Je suis depuis le début, l'histoire d'Edward Snowden, l'américain qui a révélé au monde (avec preuves à l'appui) que le gouvernement américain pratiquait de manière dissimulée et parfois illégale, un espionnage global des communications électroniques et téléphoniques des américains et non américains.

Cet homme a pris tous les risques pour révéler la vérité et cherche maintenant un pays capable de l'accueillir. A 30 ans, il est accusé de trahison et d'espionnage par son pays.

Ce qui est hallucinant d'ailleurs, c'est la déclaration du porte-parole de la NSA qui en parlant de l'affaire Snowden a dit :

"Ces charges sont un message clair. Aux États-Unis, vous ne pouvez pas espionner les gens. En amenant M. Snowden devant la justice, nous protégeons l'un des droits les plus précieux des Américains : La vie privée."

WTF !

Le mec de la NSA ne semblait pas ironique dans sa déclaration... Dingue ! Mais c'est du spectacle politique et de la rhétorique... Nous sommes habitués.

En faisant preuve de désobéissance civile, Snowden est devenu un héros, un patriote que les Américains comptent bien défendre. Une pétition a d'ailleurs été présentée à la Maison-Blanche, totalisant plus de 100 000 signatures. La Maison-Blanche devra donc répondre à la demande d'une partie du peuple américain de "pardonner" Edward Snowden.

Toute cette histoire me donne des frissons. Autant, avec Manning et Wikileaks, il était encore possible d'argumenter sur le bien-fondé des fuites (pour / contre / bien / mal), autant avec Snowden, le doute n'est pas permis. Il a révélé un énorme scandale que le gouvernement US tente d'étouffer en faisant courir des rumeurs sur les intentions réelles du bonhomme... Espion travaillant pour la Chine, traitre, terroriste...etc. Tout le jargon classique y passe pour discréditer Snowden et manipuler l'opinion publique.

Ce qui me trouble dans toute cette histoire, c'est que ce sont des pays comme la Chine, la Russie ou l’Équateur qui aident Edward Snowden. On connait l'histoire de ces pays et leur intérêt est bien évidemment de s'affirmer face aux États-Unis. Tant mieux pour Snowden. Mais tant pis pour la France.

Nous, pays des libertés et des droits de l'Homme, nous avons abandonné nos valeurs depuis trop longtemps. Je trouve anormal que la France ne prenne pas position pour défendre Snowden, Assange, Manning et tous ces autres  "whistleblowers".

Ce ne sont pas des terroristes. Ce sont des activistes qui œuvrent pour la véritable démocratie, la vérité et les libertés.

Je sais que nous avons une longue histoire d'amitié avec le peuple américain et que ce sont eux qui mènent la danse de la politique et de l'économie mondiale, mais là il est clair que les pays de liberté que nous avons connus avant (et je mets la France dans le même sac) sont devenus les nouveaux oppresseurs. J'admire les États-Unis et le peuple américain pour son indépendance, sa soif de liberté et sa force de caractère, mais l'expansion de son côté obscur et les dérives de Big Brother m'effrayent depuis longtemps. Comment appeler un pays qui trahit, manipule et traque ses citoyens ?

Je prie pour que le peuple américain puisse un jour reprendre les choses en main.

La France accorde l'asile politique et donne la parole à de nombreux activistes de toutes les dictatures du monde et je suis fier de ça. Mais quand la France ferme les yeux sur ces mêmes agissements sous prétexte qu'ils sont menés par des pays amis et des démocraties, ça me donne la nausée. Nous avons un rôle à jouer mais nous nous attachons à l'ignorer.

Où est notre âme ? Où sont nos couilles ? Surement dans un avion en direction de l’Équateur...