Vous voulez entendre la blagounette du jour ? C'est Octave Klaba, CTO d'OVH qui a posté ça tout à l'heure sur son compte Twitter :

Screenshot 2016-06-20 13.20.45

Comme vous pouvez le lire, Canonical réclame de l'argent à OVH pour avoir le droit de citer sa marque "Ubuntu" dans ses offres. Et ce montant s'élèverait à 1 ou 2 euros par mois pour chaque serveur installé avec Ubuntu.

Ça c'est du bon business model pour financer le logiciel libre

Du coup, j'ai proposé à Octave une solution assez simple pour régler le souci :

Screenshot 2016-06-20 13.23.23

Et Camille a fait un joli montage, du menu d'installation d'un serveur OVH, histoire de rigoler. (Merci !)

ClYuop7WAAAYZZX

Plus sérieusement, c'est un moyen "détourné" pour Canonical de vendre des licences d'Ubuntu à un professionnel de l'hébergement qui profite aussi directement du bénéfice des logiciels libres.

Au total, cela représenterait 1 million d'euros par an à reverser à Canonical. Et ce coût sera bien sûr absorbé par le client qui se verra répercuter cette taxe sur ses factures.

Si j'en crois un sondage mis  en ligne tout à l'heure par Octave, les gens ne sont pas prêt à payer (saaaans blague ?) et préfèrent majoritairement se rabattre vers un autre OS.

Screenshot 2016-06-20 13.26.04

Logique.

En tout cas, les réactions sont plutôt mitigées. D'un côté, il y a ceux qui trouvent que Canonical exagère et que payer 2 euros par serveur et par mois, juste pour avoir le droit d'utiliser le logo ou le mot Ubuntu c'est du bon vieux racket. Et de l'autre, il y a ceux qui pensent que c'est normal, car, profitant commercialement du logiciel libre, un hébergeur tel que OVH devrait aussi redonner un peu d'argent à la communauté.

Moi je suis mitigé. Je trouve ça débile d'exiger de l'argent pour utiliser un logo ou le mot Ubuntu. Je ne considère pas non plus Canonical comme étant "la communauté du libre" dans son ensemble et que s'il y a de l'argent à reverser, il doit l'être à des associations comme la Free Software Foundation (FSF) ou autres.

Mais je trouve aussi normal que des hébergeurs tels que OVH redonne un peu à la communauté qui le lui rend bien. C'est d'ailleurs ce qu'elle fait en soutenant des projets comme Letsencrypt.

Pour que cela soit vraiment transparent, je pense que Canonical devrait adopter au choix, l'une de ces positions :

  • 1/ Dire carrément : "Maintenant c'est une licence payante pour les professionnels de l'hébergement"
  • 2/ Demander un soutien financier à OVH en échange de support et de développement (patch and co)
  • 3/ Accepter le jeu du logiciel libre et insister lourdement auprès d'OVH pour que ces derniers fassent des dons à la FSF ou d'autres associations de ce type.

Reste à voir maintenant quelle sera la position d'OVH ? Adopteront-il ma solution de petit fourbe ? Retirons-ils Ubuntu de la liste des distributions proposées ? Ou donneront-ils 1 million d'euros par an à Canonical ?

Moi je pense qu'ils vont retirer Ubuntu. Mais rien n'est sûr... alors à suivre.

Edit : petite précision apportée par Marius, lecteur du site. Je n'avais pas toutes les cartes en main, mais OVH utilise des versions modifiées (kernels spécifiques) d'Ubuntu. Ces modifications imposent, par les conditions d'utilisation de la marque déposée Ubuntu, qu'elles soient validées par Canonical au préalable avant d'avoir le droit à l'appellation Ubuntu. Ce qui explique pourquoi il faudrait payer Canonical. Voici l'article concerné : 

Any redistribution of modified versions of Ubuntu must be approved, certified or provided by Canonical if you are going to associate it with the Trademarks. Otherwise you must remove and replace the Trademarks and will need to recompile the source code to create your own binaries. This does not affect your rights under any open source licence applicable to any of the components of Ubuntu. If you need us to approve, certify or provide modified versions for redistribution you will require a licence agreement from Canonical, for which you may be required to pay. For further information, please contact us (as set out below).