Entrez vos identifiants

x
OU
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Utilisateur wiki : vous n'aviez pas d'email ?

Korben - Site d'actualité geek et tech

Go Top
  • Rejoignez les 55309 bidouilleurs de la grande famille des Korbenautes
    «Je considère que votre email est aussi important que le mien.»
    Korben
  • Univers Populaires

  • DANS TON CHAT (BASHFR)

    <Neo> Pour moi, l'amour s'écrit avec un grand Q
    <Neo> -Q + A
    <Neo> -Q + A!!!
    <Neo> qwerty de merde

    -- http://danstonchat.com/10157.html
  • Inscrivez vous aux bon plans

  • RSS Emplois sécurité

  • Site hébergé par
    Agarik Sponsor Korben
  • RSS Offres d’emploi

  • Vidéos

  • Les articles dans "Google"

    NewPipe – Une app Android qui permet d’aller sur Youtube sans avoir besoin du framework Google

    Commentaires fermés sur NewPipe – Une app Android qui permet d’aller sur Youtube sans avoir besoin du framework Google

    rp_yousf7.png

    Si vous avez nettoyé votre téléphone Android pour qu'il n'y ai plus rien qui soit Made In Google dedans, vous devez quand même être un peu triste de ne pas pouvoir utiliser l'application YouTube pour regarder les derniers buzz de chatons qui se lèchent vous-savez-quoi.

    Mais je vais balayer cette profonde tristesse qui vous habite d'un revers de la main grâce à NewPipe, une application cliente pour YouTube qui ne nécessite pas le framework Google et qui permet de faire pleins de trucs cool que l'app officielle ne permet pas.

    Bon, déjà, il vous faudra F-Droid pour l'installer. Si vous n'avez pas encore F-Droid, courez vite l'installer, car y'a pleins de trucs cool dessus. Cherchez ensuite "Newpipe" et installez-la.

    Au lancement c'est un peu déroutant, car on obtient ceci :

    2016-01-06 13.49.37

    Pas de vidéos mises en avant... Ce n’est pas grave. Suffit de lancer une petite recherche pour trouver ce qu'on veut.

    2016-01-06 13.49.59

    Ensuite la lecture peut se faire en vidéo ou on peut écouter que le son en tâche de fond. Pratique si vous voulez suivre une vidéo dans vos écouteurs seulement ou en bagnole.

    2016-01-06 13.50.11

    On peut même télécharger en local le m4a (audio) ou le webm (vidéo) de chaque vidéo YouTube et si vous le désirez vous pouvez aussi lire tout ça dans un lecteur externe de votre choix.

    2016-01-06 13.50.38

    Bref, c'est que du bonheur !

    Mille mercis à Adrien pour la découverte !

    Passez votre éco-système Google du côté obscur de la Force

    Commentaires fermés sur Passez votre éco-système Google du côté obscur de la Force

    Capture d'écran 2015-11-23 11.07.37

    Si vous faites encore partie des quelques marginaux qui utilisent encore les outils en ligne de Google, vous allez être content, car ces derniers vous proposent de choisir votre camp.

    Le côté obscur ou le côté lumineux de la force ... Ce qui vous permettra de vous préparer à la sortie du nouveau Starwars en mettant aux couleurs du film votre Google Agenda, Gmail, Chrome, Maps...etc. Ah et même Waze vous parlera avec la voix de C3PO

    Capture d'écran 2015-11-23 11.16.31

    Une belle opé marketing qui plaira à tous les fans de la franchise ! A découvrir ici.

    Merci à Max pour l'info !

