Google vient d'annoncer l'air de rien sur son blog que son célèbre lecteur de flux RSS Google Reader allait tirer sa révérence après 8 années de bons et loyaux services.


Évidemment, ça hurle dans les chaumières ! Tous les amateurs de veille (oui, je n'ai pas dit de "vieille" mais ça peut marcher aussi), tous les journalistes, tous les blogueurs et j'en passe se voient déjà à la rue, s'impatientant du rendez-vous journalier à la machine à café pour faire le plein de news fraiches.

Avant toute chose, il faut savoir que Google Reader c'était :

  • Une application web et mobile
  • Une API super cool

Et tout ceci (SURPRISE !!!) va s'arrêter le 1er juillet... L'impact est énorme puisque de très nombreuses applications desktop, web et mobile basaient leurs services sur Google Reader. Je pense par exemple à Feedly, Flipboard, Reeder, Caffeinated, Press, mobilerss...Etc.

surprise Fermeture de Google Reader   Comment survivre ?

La décision subite de Google de tout arrêter n'a pas été réellement justifiée. Soit disant une baisse d'audience... Mais on peut aussi imaginer que Google Reader demandait trop de ressources techniques et humaines... ou que cela phagocytait d'une manière ou d'une autre les revenus d'un autre service (Google Actualité ? Google+ ? Peu importe....). Nous ne sommes pas dans la tête de la pieuvre multicolore...

Maintenant, concrètement, je ne pense pas qu'il faille céder à la panique. Avant toute chose, vous pouvez exporter tout votre contenu Goorle Reader (flux, favoris, éléments marqués comme lus, groupes...Etc.) via le servie Takeout de Google. Je vous encourage d'ailleurs à le faire rapidement. (logiquement, vous avez 6 mois pour le faire, mais bon)

Certains s'imaginent déjà que Google va passer son service en open source, mais je pense que là-dessus, on peut se toucher. C'est un nouveau Pape qui vient d'arriver au Vatican, pas le Père Noël... (enfin, je ne crois pas.)

Maintenant, si on part dans le concret, en réalité, nous utilisons tous plusieurs applications pour lire nos flux RSS.

Une sur le téléphone, une sur la tablette, une sur l'ordi...etc. Et Google Reader avait cela de pratique que tous nos flux étaient synchronisés sur tous les supports, peu importe l'application que nous utilisions. Mais souvenez-vous... Comment faisions-nous avant Google Reader ?

Et bien c'est simple... Soit nous utilisions 1 seul outil du genre de Netvibes et la vie était belle, soit nous utilisions plusieurs outils et nous prenions alors soin de gérer nos flux à un seul endroit et d'exporter en OPML (XML ou autre) nos derniers flux à jour vers nos autres applications.

Il va donc falloir s'y remettre en mode old school... Pas le choix. Maintenant, le truc qui va nous manquer, c'est surtout la possibilité d'avoir une mise en favori et une synchronisation des news déjà lues entre tous nos appareils, toutes nos applications.

Et là, une fois encore, j'entrevois 2 solutions :

La première qui sera longue et difficile à accoucher, c'est l'apparition d'un service référent semblable à Google Reader que les applications tierces utiliseront pour fonctionner. Même problématique en cas d'arrêt du service, mais tant que ça fonctionne, ça fonctionne.

La seconde solution, c'est de trouver un client multi-OS qui vous convient et de partir là dessus. Mon lecteur de flux RSS dont je suis amoureux depuis maintenant 2 ans, c'est Feedly. Feedly est basé aussi sur Google Reader, mais les petits gars ont anticipé l'histoire et ont déjà pondu un clone de l'API Google Reader baptisé Normandie qui sera capable de récupérer toutes les données que vous avez exportées de votre Google Reader. On y retrouvera au départ les mêmes fonctionnalités que sur Google Reader et peut être même que cela s'étoffera un peu plus avec le temps. Dans tous les cas, la transition se fera en douceurs pour ceux qui utilisent ce client. D'autres clients adopteront la même stratégie que Feedly et s'élargiront à tous les OS comme l'a fait Feedly, si ce n'est pas déjà le cas.

D'ailleurs, chez Feedly, ils réfléchissent à différentes solutions pour ouvrir leur API Normandie. Soit en la passant en open source, soit en ouvrant tout simplement l'API... Mais en aucun cas, ils ne songent à en rester là, ce qui est plutôt une bonne nouvelle car ils ont clairement une carte à jouer.

Et au final, peut-être que dans quelque temps, l'un d'entre eux ouvrira son API et que celle-ci reprendra la place qu'avait Google Reader actuellement. L'important une fois encore, c'est que vous trouviez un outil qui vous convienne sur l'appareil que vous utilisez le plus... même si cela vous demande quelques efforts d'adaptation.

Quoiqu'il en soit, tous les services qui utilisent l'API de Google Reader devront développer leur propre mini-API-Google-Reader pour la remplacer ou resteront sur le bord de la route. C'est violent mais c'est le jeu quand on joue avec des outils fermés.

En ce qui me concerne, mon choix reste donc sur Feedly puisque je l'utilise aussi bien sur l'iPad que sur mon Android que sur mon Firefox ou mon Chrome. C'est pour moi la solution idéale. Et heureusement, car si je voulais utiliser une autre app pour l'un de mes OS ou appareils, je serais coincé et obligé de faire ma synchro à la main avec un petit export/reimport. (ou attendre que Feedly ouvre son API)

Bref, tout ça pour vous dire de ne pas stresser, il y des centaines, des milliers, des millions, voire des milliards de lecteurs de flux RSS, et je suis certain que vous trouverez rapidement votre bonheur et que vous reprendrez vite vos marques.. Il y aura une petite période de flottement, va falloir changer quelques habitudes, mais dans l'ensemble, on s'en sortira tous très bien !

Maintenant, dernier conseil : Foncez sur le site ou le forum ou le Twitter du client Google Reader que vous utilisez le plus et demandez-leur ce qu'ils ont prévu pour permettre à leur service / app de survivre.

On en recause bientôt !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin