Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Un attaquant peut prendre le contrôle total d’une machine en 30 secondes seulement, grâce à Intel AMT

Les vulns, c’est comme le PAIC Citron. Quand y’en a plus, y’en a encore.

La preuve avec ce problème qui touche les ordinateurs portables équipés d’Intel AMT (Intel’s Active Management Technology), une solution que vous avez peut-être sur votre machine qui permet de faire du monitoring et de la maintenance à distance. Un attaquant peut via un accès physique à l’ordinateur, le booter ou le rebooter tout en appuyant sur le jeu de touche CTRL+P pour accéder au MEBx (Intel Management Engine BIOS Extension) à l’aide du mot de passe par défaut « admin » (AH AH AH), changer ensuite ce mot de passe et activer l’accès à distance sans utilisateur. Cette méthode permet de déjouer les mots de passe BIOS, chiffrements Bitlocker et autres codes PIN mis en place par les admins.

Cela permet ensuite au cybercriminel d’accéder à l’ordinateur via le réseau local (ou à distance via un mécanisme de rebonds sur un serveur tiers) sans avoir besoin d’un mot de passe de session.

Alors oui, il faut un accès physique à la machine, mais sa rapidité d’exécution (reboot, CTRL-P, check check reboot, soit environ 30 sec.) en fait une attaque à prendre au sérieux. Il suffit que vous ayez le dos tourné quelques minutes pour que l’accès à distance soit activé à votre insu. Dans un cadre professionnel, cela peut aussi offrir à un cybercriminel, un accès de choix au réseau privé une entreprise via le VPN en place sur la machine piratée.

Ce sont les chercheurs de F-Secure qui sont tombés sur ce problème. Voici d’ailleurs une explication et démonstration de l’attaque :

Intel a pas mal communiqué sur le problème auprès des fabricants de PC en leur demandant d’exiger le mot de passe BIOS pour accéder à Intel AMT, mais malheureusement, ces recommandations sont encore trop peu suivies. Si vous êtes une société, mettez un mot de passe costaud sur AMT et si vous le pouvez désactivez la fonctionnalité. Si un mot de passe est déjà en place et que ce n’est pas « admin », considérez la machine comme hautement suspecte.

Et si vous êtes un utilisateur avec un ordinateur équipe d’AMT, rapprochez vous de votre service informatique, ou si c’est votre propre machine, mettez vous aussi un mot de passe costaud à AMT et désactivez-le. Et surtout, ne laissez jamais votre ordinateur sans surveillance dans un lieu public. J’en vois tous les mois qui font ça, notamment dans le train…

Source


Réponses notables

Continuer la discussion sur Korben Communauté

4 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage …

Lire la suite



Générer du bruit de fond pour polluer les datas récoltées par les boites noires

Si vous voulez surcharger les boites noires utilisées par votre pays afin de tout savoir sur vous et ainsi mieux vous contrôler, voici Noisy.

Ce script python n’a d’autre but que je générer de fausses données sur le réseau afin de pourrir les éventuelles données récoltées sur vous.

Ce bruit de fond est constitué de requêtes DNS / HTTP(S) aléatoires et peut tourner aussi dans un Docker…

Lire la suite



Que faire quand on n’arrive pas à tomber sur le portail captif d’une borne wifi publique ?

Quand on se connecte à un réseau public wifi, il arrive parfois qu’on ait du mal à obtenir le fameux « portail captif »‘ où on nous demande en général notre adresse email, avant de nous laisser librement surfer. En effet, sur certaines bornes wifi, le truc est tellement mal configuré que si vous entrez l’URL de votre moteur de recherche préférée ou de Facebook et bien vous n’obtiendrez rien…

Lire la suite



Comment accélérer l’indexation de la recherche Windows ?

Pour proposer une recherche locale rapide, Windows utilise ce qui s’appelle un « indexeur« . Il s’agit d’un process qui tourne en tâche de fond sur votre ordinateur et qui réalise un index de l’ensemble des fichiers et dossiers présents sur votre disque dur. Pour ne pas consommer trop de ressources, ce service se déclenche uniquement lorsque votre machine n’est pas trop utilisée et à intervalle régulier…

Lire la suite