    Quand Google met la pression sur les petits éditeurs de contenu

    Commentaires fermés sur Quand Google met la pression sur les petits éditeurs de contenu

    GoogleAdsense

    Je viens de tomber sur un article très intéressant où un journaliste se plaint de Google et plus particulièrement d'Adsense. Son problème est le suivant... En tant que journaliste, il se doit d'informer les gens et il expose pour cela des faits (écrits et photos) qui effectivement peuvent parfois être un peu "graphiques". C'est à dire des images un peu violentes qui sont pourtant nécessaires à l'Histoire et à l'information. Je pense par exemple à cette photo du petit garçon syrien mort sur une plage, aux crimes qui ont lieu partout dans le monde et qu'il faut dénoncer, et dans le cas de ce journaliste, à ces photos des tortures infligées par les militaires américains dans la prison d'Abu Graib (dans une vidéo YouTube qu'il monétise).

    abu-ghraib-torture-04

    Ce journaliste informe sur son média et vit de son travail grâce à la publicité et donc grâce à Adsense. Seulement, voilà... La censure Google est à l’œuvre en permanence, y compris sur ce genre de contenus et un beau jour, il reçoit un email qui lui dit en substance qu'il doit conformer son site et ses vidéos au règlement d'Adsense sous peine de voir son compte supprimé (et donc ses revenus s'envoler).

    J'ai déjà reçu ce genre d'alertes (et je vais vous en parler après), mais en gros, ça met à chaque fois un bon coup de stress, car on a 48h ou 72h pour rentrer dans les clous, et que l'exemple donné dans l'avertissement de Google (le lien incriminé) est juste un exemple et qu'il faut faire le ménage sur TOUT le site, mais Google ne vous dit pas où exactement. Gros bordel donc pour retrouver les contenus en question, qui si on se place dans la tête de Google, pourraient "violer" leurs "policies".

    Alors évidemment, on a le choix sur la méthode :

    • Soit on retire la pub de tous ces articles qui ne rentrent pas dans les clous.
    • Soit on s'autocensure pour être sûr de ne rien oublier qui pourrait conduire à une catastrophe économique.

    Sur un site proposant de l'information, s'autocensurer est hors de propos (en tout cas, je l'espère), surtout si comme ce journaliste, on parle en permanence de guerre et de violences. Mais retirer Adsense d'une partie du site, va entrainer une sacrée perte de monétisation.

    En ce qui me concerne, j'ai eu une expérience similaire avec Google Adsense... La première fois, j'ai eu une alerte pour pédophilie sur le site... Oui pédophilie...

    En effet, j'avais publié un article sur le fail de la Redoute où dans le catalogue, on voyait un mec à poil, au loin dans la mer... derrière des gosses pris en photo. J'avais mis la photo en question, plus une image de Pedobear et des mentions du mot "Pedobear". J'étais en vacances, et j'ai vu le message assez tard, et il me restait moins de 24h pour agir. J'ai donc décidé de m'autocensurer en enlevant la photo des gosses et en retirant les mots "pedobear" et l'image de l'ours pédophile.

    Et c'est passé.

    La seconde fois, c'était pour pornographie. Sur le forum, certains d'entre vous jouaient à "Devine quel est ce film" en publiant des captures-écrans de classiques du cinéma. Et effectivement, dans ce topic, il y avait une photo de l'actrice Miou Miou, seins nus. On voyait que son buste et ce n’était clairement pas porno. Qui en France n'a jamais vu les nichons de Miou Miou... ? Mais bon, pour Google c'est du porno et ça mérite censure. J'ai donc viré la photo et j'ai aussi viré la publicité Adsense sur le forum pour être peinard.

    Croyez-moi, l'autocensure n'est pas dans mes habitudes, mais là, ça ne portait pas à conséquence et je devais réagir vite. Avec le recul, je le regrette...

    Alors vous savez peut-être pourquoi Google casse les couilles là dessus ? Et bien parce qu'officiellement, les annonceurs ne souhaitent pas que leur image (leur pub) soit associée à des contenus pornos ou violents. Je peux comprendre ça même si dans le cas du journaliste cité plus haut, c'est problématique, car qu'est-ce qui, au final, différencie une photo un peu violente qui est là pour informer, d'une photo trash / gore ?

    En forçant les webmasters à faire le ménage de cette manière, Google n'est-il pas en train de lisser l'information, de lisser l'Histoire ?

    Puis ensuite, j'ai reçu ça :

    google

    Comme vous pouvez le lire, cette fois Google ne souhaite plus protéger ses annonceurs... Non Google se protège lui-même et me suspend mon compte sans préavis, car j'ai expliqué sur cet article comment télécharger une vidéo YouTube. Et là, je n'ai pas eu 72h pour me retourner. Mon compte a été suspendu. Et pas question ici de retirer la publicité des articles incriminés. Non, non, ça ne servirait à rien.

    Google veut tout simplement que je supprime TOUS mes articles où j'explique comment jouer un peu avec leurs différents services, SINON Google me dit "Tu dégages !".

    Vous me connaissez, aborder ce genre de sujets qui déplaisent au géant américain, c'est un truc que je fais régulièrement et c'est surtout quelque chose dont j'aime bien parler. Supprimer tout ce contenu (qui doit se compter en plusieurs dizaines d'articles) m'aurait été insupportable, et ça aurait impliqué qu'ensuite, je m'autocensure en permanence pour éviter de déplaire à nouveau à Google. Imaginez l'enfer ! J'ai donc pris la lourde décision à l'époque, de supprimer de moi-même mon compte Adsense et de dire à Google d'aller se faire mettre bien profond.

    Ce ne fut pas simple, car Adsense m'apportait une grosse partie de mes revenus. J'avais plein de projets en cours, des développements, je m'apprêtais à payer quelques mecs pour faire des petits trucs de-ci de-là sur le site... Et paf, en 1h, tout ça c'était terminé. J'ai même du baisser ma rémunération de 30% pour ne pas planter ma boite.

    J'avais quand même bon espoir de redresser rapidement la barre en remplaçant Adsense par des petites régies alternatives, malheureusement, je n'ai jamais retrouvé, même de loin, le revenu que m'apportait Adsense.

    Mais vous savez quoi ? Ce n'est pas grave... Car maintenant, je n'ai plus aucun stress... Je peux partir en vacance peinard sans risquer de recevoir un de ces mails qui me dit : "T'AS 72H SINON..." ce qui avait le don de me gâcher ma journée et j'ai supprimé le placard de pub qui se trouvait à l'intérieur des articles. Sachez aussi que si vous voyez des publicités en provenance de Google dans mes pages, celles-ci ne proviennent pas de mon compte Adsense personnel (que j'ai fermé) mais de ma régie, qui fait sa tambouille. Et eux, bizarrement, ils n'ont jamais eu d'emmerdes à cause de moi, probablement parce qu'ils sont à un niveau supérieur dans les petits papiers de Google...

    Si je n'en ai pas parlé à l'époque, mis à part rapidement dans un édito, c'est par manque de temps et d'envie. Mais cet article sur lequel je suis tombé tout à l'heure a ravivé ces quelques souvenirs et je me suis dit que ce serait cool de partager ça avec vous.

    • Donc à la question, Google est-il un putain de mormon coincé du cul, la réponse est OUI.
    • À la question, Google fait-il pression (financièrement) sur les petits éditeurs pour censurer du contenu qui ne lui plait pas, la réponse est OUI.
    • À la question, jusqu'où s'arrêtera Google dans sa censure, la réponse est "J'en sais rien", mais il est tout à fait plausible qu'un jour ils étendent cette censure à leur moteur de recherche. Si vous parlez d'un downloader YouTube sur votre site, paf, vous n'apparaitrez plus dans les résultats de recherche et vous pourrez dire bye bye à votre référencement naturel.
    • À la question, les webmasters qui ont encore de l'Adsense sur leur site s'autocensurent-ils, la réponse est probablement oui, sauf s'ils traitent uniquement de sujets un peu plats.

    Voilà donc pour mon expérience d'Adsense. Je n'ai eu aucun souci avec eux durant des années et c'est depuis 2013 qu'ils ont commencé à se prendre au sérieux et à mettre la pression sur moi (et j'imagine sur d'autres).

    À bon entendeur, salut !

    Windows 10 [Dessin de la semaine]

    Commentaires fermés sur Windows 10 [Dessin de la semaine]

    Windows 10 [Dessin de la semaine]

    La polémique sur les trackers présents dans le dernier Windows 10 a inspiré Alex qui nous a fait un joli dessin :)

    win10

    Merci Alex !

    Choisissez bien vos serveurs DNS

    29

    Choisissez bien vos serveurs DNS

    Choisir son DNS c'est important et c'est une affaire de confiance.

    Les DNS de Google font très bien leur travail, mais évidemment, tous les noms de domaine que vous résolvez via 8.8.4.4 et 8.8.8.8 sont ajoutés à la longue liste des données personnelles collectées sur vous.

    Les DNS de votre FAI ne sont à priori pas utilisés pour vous profiler, par contre, ils sont maintenant censurés arbitrairement par certaines autorités administratives françaises. Il est donc difficile de leur faire confiance.

    Les DNS des bornes Wifi ou de certains fournisseurs de DNS gratuits sont utilisés aussi comme collecteurs de données et sont les 3/4 du temps des DNS menteurs car ils ne vous envoient pas vers les véritables sites, mais vers des versions modifiées intégrants de la publicité ou d'autres trackers plus ou moins discrets.

    Les DNS d'OpenDNS sont soumis au patriot act et même s'ils sont corrects, il va être maintenant difficile de leur faire confiance, car OpenDNS vient d'être racheté pour 635 millions de dollars par Cisco. Cisco est un partenaire de la NSA, qui conçoit et exporte du matériel réseau explique qu'OpenDNS permettra d'offrir une meilleure protection à leurs clients contre les cyberattaques... Hmmm... ok. Je n'ai jamais vraiment aimé OpenDNS... Quand un nom de domaine n'est pas résolu, il renvoyait l'internaute vers son propre moteur et bien sûr il se gave en données récoltées sur les internautes.

    Alors que nous reste-t-il niveau DNS ? Et bien malheureusement pas grand-chose...

    Vous pouvez si vous ne souhaitez pas bidouiller, faire confiance à des DNS associatifs qui s'engagent sur la pureté des résolutions de nom (pas de censure...etc.) comme les DNS proposés par FDN : 80.67.169.12 et 80.67.169.40.

    Ou alors vous pouvez installer vous-même sur votre machine, votre téléphone ou votre serveur, votre propre serveur DNS qui résoudra pour vous tout ce qu'il y a à résoudre. Ça prend 5 minutes avec ce tuto et ainsi vous serez autonome. Pas de tracking, pas de censure, pas de DNS menteur.

    Enfin, il existe un projet encore balbutiant nommé Namecoin qui reprend la même techno que celle utilisée par Bitcoin pour faire de la résolution de nom décentralisée et chiffrée. Aucune idée de ce que ça vaut, mais ça peut vous intéresser.

    Source

    Qwant – Mon retour après 1 mois de test

    108

    Qwant – Mon retour après 1 mois de test

    Quand Qwant est arrivé en 2013, j'ai levé un sourcil et je me suis dit : "OK, encore des rigolos qui pensent qu'ils vont réussir à concurrencer Google". En effet, il ne se passe pas un jour sans que je vois émerger des concurrents français de Facebook, Google, Meetic, Twitter et j'en passe.

    Du coup, je suis passé rapidement à autre chose, n'accordant pas plus d'intérêt que ça à ce nouveau moteur français et européen. Puis j'ai eu le plaisir de croiser les équipes de Qwant à plusieurs reprises et de discuter pas mal avec eux, sur leurs envies, leur stratégie et bien sûr sur le moteur en lui-même, ce qui m'a donné envie de m'y intéresser un peu plus.

    L'élément différenciateur et le discours principal de Qwant par rapport à Google, c'est qu'ils ont de véritables engagements vis-à-vis de la vie privée de leurs internautes. Ils ne collectent pas et n'exploitent pas les données de leurs internautes. Le seul truc qui se pose sur votre ordinateur quand vous allez sur Qwant, c'est un simple cookie permettant de conserver votre session active.

    Ils jouent la carte de la transparence absolue et l'indiquent dans leurs CGU. Pas de tracking utilisateur et pas de filtrage des résultats de recherche.

    Niveau financements, Qwant se concentre sur de l'affiliation bête et méchante. Contrairement à Google qui nous profile pour nous fournir des publicités toujours plus ciblées, Qwant se contente d'une commission sur les produits que vous achetez en passant par une recherche. Par exemple, vous cherchez à acheter un nouveau téléphone portable. Vous tapez sa référence dans le moteur de recherche et vous obtenez des résultats de recherche classiques (indexation des sites), des résultats en provenance du web social (Twitter, Facebook...etc.), des résultats d'actualités et des résultats Shopping. Et c'est uniquement si vous passez par un de ses résultats shopping et que vous achetez le produit, que Qwant se rémunèrera.

    shopping

    Pas d'entourloupe donc. Concernant le matos, Qwant repose sur du matos Huawei avec lequel ils ont signé un accord "no backdoor". C'est-à-dire que Huawei s'engage à ce qu'il n'y ait aucune porte dérobée dans leur matériel. Si tel était le cas, le fabricant de serveurs serait alors contraint de dédommager Qwant pour avoir rompu son contrat.

    Côté investisseurs, Qwant est soutenu par le groupe de presse allemand Axel Springer. Ce groupe de presse, c'est celui qui s'est frité avec Google, reprochant au moteur américain son monopole et ses méthodes de ranking qui favorisent les produits et services Google. Plutôt que de pleurer sur leur sort (méthode appliquée en France), Axel Springer a décidé d'agir en soutenant un contrepouvoir à Google.

    En tant qu'éditeur moi-même, je sais que si du jour au lendemain, Google décidait de me faire la peau, je perdrai plus de 50% de mon audience. Sans critiquer Google qui propose des résultats de recherche au poil, le fait qu'une société comme celle-là soit en position de monopole est un véritable danger pour tous les acteurs du net. On l'a vu avec certains sites marchands qui se sont éteints à petit feu, relégué loin derrière les résultats de Google Shopping. Une enquête au niveau européen est d'ailleurs en cours sur ce sujet.

    Avoir du choix, c'est donc mieux pour tout le monde. Et jusqu'à présent, on avait zéro choix. Bing et Yahoo! renvoient des résultats pourris et trackent autant leurs internautes. Il ne nous restait que des services proxy comme Duckduckgo ou Startpage qui utilisent les API de Google pour fournir des résultats de recherches, tout en garantissant l'anonymat des internautes vis-à-vis de Mountain View. Mais ça reste des résultats Made By Google donc dans certains cas, altérés.

    Avant mi-2014, comme beaucoup d'entrevous, j'utilisais Duckduckgo comme moteur par défaut. Souvent déçu des résultats, je repassais quasi systématiquement par Google directement. Puis après je me suis dit que j'allais quand même donner sa chance à Qwant, qui contrairement à ce que disent ses détracteurs, possède son propre index et ne repose sur aucun moteur tiers. J'ai donc configuré Qwant sur tous mes appareils (ordis, smartphones) pour faire un véritable test grandeur nature sur plusieurs mois.

    Et, je ne vous le cache pas. Ce fut une catastrophe. Une ergonomie très discutable et surtout des résultats de recherche ultra-merdiques. Il ne se passait pas une journée sans que je revienne systématiquement vers Google. Lorsque j'ai ensuite rencontré les équipes de Qwant, je leur ai dit en gros qu'ils étaient bien gentils, que j'adhérais totalement à leur vision du monde (vie privée...etc.), mais que ce qu'ils proposaient comme résultats, c'était de la grosse merde en barre.

    Et croyez-le ou non, ils me l'ont confirmé en me disant : "On sait que ce n’est pas top, mais on bosse dur, attend un peu la prochaine version".

    Alors je suis revenu sur Duckduckgo et j'ai attendu... Et c'est lorsque j’étais en vacances mi-avril qu'ils ont mis en prod le "nouveau Qwant". Rebelote, j'ai donc re-configuré Qwant comme moteur par défaut sur tous mes appareils pour refaire un test grandeur nature, sur la durée.

    Et c'est au bout d'un mois d'utilisation full-Qwant, je peux enfin vous livrer mes impressions. Premièrement, niveau transparence et éthique, rien n'a changé pour Qwant. Ils restent dans la droite ligne de ce qu'ils ont toujours annoncé. (Et non, désolé pour les trolls, un cookie de session n'est pas un tracker ;-)).

    Niveau ergonomie, c'est beaucoup plus joli et surtout mieux segmenté.

    qwant

    • 1/ Les images et vidéos OU les produits shopping
    • 2/ Les résultats de recherche
    • 3/ Des infos open graph (En provenance de Wikipedia)
    • 4/ Les actualités
    • 5/ Les résultats du web social
    • 6/ Et our ceux qui n’aimeraient pas se faire polluer les résultats de recherche avec des infos en provenance des réseaux sociaux ou des sites d'actu, sachez qu'il est possible de consulter chaque type de contenu indépendamment.

    Alors niveau images, j'y trouve mon compte, même si ce qui me manque cruellement dans cette section, c'est la possibilité de filtrer les images par taille (petites, moyennes, grandes, très grandes) comme sur...Google. Pas simple par exemple de se trouver un fond d'écran (une grande image quoi) sans y adjoindre le mot wallpaper. J'espère que les équipes de Qwant ajouteront au moins cette possibilité-là.

    Les infos Wikipedia, mon premier avis, c'est que c'était inutile, mais finalement, je vais souvent sur Wikipedia donc ça me fait un accès rapide, c'est pas mal. Les actualités, c'est le même principe que pour Google News... On y retrouve tous les médias et leurs dernières actus qu'il est possible de filtrer par pertinence ou par date.

    Le web social, c'est cool aussi, car ça vient compléter les résultats de recherche avec des infos qui sont parfois plus fraiches que sur le web. On sait à l'instant T ce qui est en train de se dire sur tel ou tel thématique en fonction du mot clé que vous recherchez. Et c'est en temps réel, donc un contenu ultra frais tout le temps.

    Pour ce qui est du shopping, c'est bizarrement ce qui est le moins mis en avant. Les infos de shopping sont appelées uniquement si ce que vous cherchez est un produit que vous voulez acheter. Par exemple, si je cherche le mot "wok", je n'ai pas de proposition immédiate de shopping là dessus :

    wok

    Par contre, si je tape "acheter wok", Qwant saura me proposer des résultats de shopping qui collent avec ma demande (qui est d'acheter).

    wok23

    Alors que sur Google, ce n'est pas le même état d'esprit.

    gg

    Bon, tout ça c'est pour vous montrer que pour le moment en tout cas, ils ne sont pas agressifs du tout, sur cette partie shopping.

    Enfin, et je garde le meilleur pour la fin : Les résultats de recherche.

    Et bien ça n'a plus rien à a voir. C'est le jour et la nuit avec ce qu'ils proposaient avant. Maintenant, je ne vais plus jamais sur Google, mis à part quand j'ai épuisé tous les résultats de recherche de Qwant et que je me dis que sur Google, je trouverai peut être un ou deux trucs en plus. Mais les 3/4 du temps, ce n'est même pas le cas.

