c'est donc mieux pour tout le monde. Et jusqu'à présent, on avait zéro choix. Bing et Yahoo! renvoient des résultats pourris et trackent autant leurs internautes. Il ne nous restait que des services proxy comme Duckduckgo ou Startpage qui utilisent les API de Google pour fournir des résultats de recherches, tout en garantissant l'anonymat des internautes vis-à-vis de Mountain View. Mais ça reste des résultats Made By Google donc dans certains cas, altérés.

Avant mi-2014, comme beaucoup d'entrevous, j'utilisais Duckduckgo comme moteur par défaut. Souvent déçu des résultats, je repassais quasi systématiquement par Google directement. Puis après je me suis dit que j'allais quand même donner sa chance à Qwant, qui contrairement à ce que disent ses détracteurs, possède son propre index et ne repose sur aucun moteur tiers. J'ai donc configuré Qwant sur tous mes appareils (ordis, smartphones) pour faire un véritable test grandeur nature sur plusieurs mois.

Et, je ne vous le cache pas. Ce fut une catastrophe. Une ergonomie très discutable et surtout des résultats de recherche ultra-merdiques. Il ne se passait pas une journée sans que je revienne systématiquement vers Google. Lorsque j'ai ensuite rencontré les équipes de Qwant, je leur ai dit en gros qu'ils étaient bien gentils, que j'adhérais totalement à leur vision du monde (vie privée...etc.), mais que ce qu'ils proposaient comme résultats, c'était de la grosse merde en barre.

Et croyez-le ou non, ils me l'ont confirmé en me disant : "On sait que ce n’est pas top, mais on bosse dur, attend un peu la prochaine version".

Alors je suis revenu sur Duckduckgo et j'ai attendu... Et c'est lorsque j’étais en vacances mi-avril qu'ils ont mis en prod le "nouveau Qwant". Rebelote, j'ai donc re-configuré Qwant comme moteur par défaut sur tous mes appareils pour refaire un test grandeur nature, sur la durée.

Et c'est au bout d'un mois d'utilisation full-Qwant, je peux enfin vous livrer mes impressions. Premièrement, niveau transparence et éthique, rien n'a changé pour Qwant. Ils restent dans la droite ligne de ce qu'ils ont toujours annoncé. (Et non, désolé pour les trolls, un cookie de session n'est pas un tracker ;-)).

Niveau ergonomie, c'est beaucoup plus joli et surtout mieux segmenté.

qwant

  • 1/ Les images et vidéos OU les produits shopping
  • 2/ Les résultats de recherche
  • 3/ Des infos open graph (En provenance de Wikipedia)
  • 4/ Les actualités
  • 5/ Les résultats du web social
  • 6/ Et our ceux qui n’aimeraient pas se faire polluer les résultats de recherche avec des infos en provenance des réseaux sociaux ou des sites d'actu, sachez qu'il est possible de consulter chaque type de contenu indépendamment.

Alors niveau images, j'y trouve mon compte, même si ce qui me manque cruellement dans cette section, c'est la possibilité de filtrer les images par taille (petites, moyennes, grandes, très grandes) comme sur...Google. Pas simple par exemple de se trouver un fond d'écran (une grande image quoi) sans y adjoindre le mot wallpaper. J'espère que les équipes de Qwant ajouteront au moins cette possibilité-là.

Les infos Wikipedia, mon premier avis, c'est que c'était inutile, mais finalement, je vais souvent sur Wikipedia donc ça me fait un accès rapide, c'est pas mal. Les actualités, c'est le même principe que pour Google News... On y retrouve tous les médias et leurs dernières actus qu'il est possible de filtrer par pertinence ou par date.

Le web social, c'est cool aussi, car ça vient compléter les résultats de recherche avec des infos qui sont parfois plus fraiches que sur le web. On sait à l'instant T ce qui est en train de se dire sur tel ou tel thématique en fonction du mot clé que vous recherchez. Et c'est en temps réel, donc un contenu ultra frais tout le temps.

