Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Votre logiciel préféré fonctionnera-t-il sur les Mac équipés de la puce M1 ?

Cela ne vous aura pas échappé, mais Apple vient de sortir ses nouveaux Macbooks / Macs Mini équipés de leur puce « Superextraordinairelaplusrapidejamais conçumaisçaresteàtesterparcequebonle marketingonsaitcommentçamarche » alias la puce M1.

Une gravure d’une taille de 5 nanomètres, « CMB » a expliqué Tim Cook lors de sa keynote.

Un moteur neuronal (?) capable d’effectuer 11 000 milliards d’opérations à la seconde. C’est un peu moins que ce que peut faire Cédric Vilani, mais c’est pas mal quand même. Cette puce est composée de 8 core GPU et 8 core CPU Apple communique également sur la présence de machine learning dans cette puce, permettant d’accélérer le traitement des opérations.

Concrètement, pour le moment niveau information dans les médias sur ce sujet, c’est entre la science et la sorcellerie donc je ne vous en dirais pas plus à ce sujet. Peut-être que cette puce est capable de penser par elle-même. Peut-être y ont-ils téléchargé la conscience de Steve Jobs directement au cœur de cette puce. C’est le tur-fu !

Bref, tout ça pour dire que comme c’est un changement d’architecture (et c’était prévisible), les applications pour macOS sont à recompiler pour qu’elles puissent fonctionner sur de l’ARM. Et bye bye hackintosh.

Je sais, vous vous êtes serré la ceinture toute l’année. Pas de resto, pas de sortie, et donc vous avez pu économiser, donc un petit plaisir à Noël sera parfaitement le bienvenu, mais ATTENTION !

Si vous avez des besoins logiciels spécifiques, sachez qu’Apple a prévu de la rétro-compatibilité grâce à sa technologie Rosetta 2, qui permettra de faire tourner des applications anciennes sur cette nouvelle architecture, mais on ne sera pas dans l’optimisation la plus folle et surtout, certaines applications plantent même avec Rosetta 2.

Alors, comment s’y retrouver et savoir si ça le fait ou pas ? Et bien grâce au site Does It ARM, vous saurez si vos applications sont supportées nativement par la puce M1, si ça tourne avec Rosetta 2 en mode « casse-gueule » ou si elles ne fonctionnent carrément pas.

Après, soyez tranquille, si ça ne « Does It ARM » pas pour vous, ça « Will it blend » forcement !

Et dans le même genre, il y a également Is Apple Silicon Ready avec un peu plus de détails.


Les articles du moment