Korben - Site d'actualité geek et tech



  • DANS TON CHAT (BASHFR)

    Nostra : Cindy Sanders est la seule dont la mention "clip officiel" est utile quand tu regardes la vidéo.

    -- http://danstonchat.com/9907.html
  • RSS Emplois sécurité

  • Site hébergé par
    Agarik Sponsor Korben
  • Selection de contenus

  • Les articles dans "Mac OSX"

    Comment faire hiberner un iMac ?

    0

    Si vous avez un iMac, vous avez sans doute remarqué que lorsque vous "suspendez l'activité" de votre ordinateur, celui-ci se met simplement en veille et non pas en hibernation comme pourrait le faire un MacBook ou un PC Windows.

    Et le souci, c'est que si vous coupez le jus, et bien vous perdez tout ce que vous êtes en train de faire. Toutefois, la bonne nouvelle, c'est qu'il est possible de configurer votre iMac pour qu'il se mette en véritable hibernation lorsque vous suspendez son activité.

    Pour cela, ouvrez un terminal et entrez la commande :

    sudo pmset -g

    Vous devriez voir une série de paramètres. Repérez celui qui s'appelle "hibernatemode". Logiquement, sa valeur devrait être à "0". Cela signifie que si votre ordinateur est en veille, si le courant est coupé, la mémoire se vide et rien n'est conservé.

    L'objectif c'est donc de changer ce paramètre pour avoir une mise en veille qui va permettre d'éteindre voire de débrancher la machine sans perte de données. Par défaut, Apple propose les 3 modes suivants :

    • hibernatemode 0 - Pas de sauvegarde de la mémoire. L'ordinateur se met en veille, mais conserve les données dans la RAM sous tension. S'il y a une coupure de courant durant la veille, la RAM se vide et vous perdez l'état actuel du système.
    • hibernatemode 3 - C'est ce qui est par défaut sur les ordinateurs portables type MacBook. La mise en veille stocke une copie de la mémoire sur le disque dur, mais la RAM reste tout de même sous tension. Ainsi la sortie de veille est immédiate, mais si vous débranchez le courant alors que l'ordinateur est en veille, une copie de la mémoire sera restaurée à partir du disque dur lors du prochain boot.
    • hibernatemode 25 - Avec ce mode, le système conserve une copie de la mémoire sur le disque dur et éteint complètement la machine. Vous serez alors obligé de redémarrer en appuyant sur le bouton à l'arrière de votre iMac pour le relancer et vous retrouverez votre macOS dans le même état que vous l'aviez laissé avant la mise en veille.

    La meilleure option c'est donc à mon sens le mode "3", car cela permet d'avoir la rapidité de restauration, tout en assurant une copie de la mémoire en cas de coupure de jus durant la mise en veille. Après si vous voulez vraiment que votre machine s'éteigne complètement lors de la mise en veille, optez pour le mode "25". Cela conviendra mieux à des personnes qui éteignent leur iMac tous les soirs.

    Pour changer ce paramètre, entre la ligne de commande suivante dans un terminal (vous pouvez remplacer "3" par "25" ou "0"):

    sudo pmset -a hibernatemode 3

    Pour appliquer la modif, vous devrez redémarrer l'ordinateur.

    Enfin, pour savoir combien de place prend l'image du système sur votre disque dur, il suffit d'entrer la commande suivante dans le terminal :

    ls -lh /private/var/vm/sleepimage

    Et voilà... Dommage qu'on ne puisse pas régler tout cela nativement dans les paramètres de macOS.

    ZeleSouris 2.4GHz Souris ergonomique verticale sans fil

    26,99 €

    Pour éviter de lire tous les livres que l'on vous donne au programme cette année Essayer gratuitement les Livres audio

    Cette souris verticale possède un seul bouton conception conversion DPI - 1000/1600/600DIP Poignée verticale - Une prise facile pour empêcher la main de la souris Rouleaux mécaniques de précision - Pages longues ne devraient pas s'inquiéter, un glissement à la fin Conception de bouton surface latérale - pression - plus douce, sensible et plus de 3 millions de fois plus long Repose-poignets détachable - Selon leurs propres habitudes peut démonter installer repose-poignets

    En Savoir +

    Unified Remote – La télécommande universelle pour piloter votre Mac, Windows, Linux, Raspberry Pi et Arduino

    1

    Mardi dernier, je vous présentais ControlPC, une application permettant de piloter VLC, Netflix et YouTube à partir de son iPhone ou smartphone Android. Mais il y a une application similaire baptisée Unified Remote qui est tout aussi intéressante. Là aussi, vous allez devoir installer une partie serveur sur votre ordinateur que ce soit un Mac, un ordi Windows, Linux ou un Raspberry / Arduino. Puis installer l'application télécommande sur votre smartphone Android / iOS / Windows Phone.

    La connexion s'effectue uniquement sur le réseau local et niveau sécurité, il est possible de configurer un login et un mot de passe. Dès que c'est connecté, vous pouvez guider la souris, écrire avec le clavier, parcourir vos fichiers et les ouvrir et même éteindre votre ordinateur, le tout depuis votre smartphone.

    Une télécommande plus classique est aussi proposée (lecture, stop, volume...etc) mais contrairement à ControlPC, elle ne permet pas dans sa version gratuite de gérer le player YouTube ou Netflix. Pour cela il faudra payer environ 4,5 € pour avoir accès à d'autres télécommandes (Netflix, Google Music, Amazon Video...etc). Toutefois, vous pouvez contourner cela avec le clavier qui permet par exemple d'appuyer sur la touche espace pour faire pause.

    Les télécommandes pour VLC et Spotify sont proposées gratuitement, mais il faudra gratter un peu dans les paramètres pour les afficher dans l'application.

    Amusez vous bien et merci à Ubireedoff pour l'info !

    Comment créer des fichiers SVG sous macOS ?

    5

    Si vous êtes sous macOS et que vous cherchez un bon outil pour faire vos petits dessins vectoriels pour votre site web, je vous présente Boxy SVG.

    Cet outil gratuit vous permettra de créer des bannières, des icônes, des boutons, des maquettes...etc. à partir de formes simples. Idéal pour ensuite intégrer ça à votre site web.

    À vous ensuite d'exporter ça au format qui vous convient le mieux... SVG bien sûr, mais aussi SVGZ, PNG ou JPEG.

    Buttercup – Un gestionnaire de mot de passe libre qui vaut le coup d’oeil

    13

    Si vous cherchez un bon petit gestionnaire de mots de passe, qui ne soit pas 1password, Keepass, Dashlane ou Lastpass, je vous invite à jeter un oeil à ButterCup.

    Encore en beta, ce gestionnaire de mot de passe a la particularité d'être sous licence libre et d'être dispo pour Windows, Mac et Linux. Basé sur NodeJS, Buttercup chiffre son contenu en AES-256 grâce au mot de passe maitre que vous lui donnez, une fois seulement après que ce mot de passe ait été salé et hashé avec la fonction de dérivation de clé PBKDF2.

    Vos mots de passe sont ainsi conservés dans des archives chiffrées localement, mais aussi à distance lorsqu'elles sont sauvegardées sur Dropbox, ownCloud ou Nextcloud (ou autres fournisseurs de stockage supportant WebDAV).

    De plus, si vous êtes plusieurs à utiliser la même base de mots de passe via Buttercup, celui-ci intègre un outil de résolution de conflits (merge) ainsi qu'une fonctionnalité d'importation d'une base de mot de passe existante sous 1Password, Lastpass ou Keepass.

    Enfin, et je terminerai là dessus, Buttercup propose un module pour Firefox qui permet de remplir automatiquement les champs sur les formulaires de login de vos sites web préférés. Top !!

    Il ne lui manque qu'une version Android / iOS pour être complet.

    QownNotes – De la prise de notes chiffrées sur votre cloud personnel

    2

    Hier je vous parlais de Standard Notes qui permet de prendre des notes sécurisées et via Twitter, Ben, lecteur de Korben.info m'a recommandé un autre outil similaire : Qownnotes

    Sous licence libre lui aussi, Qownnotes supporte le format markdown, permet de faire des todo list, propose un import Evernote, chiffre tout en AES-256 (ou avec la clé PGP de votre choix) et surtout est compatible avec Owncloud ou NextCloud pour stocker vos notes dans votre "cloud personnel".

    La cible est donc légèrement différente car tout le monde n'a pas d'instance Owncloud sous la main, mais si vous prenez le temps de mettre ça en place, vous serez totalement autonome sur votre prise de notes. De plus Qownnotes est scriptable ce qui vous permet d'en contrôler et personnaliser le fonctionnement et peut s'intégrer à vos process grâce à son API.

    L'application est disponible sous Windows, Linux et macOS et pour accéder à vos notes depuis votre mobile, vous pouvez installer MyOwnNotes pour Android ou CloudNotes pour iOS.

    Merci Ben.

    Standard Notes – Pour prendre des notes sécurisées

    11

    Si vous cherchez une petite application de prise de note pour remplacer Evernote, ne cherchez plus et courez télécharger Standard Notes. (Les sources sont ici)

    Cet éditeur garde bien évidemment vos notes sur son serveur, mais celles-ci sont chiffrées de bout en bout en AES256. Ainsi, même le mec chelou qui administre les serveurs ne pourra pas lire vos écrits les plus intimes.

    Standard Notes existe en version gratuite, mais la version payante à 4$ par mois, permet en autre, d'installer des extensions qui offrent plus de mise en forme (markdown, éditeur de code, WYSIWYG...etc.) ainsi que des plugins permettant par exemple de joindre des fichiers à vos notes.

    Et comme Standard Notes est dispo sous Mac, Windows, Linux, iOS, Android et en version web (via un plugin Chrome), vous pourrez consulter vos notes y compris de manière totalement déconnectée, sur n'importe lequel de vos appareils.

    Et y'a même des outils pour migrer depuis Evernote.

    Classe

    Ecoutez de la musique en ligne de commande

    Si vous aimez la musique et la ligne de commande, j’ai une solution pour tous les barbus du coton-tige que vous êtes.
    Ça s’appelle MPS et c’est un soft destiné à vos terminaux Linux, OSX et même Windows qui permet de rechercher de la musique (albums, morceaux, artistes…), de créer des playlists, de télécharger ces morceaux, et de

    Canary Tokens – Un outil pour savoir

    si on vous espionne

    Êtes-vous espionné ? Quelqu’un lit-il vos emails ? Êtes-vous certain que personne d’autre que vous n’accède à votre Dropbox ? Comment être sûr que personne ne consulte les documents que vous stockez sur votre ordinateur ?

    Pas simple !