Pour ce qui est du shopping, c'est bizarrement ce qui est le moins mis en avant. Les infos de shopping sont appelées uniquement si ce que vous cherchez est un produit que vous voulez acheter. Par exemple, si je cherche le mot "wok", je n'ai pas de proposition immédiate de shopping là dessus :

wok

Par contre, si je tape "acheter wok", Qwant saura me proposer des résultats de shopping qui collent avec ma demande (qui est d'acheter).

wok23

Alors que sur Google, ce n'est pas le même état d'esprit.

gg

Bon, tout ça c'est pour vous montrer que pour le moment en tout cas, ils ne sont pas agressifs du tout, sur cette partie shopping.

Enfin, et je garde le meilleur pour la fin : Les résultats de recherche.

Et bien ça n'a plus rien à a voir. C'est le jour et la nuit avec ce qu'ils proposaient avant. Maintenant, je ne vais plus jamais sur Google, mis à part quand j'ai épuisé tous les résultats de recherche de Qwant et que je me dis que sur Google, je trouverai peut être un ou deux trucs en plus. Mais les 3/4 du temps, ce n'est même pas le cas.

Que ce soit pour des requêtes basiques ou des choses plus techniques ou plus élaborées, Qwant répond maintenant à mes requêtes avec pertinence et rapidité, y compris quand je commence à verser dans les trucs techniques bien tordus, qu'ils soient rédigés en français ou en anglais. On est loin des résultats merdiques d'avant. Maintenant c'est au poil niveau résultats de recherche.

Petite différence avec les autres moteurs, Qwant ne nous sort pas des palettes entières de résultats paginés, mais se contente de ce message à la fin de ceux-ci :

Les résultats suivants sont probablement peu pertinents, veuillez reformuler votre requête.

Ça m'a dérouté au début, étant habitué à l'abondance de résultats, mais finalement, je trouve la plupart du temps ce que je veux directement et si ce n'est pas le cas, je fais ce qu'ils me disent en améliorant ma requête.

Bref, vous l'aurez compris, je suis conquis par cette nouvelle version du moteur sortie mi-avril et Google n'est plus, pour moi, un passage obligé sur le net. En marge de tout ça, Qwant propose aussi à ceux qui le souhaitent de se créer des carnets, pour agréger du contenu et le rendre public ou le garder privé. Pratique pour tous ceux qui aiment collecter, conserver, et explorer de nouvelles pages découvertes sur le web.

carnet

Voilà, je pense que j'ai fait le tour des fonctionnalités. Des moteurs de recherche alternatifs, j'en ai testé des cargaisons entières et c'est la première fois que j'en vois un qui ne se repose pas sur les résultats fournis par les API de Google (ou d'un autre) et qui peut véritablement challenger le moteur américain. Qwant n'est pas meilleur ou moins bien que Google. Il est différent et suffit largement pour 98% des recherches quotidiennes qu'on fait tous sur le web.

Et si je fais le ratio "respect de ma vie privée" / "qualité des résultats de recherche proposés", Qwant gagne haut la main. En plus, comme ils sont français et très à l'écoute, je ne me prive pas pour leur donner mon avis ou leur demander des fonctionnalités utiles (Genre le filtre par taille pour les images !!). Je pense que vous pouvez faire de même, car ils sont très présents sur les réseaux sociaux et facilement joignables.

Je vous encourage donc à ne pas partir sur des idées pré-conçues et à tester au moins durant quelques jours, ce nouveau Qwant sorti mi-avril, aussi bien sur vos ordinateurs, que vos tablettes et vos smartphones. Mettez-le par défaut partout et comptez le nombre de fois où vous repassez sur Google par jour. Ensuite, quand vous aurez vraiment testé le bouzin, on pourra tous en discuter sur des bases concrètes et pourquoi pas leur remonter des problèmes pour qu'ils améliorent encore tout ça.

Pour mettre Qwant par défaut sur vos ordinateurs et smartphones, voici comment faire.

En ce qui me concerne, ce test qui ne devait durer qu'un petit mois va donc se prolonger pour moi. Je fais maintenant partie des utilisateurs satisfaits de Qwant puisque je n'utilise plus que ça comme moteur.

Allez, bon après midi à tous !