Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Diablo 3 – La preview

Diablo ! Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, la simple évocation de ce nom ne me rappelle en rien mes cours soporifiques de catéchisme, mais bien un des jeux les plus marquant de l’histoire ! Et pour une fois, je modère mes propos 😉
Diablo est une série de 2 jeux mystiques d’hack’n slash réalisé par Blizzard Entertainment (Warcraft, Starcraft, World of Warcraft) sortis respectivement en 1996 et 2000.
Le prochain épisode de la série (Diablo 3 en toute originalité) devrait sortir le 17 février 2012. On croise les doigts connaissant papa Blizzard et ses délais à rallonge.

Monsieur Korben, ayant réussi à récupérer une clef pour la version Beta, me donne l’occasion de vous présenter de la bête ! (Korben : Dis pas merci hein 😉)

Présentation du jeu

L’histoire commence à la Nouvelle-Tristram, petit village médiéval qui serait un havre de paix si un méchant météore ne s’était pas écrasé en plein sur la cathédrale. Peu après ce crash, donc, des hordes de monstres démoniaques envahissent la région, la rendant bien peu fréquentable. C’est la que vous entrez en jeu, vous le « sauveur » afin de faire comprendre à ces païens des enfers qu’ils ont mal choisi leur lieu de villégiature !

Après je ne peux malheureusement pas vous en dire plus sur l’histoire, car seul le premier chapitre est disponible dans cette beta.

Les graphismes

La première chose que l’on voit ce sont bien évidemment les graphismes… Il faut reconnaitre que le moteur graphique n’est pas des plus impressionnants. En effet, vues de près, les textures sont assez floues. Le moteur 3D montre aussi ses limites avec des personnages un peu cubiques.

Ces défauts sont récurent dans les jeux Blizzard pour 2 raisons : La première est due au temps de développements, toujours très longs, qui justifient le léger retard technique à l’arrivé. La deuxième raison est la volonté affichée du studio de pouvoir faire tourner leurs jeux sur un maximum de PC. Rien de grave, car l’aspect général est sauvé par une esthétique hautement charismatique.
Les décors ressemblent à des peintures de maitres ce qui permet à la qualité artistique du soft de l’emporter sur le polygone. Pour ma part je n’apprécie pas trop le style graphique « cartoonesque » (comme dans World of Warcraft), mais ici l’univers est lugubre et j’ai tout de suite accroché. Regardez les screenshots et dites-moi ce que vous en pensez.

Les musiques

Dès les premières secondes de jeu, on retrouve avec émotion la musique du premier Diablo. À la fois dark et mélancolique, elle est l’hymne spirituel de la saga. Les bruitages ne sont pas en reste avec des « hooow », « Arghh », « utchhh » de toutes beautés.
Dans Diablo 3, on passe son temps à tuer des monstres démoniaques sortis d’outre-tombe alors ne vous attendez pas un langage articulé très développé de leur part ! Pour ce qui est des doublages de votre perso et des PNJ*, c’est très correct, mais pour l’instant tout est en anglais.

Mais dans Diablo3, on fait quoi au juste ?
Suivez le guide.

Le thème du jeu

Dans Diablo 3, l’objectif est la montée en puissance de votre perso et la chasse aux objets précieux. Comme pour ses prédécesseurs, vous allez devoir commencer le jeu en mode normal, le finir, puis le recommencer à un niveau de difficulté supérieur et ainsi de suite. Dans la beta, seul le premier niveau de difficulté est disponible (le mode normal). Mais lorsque le jeu sortira, il y aura 3 niveaux supplémentaires (Cauchemar, Enfer et Armageddon).

Le niveau Armageddon sera un véritable défi à l’entendement, car vous n’aurez qu’une seule vie. En clair, si vous mourrez et bien ce sera la fin et vous n’aurez plus qu’a recommencerez le jeu depuis le début ! La, ça fait mal.

À quoi ça sert de refaire encore et encore le même jeu, mais à des niveaux de difficulté différents ? Et bien à faire progresser votre perso en level et à débloquer des équipements toujours plus puissants dans le but de les utiliser dans le mode online.

Le concept peut paraitre rébarbatif, mais une fois qu’on a essayé, on se retrouve scotche devant son PC durant d’innombrables heures. Le jeu est donc très accessible et permet de se concentrer sur l’action. Et de l’action ce n’est pas ce qui manque, car vous serez la majeure partie du temps tout simplement assiégés par des quantités importantes d’ennemis.

La boucherie que Diablo 3 propose est une source de motivation qui donne envie de toujours aller plus loin. Le jeu est en effet très sanglant et chaque décès des putrides s’accompagne d’une mise en scène à chaque fois différente par catégorie de monstres. Certains perdent la tête, d’autres ont les membres coupés et les gerbes de sang ne manquent pas ! C’est dégueulasse, mais on aime ça ! lol

L’ergonomie des menus

Là, c’est juste du pur Blizzard ! Je pourrais simplement m’arrêter sur cette remarque pour tous ceux qui connaissent déjà les autres jeux du studio, car leur réputation en terme d’ergonomie n’est plus faire.
Pensant aux autres joueurs, je rajouterai quelques mots : Clair, beau, intuitif, instinctif, sans fioritures et proche de la perfection. Ce n’est que mon avis alors n’hésitez pas à me donner votre point de vue !

Les classes

On a le choix entre 5 classes de guerriers : le barbare, le chasseur de démons, le moine, le féticheur et le sorcier.

Tous ont bien entendu des capacités et des compétences différentes et se révèlent très agréables à jouer. On n’a pas la sensation qu’il y en a une mieux qu’une autre. Le guerrier utilise principalement sa force, le chasseur de démons tire à distance, mais est peu résistant au corps à corps, le moine s’appuie sur sa vitesse, le féticheur est une sorte d’invocateur et le sorcier utilise la magie. C’est plutôt classique, mais efficace. (Korben : Le féticheur ? Ce n’est pas plutôt un mec qui lèche les pieds des femmes ?)

Les compétences

L’arbre des compétences est assez diffèrent des précédents opus. Elles sont débloquées automatiquement en fonction du level de votre perso. À vous de faire ensuite les bons choix, en fonction de votre style de jeu, pour désigner celles qui seront actives. Et comme le nombre de compétences actives dépend aussi de votre level, tout est fait pour motiver la course à la puissance.

Les contrôles

Diablo3 n’a rien de bien compliqué dans son utilisation. Enfin un jeu PC ou on passe plus de temps à regarder l’écran que son clavier ! (enfin je parle pour moi lol).
Ici c’est ultra simple. Tous les contrôles se font principalement à la souris : le clic gauche sert à se déplacer et le clic droit à attaquer. Vous pouvez d’ailleurs laisser votre doigt appuyé sur le bouton droit de la souris pour rendre les attaques automatiques. Il n’est donc plus nécessaire de tapoter comme un fou sur le petit mammifère ! Les compétences actives se déclenchent à l’aide des touches numériques de votre clavier comme dans World of Warcraft.

Les compagnons

Lors de l’histoire, vous allez rencontrer des compagnons (des NPC*) qui vont pouvoir vous aider dans vos quêtes. Dans la beta, seul le templier, armé de sa lance, est disponible.
Et à la sortie du jeu, le brigand et l’enchanteresse seront de la partie ! (Korben : Je suis déjà amoureux de l’enchanteresse, je crois)

L’artisanat

Si vous êtes fan de crafting, Diablo 3 a de quoi répondre à vos attentes. Dans la ville de new Tristan (la seule disponible dans la beta), le forgeron permet de crafter* des équipements et armures. Pour avoir accès à de nouvelles réalisations, vous devez faire progresser votre personnage en level mais aussi faire progresser le level de l’artisan.

Comment faire ?

Et bien durant les parties vous récupérez des pages de manuscrit et quand vous en aurez 5, vous double-cliquerez dessus pour reconstituer un livre. Allez ensuite voir le forgeron et donnez-lui le livre pour lui faire gagner de l’expérience. Répétez cette action plusieurs fois jusqu’à ce que l’artisan atteigne le niveau suivant. De nouvelles recettes de craft seront alors disponibles !

Lors de la version finale, deux autres artisans seront disponibles, à savoir le joaillier et la mystique.

Les quêtes

Elles vous font naturellement progresser dans l’aventure et créent un petit background justifiant le génocide des monstres. Cette chasse aux monstres est d’ailleurs motivée par la recherche d’NM*, sortes de généraux, qui une fois anéantits lâchent souvent des objets plus puissants que la normale.

Les hauts faits

Ce sont des sortes de trophées qui récompensent le joueur lorsqu’il réussit une action particulière : tuer tel monstre, de telles façons, avec tel personnage, en un nombre de temps limites, etc.. Voyez cela comme des sortes de médailles récompensant votre progression.

Le multi joueur

Quand vous lancez le jeu, vous pouvez choisir entre 3 possibilités.

  1. « Invite only » qui vous permet d’inviter qui vous voulez à rejoindre votre partie.
  2. « Open to friends » qui permet à vos amis de rejoindre votre parti sans y être invité.
  3. « Public game » qui ressemble plus à un MMORPG* où tout le monde peut jouer avec tout le monde = aucune restriction.

Donc libre à vous de jouer comme vous le désirez. On appréciera tous, je pense, cette liberté laissée au joueur.
Pour ma part j’ai voulu dans un premier temps jouer seul pour découvrir le jeu à mon rythme (donc en « Invite only »). (Korben : À ton rythme… Chamalières style quoi ?…)
Une fois le premier chapitre terminé, et n’ayant pas d’amis (ben oui ! c’est triste), je me suis lancé dans le mode online (« le public game »). On rencontre vite du monde et on joue rapidement en se ralliant à une équipe par un simple clic. On évite ainsi les sempiternelles recherches de groupes qui prennent en général une plombe ! Sachez que le PvP* sera de la partie dans la version définitive… On verra donc ça en détail lors du test !

L’hôtel des ventes

Le meilleur pour la fin : Dans Diablo3, un hôtel des ventes sera à votre disposition. Cette information peut paraitre bien classique pour les amateurs de RPG* online, mais sachez qu’ici vous pourrez acheter et vendre des équipements (armes, amures, bijoux, etc..) avec du vrai argent !! Oui vous avez bien lu, Diablo 3 va vous donner la possibilité de gagner (ou de dépenser) de l’argent réel. Pour éviter le marché parallèle des gold-sellers*, Blizzard a eu l’audace de mettre un système identique (mais légal) dans le ventre de son dernier bébé.

Imaginez votre situation familiale dans un avenir, très proche :

  • Votre femme : « Tu vas arrêtez un peu de jouer !, ça fait 5 heures que tu es sur ta saloperie de PC ! »
  • et vous : « Pas de problème ma chérie, mais la j’allais vendre pour 100€ de matos et je voulais t’inviter au resto avec… mais si tu veux j’arrête ! » (hi hi hi !)
  • Et votre femme : « Non, non, mais y a pas le feu !, continues de jouer mon amour !… je te fais un p’tit café ».

Le rêve quoi !! Merci Blizzard !

(Korben : Et merci David, grâce à qui je vais encore me prendre des centaines de mails de féministes qui vont m’expliquer qu’elles ne sont pas vénales, que je suis une ordure, qu’elles veulent me frapper au visage, voire rétablir la peine de mort pour les gens comme moi. Franchement MERCI MEC !!)

Conclusion

Diablo 3 sera sans aucun doute le blockbuster en puissance de ce début d’année. Simple, beau, terriblement addictif et forgé dans l’hémoglobine, vos nuits vont devenir macabres, mais au petit matin vous serez peut-être devenu plus riche sur votre compte bancaire !
Ne cherchez plus de boulot, arrêtez l’ANPE et embarquez-vous pour un CDI sur votre PC. Moi c’est décidé ! Je vote Diablo 3 aux prochaines élections pour sortir de la crise !

Gamez bien !!

Ps : Malheureusement, les screenshots ne sont pas tous in-game car après 20 heures de jeu et 3 classes montées à bloc, Blizzard a eu la bonne idée de faire une mise à jour ce qui signifie effacement de toutes les sauvegardes du jeu et retour à la case départ ! snif !
J’aurai du faire des captures d’écrans, mais ce n’est pas le cas. Veuillez m’en excuser sincèrement. Pour la prochaine beta je m’en souviendrai !

Ma config

Je vous donne ma configuration :

  • Processeur : Intel Core I7 CPU 920 2,67 Ghz
  • Mémoire vive : 6,00 Go
  • Système : Windows 7 64 bits
  • Carte graphique :MSI Nvidia Geforce 560 GTX-TI Twin Frozr II 1 Go

Quelques définitions

  • NPC : non-player character c’est-à-dire des personnages gérés par l’ordinateur.
  • PNJ : personnage non-joueur – Cela veut dire la même chose, mais en anglais et en français
  • RPG : Role-Playing Game = jeux de rôles
  • PVP : « player versus player » signifiant « joueur contre joueur » c’est-à-dire lorsque le joueur lutte contre d’autres joueurs
  • GOLD-SELLERS : le marché noir de l’argent, des services et des objets internes aux jeux onlines.
  • NM : Notorious monster : généraux d’un type de monstre qui une fois vaincu vous récompense avec des objets qualités supérieures
  • Crafter : Fabrication d’objets
  • MMORPG : « Massively Multiplayer Online Role Playing Games » c’est-à-dire un jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs.

Davil


Imprimante 3D XYZ de noyau industriel de X5SA d’utilisation de maison de prix de bureau de prix usine de Tronxy | Gearbest France

32 % de réduction Imprimante 3D XYZ de noyau industriel de X5SA d’utilisation de maison de prix de bureau de prix usine de Tronxy, la vente se termine bientôt. Découvrez des boutiques de qualité à prix abordable chez Gearbest!