    Que ce soit pour des requêtes basiques ou des choses plus techniques ou plus élaborées, Qwant répond maintenant à mes requêtes avec pertinence et rapidité, y compris quand je commence à verser dans les trucs techniques bien tordus, qu'ils soient rédigés en français ou en anglais. On est loin des résultats merdiques d'avant. Maintenant c'est au poil niveau résultats de recherche.

    Petite différence avec les autres moteurs, Qwant ne nous sort pas des palettes entières de résultats paginés, mais se contente de ce message à la fin de ceux-ci :

    Les résultats suivants sont probablement peu pertinents, veuillez reformuler votre requête.

    Ça m'a dérouté au début, étant habitué à l'abondance de résultats, mais finalement, je trouve la plupart du temps ce que je veux directement et si ce n'est pas le cas, je fais ce qu'ils me disent en améliorant ma requête.

    Bref, vous l'aurez compris, je suis conquis par cette nouvelle version du moteur sortie mi-avril et Google n'est plus, pour moi, un passage obligé sur le net. En marge de tout ça, Qwant propose aussi à ceux qui le souhaitent de se créer des carnets, pour agréger du contenu et le rendre public ou le garder privé. Pratique pour tous ceux qui aiment collecter, conserver, et explorer de nouvelles pages découvertes sur le web.

    carnet

    Voilà, je pense que j'ai fait le tour des fonctionnalités. Des moteurs de recherche alternatifs, j'en ai testé des cargaisons entières et c'est la première fois que j'en vois un qui ne se repose pas sur les résultats fournis par les API de Google (ou d'un autre) et qui peut véritablement challenger le moteur américain. Qwant n'est pas meilleur ou moins bien que Google. Il est différent et suffit largement pour 98% des recherches quotidiennes qu'on fait tous sur le web.

    Et si je fais le ratio "respect de ma vie privée" / "qualité des résultats de recherche proposés", Qwant gagne haut la main. En plus, comme ils sont français et très à l'écoute, je ne me prive pas pour leur donner mon avis ou leur demander des fonctionnalités utiles (Genre le filtre par taille pour les images !!). Je pense que vous pouvez faire de même, car ils sont très présents sur les réseaux sociaux et facilement joignables.

    Je vous encourage donc à ne pas partir sur des idées pré-conçues et à tester au moins durant quelques jours, ce nouveau Qwant sorti mi-avril, aussi bien sur vos ordinateurs, que vos tablettes et vos smartphones. Mettez-le par défaut partout et comptez le nombre de fois où vous repassez sur Google par jour. Ensuite, quand vous aurez vraiment testé le bouzin, on pourra tous en discuter sur des bases concrètes et pourquoi pas leur remonter des problèmes pour qu'ils améliorent encore tout ça.

    Pour mettre Qwant par défaut sur vos ordinateurs et smartphones, voici comment faire.

    En ce qui me concerne, ce test qui ne devait durer qu'un petit mois va donc se prolonger pour moi. Je fais maintenant partie des utilisateurs satisfaits de Qwant puisque je n'utilise plus que ça comme moteur.

    Allez, bon après midi à tous !

    Une astuce pour rendre

    Windows 10 plus rapide

    Si vous trouvez que Windows 10 est un peu lent, que vos applications ne se lancent pas très vite, que vos compilations prennent du temps, voici une petite astuce débusquée par Brominou pour accélérer le bouzin. Cliquez dans la zone de recherche de la barre Windows et tapez le mot clé...lire la suite

    Cryptool pour s'initier à la cryptographie

    Alors attention, ce n'est pas nouveau, mais je me suis dit que ce serait intéressant de vous en parler si vous ne connaissez pas encore. Cryptool est un logiciel open source éducatif qui va vous permettre de comprendre les principes de base de la cryptographie. Dans sa version 2, Cryptool intègre...lire la suite

    En ce moment dans l'univers "Windows"

    Voir tous les articles »