Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Comment louper un job de rêve ?

Clément, lecteur de Korben.info a vécu une petite aventure lors de sa recherche d’emploi. Comme c’était assez amusant (ou triste, je ne sais pas encore bien), il a décidé de la partager avec vous.

LOLILOL

Amusant non ?

Edit : Petit message de Clément : Ces échanges de mail ne sont que des vilains trolls, au départ, ce n’est rien de plus qu’une petite expérience sociale perso pour voir ce qu’une société pas crédible dès le premier mail peut faire et jusqu’ou elle peut aller pour embaucher. Je joue un rôle, je ne suis pas comme ça dans la vie, bien heureusement pour moi 🙂

C’est vrai que ça recrute assez salement parfois… J’émets quand même une réserve sur la remarque de Clément concernant le « genre de travail qu’est Technicien Help Desk Software« . Ayant déjà travaillé dans un help desk, je ne considère pas ce taf comme « de la merde », même si j’avoue que les possibilités d’évolution sont limitées et qu’on s’ennuie assez vite intellectuellement… (avis subjectif)

Concernant ce job précis, ce qui transparait dans les échanges de mail, c’est qu’il s’agit d’un job payé au lance-pierre (peut-être un CDI déguisé grâce à un statut d’autoentrepreneur ?), effectué à domicile pour faire de la hotline avec sa ligne perso. Donc, dans ce cas précis, c’est effectivement comme le dit Clément un job de merde, ce qui n’est pas le cas de tous les jobs de Tech Help Desk.

Enfin, Bac+2, Bac+3 ou Bac+5 ou +12, pour moi, ça ne veut plus rien dire. Je connais des Bacs +5 qui sont de vrais nuls dans leur spécialité et des Bacs +2 qui débordent de génie. Le choix du cursus n’a pour moi rien à voir réellement avec les réelles compétences des gens. Il y a des Bac +5, +6, +7 qui restent un bon moment au chômage parce que malheureusement personne ne souhaite les payer au salaire qu’ils demandent (et qu’en théorie ils méritent vu le haut niveau de leurs études) et d’autres moins diplômés qui trouvent rapidement parce qu’ils ont déjà un peu d’expérience (alternance, stage, autoformation…etc.) et sont moins gourmands. Ils font ensuite rapidement leur trou.

Évidemment, tout ce que je viens de dire marche aussi dans l’autre sens. Il n’y a pas de cases Bac+5 ou Bac+2… Ça dépend vraiment des personnes en fait… Je me souviens que dans les écoles (peu importe le cursus, la spécialité ou le niveau), on gonfle pas mal l’égo des troupes en leur expliquant qu’ils sont l’élite, qu’ils ont droit à tel salaire, qu’ils vont trouver facilement en sortant…etc. Je le sais, ça m’est arrivé. J’ai vite déchanté en voyant l’état du marché de l’emploi et les salaires qu’on me proposait. Chez certains malheureusement cette idée qu’ils ont d’eux-mêmes reste coincée au niveau de leur ego et s’entêtent à chercher des jobs pour moutons à 5 pattes parce qu’ils pensent être des génies. Même chose avec des Bac+2 qui pensant n’être pas très compétents, qui bossent comme des chiens et font le boulot de 2 ingés en étant payé le SMIC.

Si j’avais un conseil à donner, ce serait d’essayer de trouver le job et le cadre de travail (distance de la maison, collègue, secteur professionnel) qui vous plait le plus et de faire passer le salaire ensuite. Avoir un boulot bien payé, mais chiant comme la mort ou hyper stressant, ça ne vaut pas un travail passionnant et relax, moins payé. L’important c’est de s’éclater dans ce qu’on fait que ça ne soit pas une corvée (évidemment, sans se faire exploiter non plus par son employeur). Il faut savoir trouver le juste équilibre et bien sûr avoir un peu de chance. Puis une fois que vous aurez mis le pied à l’étrier dans le monde du travail, ce sera beaucoup plus simple de changer de boite ou de monter les échelons.

Après, ce n’est que mon avis.


Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite