Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Si vous avez besoin de découper des vidéos ou « clipper » certaines parties, vous n’avez pas forcément besoin d’une machine de guerre. C’est pourquoi VidCutter pourrait vous intéresser.

Tout d’abord le logiciel de Pete Alexandrou est open source (sous-licence GNU GPL) et dispo aussi bien sur Linux, que Mac OS et Windows.

Mais il est aussi très simple à prendre en main, car son interface utilisateur est plutôt sobre et intuitive (basée sur Qt5). Il vous suffit d’importer votre vidéo, via un simple glissé-déposé, et de faire défiler les images jusqu’à sélectionner la partie que vous voulez extraire. Un bouton « Start clip » pour la première image et un bouton « End clip » pour la dernière, on ne peut pas faire plus simple ! La prévisualisation en temps réel vous permettra de voir votre clip et d’affiner image par image sa précision si besoin. En mode coupé-décalé.

Interface VidCutter

Et si vous voulez combiner plusieurs sections les unes à la suite des autres (à partir d’une source unique ou de plusieurs), c’est possible. Vous pouvez même enregistrer votre projet pour continuer à préparer vos clips plus tard.

Un autre de ses points forts est sa rapidité d’exécution. Il fait tout le travail en quelques secondes là ou d’autres logiciels du genre prennent plusieurs minutes. C’est possible, car il ne réencode pas l’extrait sélectionné, mais va utiliser les images de référence de la vidéo. Au final le logiciel ne modifie rien des vidéos sources, que ce soit leur format, leur résolution ou leur débit. En dehors de la durée, les fichiers exportés seront identiques à ceux d’origine.

VidCutter details des pistes

Reposant sur le logiciel libre FFmpeg vous pourrez ouvrir des vidéos enregistrées dans presque tous les formats populaires (MP4, AVI, MOV, …). L’application peut également afficher des informations utiles sur les flux vidéo et audio du fichier (MediaInfo).

VidCutter sera top pour les débutants, mais il ne faut pas s’attendre à beaucoup plus, ce n’est pas avec lui que vous pourrez ajouter des effets de folie ou faire des montages pros.

Allez, coupez !

[Source]


Vous avez entendu parler de Shadow ?

La puissance d’un PC haut de gamme, partout avec vous

Shadow c’est la puissance d’un PC haut de gamme, partout avec vous, surpuissant et accessible sur tous vos appareils. Jouez, travaillez ou surfez toujours dans les meilleures conditions, partout où vous le voulez. Shadow vous permet de profiter d’une machine d’une valeur de 1500€ pour seulement 29,95€/mois.

Avec Shadow, vous avez accès à une machine surpuissante pour calculer toutes vos tâches les plus gourmandes, montage vidéo ou retouche photo sur de gros fichiers, au Starbuck du coin ou chez mamie, vous avez accès à toutes vos prod en un clin d’oeil.

Découvrez l’informatique dans le cloud

Nommée MouseJack, la faille n’est pas récente et permet de prendre le contrôle à distance d’un clavier sans fil Logitech.

Lorsque cela avait été révélé en 2016, Logitech avait sorti un patch pour ses clients de l’époque. Depuis, on pourrait logiquement penser que Logitech a réglé le problème… mais nous sommes en 2019 et certains des dongles wifi Logitech unifiés sont semble-t-il, toujours vendus dans leur version vulnérable. À croire que l’usine de fabrication n’a pas eu le mémo.

Cette vulnérabilité est sérieuse puisqu’à une distance de 100 mètres et avec 15 balles de matos, il est possible d’injecter des touches pour effectuer des actions précises (en mode Rubber Ducky) ou intercepter ce qu’une personne est en train de taper sur son clavier.

Alors si vous êtes l’heureux propriétaire d’un clavier Logitech, dans le doute, vous pouvez appliquer ce patch pour PC ou Mac et pour la souris G900, ce patch.

C’est aussi simple que ça !

Source


Au cas où vous ne le saviez pas, tout ce que vous faites ou presque comme acte de « consommation » génère une consommation d’électricité et/ou des émissions de gaz. Et surfer sur le web ne fait pas exception à la règle.

Mais il est difficile de prendre conscience de cela tant qu’on ne peut pas le visualiser. Heureusement, il existe une extension pour Firefox qui s’appelle Carbonalyser et qui permet de savoir combien d’électricité vous consommez et combien de gaz à effet de serre vous produisez en naviguant sur internet.

Le numérique émet aujourd’hui 4 % des gaz à effet de serre du monde, et sa consommation énergétique s’accroît de 9 % par an

The Shift Project

Une fois l’extension installée, il vous suffit de cliquer sur le bouton « Démarrer l’analyse » et de laisser rouler durant l’une de vos journées standard. À la fin de la journée, vous saurez alors combien vous avez passé de temps sur le net, combien de data et de kWh vous avez consommé, et de grammes de Co2 vous avez produit.

23 min de surf, 227 Mo
=
1,2 km en voiture, 33 smartphones chargés

Carbonalyser vous donnera alors des équivalents en kilomètres parcourus en voiture ainsi qu’une évaluation en nombre de smartphones rechargés.

Cette extension a été mise au point dans le cadre du Think Thank TheShiftProject (+ d’infos ici). Quant à savoir si les datas que l’extension renvoie sont pertinentes, je ne peux pas me prononcer là-dessus. Mais je pense que nous pouvons quand même changer quelques habitudes (passer moins de temps sur des sites comme Facebook par exemple, acheter moins de gadget, passer en mode lowtech), compenser votre production de Co2 ou planter des centaines d’arbres.

Personnellement, je suis encore assez débutant sur le sujet et il y a tellement d’infos contradictoires qu’il est difficile de savoir ce qu’il y a de plus efficace pour débuter.

Mais pour « commencer », en plus de continuer à réduire encore un peu plus le poids du site, je réfléchis à mettre en place une migration du site chez un hébergeur fonctionnant à 100% sur des énergies renouvelables dès que possible.


À découvrir

Après Age Of Wonders III, voici un autre jeu proposé par Epic Games en téléchargement gratuit jusqu’au 18 juillet : Torchlight.

J’ai joué à ce RPG sorti en 2009, il y a hyper longtemps et il vraiment cool puisque vous y incarnez un héros ou une héroïne qui accompagné de son animal fétiche part explorer les profondeurs du monde souterrain de mines d’Ember.

Les donjons de Torchlight sont infestés de créatures mystérieuses et de trésors et vous devrez gagner les quêtes pour augmenter vos pouvoirs ou acquérir de nouveaux objets mythiques.

Torchlight est dispo gratuitement pour PC Windows ici.


J’avais déjà fait un article sur le sujet et beaucoup étaient arrivés après la bataille, mais sachez le, Age of Wonders III est à nouveau proposé gratuitement sur Steam.

Il n’y a qu’à cliquer ici pour l’obtenir. Promo valable jusqu’au 15 juillet.

Amusez-vous bien !


Mes gazouillis

The CIA Wants To Make It Easier To Jail Journalists And No One In Congress Is Stopping It From Happening https://t.co/LhlXtQTfv2 #kbn
I Just Love Getting to Know New People [Comic] https://t.co/lMNEbENDRS #kbn