Quantcast
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Comment faire un bon ménage de printemps sur son disque dur sous Linux

Je me suis intéressé ce matin à la façon de supprimer des fichiers de manière sécurisée sur un disque dur en Ext2 / Ext3 (comprenez sous Linux).

Il faut savoir qu’il est facilement possible de récupérer des données sur un disque dur ou une clé USB, même si celles-ci ont été effacées ou que le disque a été formaté… Seule solution, chiffrer la clé usb, tout en la blindant de données, ceci plusieurs fois pour écraser tout ce qu’il y a en dessous définitivement, ou chiffrer les bons clusters sur le disque dur et les écrire, re-écrire, ainsi de suite, jusqu’à ce que la donnée initiale soit complétement perdue. Sous Windows, il existe des outils comme BCWipe ou Eraser qui permettent de faire ce genre de manip (voir Active @KillDisk qui permet de formater un disque dur complétement en le chiffrant avec des algorithmes de fous furieux) mais sous linux, ces softs sont moins connus.

Quand je dis effacer « plusieurs fois », je parle de « passes ». En effet, un bon logiciel de récupération de données comme celui utilisé par le gouvernement américain est capable de récupérer au minimum 7 passes… C’est à dire que les clusters de votre disque dur (cluster = emplacement où se trouve les données) ont été effacées ou réécrit 7 fois ! La légende veut que certaines techniques ou logiciels permettent de récupérer des données effacées jusqu’à 14 passes.

La plupart des distributions linux sont d’ailleurs « livrées » avec un petit outil baptisé Shred qui permet de supprimer un fichier précis en reécrivant dessus plusieurs fois une série aléatoire de 0 et de 1.

Exemple :

shred -u -z -n 26 legrosfichierde700modefilmdevacances.avi

L’option -u supprime le fichier après que vous l’ayez carbonisé ! L’option -z  finaliser la carbonisation par une petite série de 0 pour masquer le fait que vous avez détruit volontairement ce fichier. Enfin, l’option -n vous permet de préciser le nombre de fois que vous voulez passer sur ce fichier pour être sûr que jamais vous ne le récupérerez. Plus de 20 fois, c’est déjà bien.

Mais il existe aussi dans les dépôts des différentes distrib, une série d’outils qui s’appellent Secure-Delete et qui remplissent différentes fonctions. Pour installer secure-delete sous Ubuntu (la distrib que j’ai), faites un

apt-get install secure-delete

Et vous aurez ainsi à votre dispo les outils suivants :

  • srm : Secure remove, utilisé pour supprimer de manière sécurisée des fichiers ou des répertoires de votre disque dur.
  • smem : Secure Memory Wiper, utilisé pour effacer les données et autres traces contenues dans votre mémoire RAM
  • sfill : Secure Free Space Wiper, utilisé pour effacer toutes les traces conservées dans l’espace libre de vos disques durs (la place libre de votre disque dur)
  • sswap : Secure Free Space Wiper, utilisé pour nettoyer toutes les traces de la partition swap

Tous ces outils effectuent de base 38 passes sur vos données, ce qui est 2,7 fois plus ce qui est récupérable en théorie par les meilleurs logiciels de récupération de données de ce monde. On n’est jamais trop prudent.

Avec ça, vous êtes donc paré à faire du ménage par le vide !!

SRM est donc un clone de shred mais en plus évolué car en plus des zéros et des uns, il rajoute des valeurs spéciales chiffrées pour rendre VRAIMENT vos données non récupérables. Pour par exemple supprimer un fichier sensible, tapez :

srm monfichiersupersensible.zip

ou carrement un répertoire, tapez (le -r veut dire récursif… c’est à dire qu’il ira aussi dans tous les sous répertoires) :

srm -r toutelamusiquequejaime/

SMEM protégera votre mémoire RAM qui bien que volatile conserve forcement des traces, même après que vous ayez éteint votre ordinateur. Pour faire le ménage, c’est facile, tapez :

smem

SFILL c’est mon préféré ! Ça permet sans bousiller ou formater tout un disque dur, de chiffrer et nettoyer uniquement l’espace libre de votre disque dur. Vous conservez ainsi vos données et carbonisez tout ce qui a été déjà effacé par vos soins. Pour l’utiliser, il suffit de taper la commande suivi du nom du point de montage a nettoyer.

sfill /home/votrecompte

SSWAP est similaire sur le concept à SMEM sauf qu’il nettoie la swap. Vous n’imaginez pas le nombre de choses qu’on peut trouver sur une swap. Avant d’utiliser le soft, vous devez démonter la partition swap. Localisez donc d’abord l’emplacement de votre swap avec un

cat /proc/swaps

Pour moi c’est /dev/sda1

Ensuite, il faut la désactiver :

sudo swapoff /dev/sda1

Et une fois que c’est fait, vous pouvez lancer le grand nettoyage avec la commande Sswap :

sudo sswap /dev/sda1

Une fois que c’est fini, n’oubliez pas de réactiver la swap avec la commande suivante :

sudo swapon /dev/sda1

J’espère que ce petit tuto vous a plu… Faites en bon usage, comme toujours !


MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +



Un korbenaute trouve son nouveau job via Laou et ça c’est cool

— Article sponsorisé par Laou (mais basé sur des faits réels) —

Salut les amis, vous vous souvenez de mes articles concernant le service Laou ? Et bien j’ai appris récemment qu’au moins un de mes lecteurs (les meilleurs lecteurs du monde à la base donc ils ont un bonus en charisme) a trouvé un nouveau travail grâce à ça. Et ça fait vraiment, mais alors vraiment, plaisir.

Lorsqu’un de mes tutos permet de débloquer une situation ou que je fais découvrir un nouveau site, ça fait zizir et j’ai l’impression d’avoir été utile de manière concrète. Mais si quelqu’un trouve un travail grâce à une de mes infos c’est forcément encore mieux. Parce que l’impact sur la vie de la personne en question est beaucoup plus grand. D’ailleurs, aider les gens à trouver un emploi a toujours été une de mes envies, raison pour laquelle j’ai lancé RemixJobs dès 2010 (longtemps site de référence pour le recrutement web et informatique). Et si ce dernier vient de mourir de sa belle mort, il est possible que je vous réserve l’une ou l’autre surprise sur le sujet bientôt.

Laou recherche d'emploi dans le numérique

Tout ça pour en revenir à Laou. Pour les nouveaux venus je rappelle qu’il s’agit d’une plateforme de recrutement spécialisée dans l’IT en région. Si vous voulez découvrir le travail en province et/ou quitter le stress de la capitale, Laou vous aidera non seulement à trouver un nouvel emploi sur mesure, mais prendra aussi un tas de « soucis » à sa charge : vous trouver un logement, trouver un boulot à votre conjoint, gérer le déménagement, vous faire découvrir votre ville d’adoption … Et cerise sur le gâteau tous les frais sont à la charge de votre futur employeur.

Maintenant la partie la plus cool de l’histoire. Elle concerne Steven, développeur fullstack de 25 ans.

Sans trop entrer dans des détails perso, Steven est originaire du sud de la France et était monté à Paris pour se faire une expérience pro. Il n’y arrive pas vraiment et a un peu de mal à s’y faire un cercle d’amis. Du coup il se dit que Laou pourrait être une option et qu’il va essayer de trouver son boulot rêvé : gameplay developper dans le secteur du jeu vidéo. Sans succès dans un premier temps, car sans expérience c’est tout de suite plus compliqué.

Quitter Paris en 2020 avec Laou

En discutant un peu avec Charlotte, la personne en charge de son dossier, il se rend compte qu’il est plus important pour lui de quitter Paris et d’avoir un cadre de vie adapté que de trouver l’intitulé de boulot exact qu’il recherche. Il est prêt à faire ses classes avant. Et là BAM tout décolle, il reçoit plusieurs propositions dans diverses régions de l’hexagone.

Après plusieurs échanges et un suivi, régulier Laou lui paie une nuit d’hôtel pour lui permettre de rencontrer ce qui sera son futur employeur, be-ys. En plus c’est situé à Clermont-Ferrand #AuvergneRepresent. Juste pour vous situer un peu le dévouement de Laou, le train de Steven est arrivé avec 3 heures de retard à Clermont, et pour s’assurer que tout se passerait bien pour lui, Charlotte était à la gare, de nuit, juste pour l’accueillir. C’est ça le service Laou, du sur mesure et de la flexibilité.

Service Settlesweet

Une fois le contrat signé c’est au tour de Settlesweet de prendre le relais. Settlesweet est le partenaire de Laou pour tout ce qui se touche à la recherche de logement, ce sont eux qui prennent en charge cet aspect de A à Z. Le principe est simple : leur algorithme va analyser une quinzaine de sites d’annonces selon vos critères personnalisés afin de vous trouver le logement le plus adapté à vos envies.

Ensuite, un Home Matcher dédié à votre recherche se chargera de prendre rendez-vous pour les visites et de déposer vos candidatures, le tout en vous tournant les pouces. Settlesweet est entièrement gratuit pour les déménagements dans le cadre d’un nouvel emploi ou d’une mutation. 

Au final il se sera passé quelques mois entre la lecture de mon article et son premier jour de travail. Ce qui est plutôt pas mal, surtout en considérant la pandémie qui a retardé beaucoup de choses. J’espère que Steven lira cet article et qu’il n’hésitera pas à nous partager avec ses mots la manière dont il a vécu tout le processus, ça ferait plaisir !


MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +