La société Trend Micro, qui commercialise des antivirus a publié à la fin de l'année 2010 sont TOP des technologies/logiciels à risques en 2010 ! Ce classement n'engage que Trend Micro donc ne m'insultez pas si vous n'êtes pas d'accord hein, bande de sociopathes... ;-)))


  1. Matériel : Le matériel le plus craignos utilisé en 2010 a été la carte d'identité allemande et son lecteur utilisant le RFID. Cette carte contient des informations privées chiffrées comme les empreintes digitales mais malheureusement, avec certains lecteurs du commerce et quelques connaissances, il est très facile de voler ces informations.
  2. Application web : L'application web qui a été la plus à risque en 2010 a été WordPress. Des centaines de milliers de blogs non mis à jour par leurs propriétaires ont été la cible de cybercriminels qui ont pu les utiliser pour propager des malwares ou lancer des opérations de black SEO.
  3. Protocole internet : Le protocole internet le plus dangereux de 2010 a été IRC. Environ 30% des botnets utilisent IRC comme canal de communication pour envoyer leurs infos et recevoir leurs commandes. Selon Trend Micro, en bloquant ce protocole, il est alors possible de stopper une grande partie des botnets.
  4. OS : L'OS le plus à risque sur 2010 a été Mac OS X. En novembre, Apple a publié plus de 644 Mb de patchs pour colmater de nombreuses failles de sécurité découvertes depuis juin 2010. Trend Micro explique que la culture du secret d'Apple et ses cycles de patching trop longs, font courir des risques aux utilisateurs.
  5. Site web : Le site web le plus dangereux du monde en 2010 a été Google. Que ce soit par l'utilisation du black hat SEO, la diffusion de faux antivirus qui sont en fait des malwares via les pubs Adwords ou tout simplement l'apparition de certains sites à risques en #1 de certaines requêtes... Google et ses utilisateurs n'ont pas été épargnés.
  6. Réseau social : Le réseau social le plus à risque de 2010 a été Facebook avec de nombreux scams ou encore des propagations de virus comme Koobface.
  7. L'extension de domaine : L'extension de nom de domaine la plus dangereuse a été en 2010 le .co.cc qui permet à de nombreux cyber criminels d'enregistrer gratuitement de nombreux domaines sans aucune vérification. Couplée avec la complicité de certains FAI russes qui refuse de faire fermer les sites criminels, cela fait du .co.cc un cocktail détonnant.
  8. Format de fichier : Le format de fichier qui a eu le plus de vulnérabilités et qui a été utilisé régulièrement dans des toolkits d'exploits en 2010 est bien sûr le PDF.
  9. Environnement d'exécution : L'environnement le plus dangereux de 2010 est encore Internet Explorer avec l'exécution des scripts activée... Mais cela risque de changer l'année prochaine avec Java qui voit son utilisation pour des attaques, en augmentation.
  10. Canal d'infection : Le canal d'infection le plus courant est bien sûr le navigateur internet. 2 tiers des infections par des malwares sont initiées via le browser. Viennent ensuite les clés USB et les spams email.

Bon, vous l'aurez compris, pas vraiment de scoop avec ce classement Trend Micro. Ce que je peux constater, c'est que ce sont les technologies ou les sites les plus utilisés qui sont les plus à risques. Logique puisque c'est là qu'on y retrouve le plus grand nombre d'utilisateurs. Il ne faut donc pas prendre ce classement comme une liste noire des outils à éviter mais plutôt comme un rappel à la méfiance. Mettez à jour vos logiciels et vos CMS, ne faites pas confiance aux sites et aux applications étranges et inconnues même si Google les références, faites attention aux applications que vous installez sur Facebook...etc...etc.

Bref, utilisez votre bon sens et tout ira bien ;-)

[Source et photo]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin