Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Booter sur une ISO directement depuis Grub et mettre en place un mode d’auto-destruction sur votre PC

Il n’y a pas si longtemps, je vous avais présenté un disque dur externe qui permettait de sélectionner les images ISO sur lesquelles vous vouliez démarrer votre ordinateur. Et ce truc était plutôt cool.

Du coup, en fouillant un peu le web, je suis tombé un article qui explique comment ajouter une ISO dans Grub afin de démarrer dessus (en mode live). Pratique quand on a besoin de différentes distributions, mais qu’on ne veut pas toutes les installer.

Je vais donc vous expliquer comment faire ça à la différence près que je ne vais pas me contenter d’une distrib Linux classique dans l’exemple. Non, je vais vous expliquer comment ajouter Dban en mode auto-wipe, afin d’effacer automatiquement (et de manière sécurisée) les disques durs de votre machine.

Attention, Dban, c’est chaud… Si vous faites n’importe quoi, vous risquez d’effacer vos disques. A utiliser avec précaution donc… Ce tuto reste néanmoins intéressant, car je vous donnerai les lignes à mettre dans la conf Grub pour y intégrer à peu près toutes les distribs connues.

Alors, par quoi commencer ? Et bien, téléchargez d’abord l’ISO de votre choix et placez-la dans le répertoire ISO de votre home (par exemple, chez moi c’est /home/korben/ISO/).

dban

Puis lancez la commande…

fdisk -l

… pour voir l’état de vos partitions. Regardez le nom de la partition de boot…(avec l’étoile). Chez moi c’est /sda1, ce qui une fois traduit en langage Grub s’écrit (hd0,1). Si c’était /sda2, ça s’écrirait (hd0,2) et si c’était /sdb1, ça serait (hd1,1)…etc. Notez ça dans un coin.

Ensuite, on va valider la conf de Grub pour être certain que celui-ci apparaisse bien au lancement de votre machine. Éditez le fichier suivant :

sudo nano /etc/default/grub

Et mettez le paramètre suivant en commentaire en ajoutant un # devant. Ça autorisera Grub à s’afficher.

#GRUB_HIDDEN_TIMEOUT=0

Sauvegardez, puis allez ouvrir le fichier suivant qui va vous permettre d’ajouter des configurations personnalisées au menu de Grub.

sudo nano /etc/grub.d/40_custom

C’est dans ce fichier qu’on va insérer les paramètres pour démarrer sur les ISO.

Par exemple pour mon ISO de Dban, j’ajoute le code suivant en prenant soin d’indiquer le chemin complet vers mon ISO ainsi que le nom de la partition de boot (ici hd0,1):

menuentry « Darik’s Boot and Nuke » {
set isofile= »/home/korben/ISO/dban.iso »
echo « Using ${isoname}… »
loopback loop (hd0,1)$isofile
#linux (loop)/dban.bzi nuke= »dwipe » silent
linux (loop)/dban.bzi
}

dban1

Notez bien que la commande « linux (loop)/dban.bzi » va lancer Dban sans paramètre et vous fera tomber sur le menu de Dban en toute sécurité. Par contre, si vous commentez cette ligne et que vous décommentez celle-ci : linux (loop)/dban.bzi nuke= »dwipe » silent, Et bien Dban lancera un effacement complet de votre machine sans aucun avertissement. Attention à vous donc !

Une fois que le fichier 40_custom est édité, sauvegardez-le puis lancez la commande suivante pour régénérer le Grub :

sudo update-grub

Ensuite, rebootez et vous verrez apparaitre Dban dans le menu Grub. Facile non ?

Bon et maintenant que faire si vous souhaitez booter sur autre chose qu’un Dban ? Et bien c’est simple… Il suffit d’aller jeter un oeil ici et de reprendre la conf qui vous va pour des distribs comme Ubuntu. Vous remarquerez que chaque config est différente car les fichiers de démarrage des ISO ne portent pas les mêmes noms et ne sont pas situés dans les mêmes chemins.

menuentry « Ubuntu 14.04 (LTS) Live Desktop amd64″ {
set isofile= »/home/korben/ISO/ubuntu-14.04-desktop-amd64.iso »
loopback loop (hd0,1)$isofile
linux (loop)/casper/vmlinuz.efi boot=casper iso-scan/filename=${isofile} quiet splash
initrd (loop)/casper/initrd.lz
}

Gparted …

menuentry « GParted Live amd64″ {
set isofile= »/home/korben/ISO/gparted-live-0.18.0-2-amd64.iso »
loopback loop (hd0,1)$isofile
loopback loop $isofile
linux (loop)/live/vmlinuz boot=live config union=aufs noswap noprompt ip=frommedia toram=filesystem.squashfs findiso=${isofile}
initrd (loop)/live/initrd.img
}

Ou encore Fedora …

menuentry « Fedora 20 Live Desktop x86_64″ {
set isofile= »/home/korben/ISO/Fedora-Live-Desktop-x86_64-20-1.iso »
loopback loop (hd0,1)$isofile
loopback loop $isofile
linux (loop)/isolinux/vmlinuz0 root=live:CDLABEL=Fedora-Live-Desktop-x86_64-20-1 rootfstype=auto ro rd.live.image quiet rhgb rd.luks=0 rd.md=0 rd.dm=0 iso-scan/filename=${isofile}
initrd (loop)/isolinux/initrd0.img
}

N’oubliez pas de sauvegarder, puis de faire un update-grub. Et vous verrez toutes ces distribs apparaitre dans le menu Grub au lancement de votre machine. Et en cherchant sur Google, vous trouverez sans problème ce genre de conf pour des trucs un peu plus exotiques ou un peu plus windowsiens…

Et voilà, maintenant vous savez mettre en place un mode d’autodestruction sur votre ordinateur et/ou démarrer directement sur des LiveCD de votre choix.

Amusez-vous bien !

A la recherche d’un DNS qui vous protège et respecte votre vie privée ?

Vie privée, contrôle parental, exceptions de filtrage…

NextDNS offre une grosse couche de sécurité qui vous permet de bloquer automatiquement la résolution de certains noms de domaine en fonction de listes fournies par différents acteurs. Vous pouvez par exemple bloquer les sites remontés par Google comme les sites fournissant des malwares ou proposant des pages de phishing. Tout ce qui est cryptojacking, c’est-à-dire les sites utilisant votre navigateur pour miner de la cryptomonnaie à votre insu, peut être également bloqué.

Le typosquatting vous connaissez ? Il s’agit de prendre un nom de domaine qui ressemble vraiment à un nom de domaine officiel et tromper les gens qui feraient des fautes de frappe ou en utilisant des caractères ASCII graphiquement proche de véritables lettres de l’alphabet. Et bien ici, même chose, NextDNS vous protège.

En Savoir + sur NextDNS

Vos cartes PlayStation Network en promo avec Eneba et Korben

— Article en partenariat avec Eneba —

Si vous possédez une PlayStation, voilà un bon plan qui pourrait vous plaire. Grâce à Eneba, vous allez pouvoir faire quelques économies. Histoire de bien commencer l’année avec la nouvelle PS5 que vous avez reçue lors des fêtes de fin d’année dernière (sinon ça marche aussi avec les PS3 et PS4). Eneba vous propose, notamment, des cartes PlayStation Network avec jusqu’à 16% de réduction par défaut (valeur 50€, mais certains vendeurs la propose dés 41.89€ soit 44.54€ avec les frais). A quoi vous pouvez ajouter le code KORBEN vous bénéficiez en de 3% supplémentaire donc 43.21€ TTC au final (à entrer lors de la validation de votre achat).

Il est tout beau ce code non ?

Eneba c’est quoi ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Eneba c’est une place de marché en ligne qui propose un tas de produits numériques liés en grande partie au jeu vidéo, le plus souvent avec des promotions assez intéressantes. Le site est rapide, assez complet, sécurisé et moins cher, pourquoi se priver ?

La boutique propose beaucoup de contenu pour les plateformes de jeux parmi les plus connues (Steam, GOG, Uplay, Origin, Epic Games, Nintendo Switch, Xbox & co), de nombreuses cartes cadeaux (Amazon, Blizzard, Google Play, Nintendo eShop, Netflix, Spotify & co) mais aussi des abonnements, des points de jeu ou encore des logiciels. Bref il y en a pour tous les profils.

Promotions sur les meilleurs jeux avec eneba.com !

Que faire avec ma Carte PlayStation Network (PSN50) ?

Le crédit d’achat des différentes cartes PSN (de 5€ et jusqu’à 100€) vous permettra d’accéder à tous les produits du PlayStation Network :

  • les jeux récents : NBA2K21, FIFA21, Spider-Man : Miles Morales , les nouveaux bundles Fortnite, etc.
  • les jeux en précommandes
  • les DLC
  • des films et séries (si vous avez déjà un abo PS+)

Et pour le cas ou vous vous poseriez la question, il n’y a pas d’anguille sous roche, oui les produits sont bien activés sur la plateforme officielle PSN. Eneba a d’ailleurs comme partenaires des boites solides comme Konami, Ci Games ou Team17 (Worms, Project-X …). La boutique en ligne vérifie de manière approfondie la fiabilité de chaque vendeur sur sa place de marché (état des stocks, légalité …) pas de risques d’arnaques. Ils sont de plus très bien notés sur Trustpilot.

Attention tout de même, pour bénéficier de l’offre votre compte devra être enregistré en France. Par contre le crédit sur la carte n’a pas de date d’expiration, vous en disposerez jusqu’à épuisement.

À qui s’adresse la carte cadeau PSN ?

À n’importe qui désirant faire quelques économies. Un petit pourcentage ici et là ça finit par compter, surtout chez les gros joueurs qui ont besoin parfois d’une ou plusieurs cartes chaque mois.

Mais c’est aussi un cadeau idéal à offrir si vous connaissez un joueur sur PlayStation, mais que vous ne savez pas ce qu’il aime ou ce qu’il possède déjà. Où dont l’anniversaire est dans plusieurs mois (vous achetez moins cher aujourd’hui tant que l’offre promo existe et vous gardez la carte jusqu’à la date)

A la recherche d’un DNS qui vous protège et respecte votre vie privée ?

Vie privée, contrôle parental, exceptions de filtrage…

NextDNS offre une grosse couche de sécurité qui vous permet de bloquer automatiquement la résolution de certains noms de domaine en fonction de listes fournies par différents acteurs. Vous pouvez par exemple bloquer les sites remontés par Google comme les sites fournissant des malwares ou proposant des pages de phishing. Tout ce qui est cryptojacking, c’est-à-dire les sites utilisant votre navigateur pour miner de la cryptomonnaie à votre insu, peut être également bloqué.

Le typosquatting vous connaissez ? Il s’agit de prendre un nom de domaine qui ressemble vraiment à un nom de domaine officiel et tromper les gens qui feraient des fautes de frappe ou en utilisant des caractères ASCII graphiquement proche de véritables lettres de l’alphabet. Et bien ici, même chose, NextDNS vous protège.

En Savoir + sur NextDNS

Les articles du moment