Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

FlameShot – L’outil presque parfait pour vos captures écran sous Linux

Si vous êtes utilisateur de Linux et que vous faites régulièrement des captures écran pour illustrer vos posts de blog, vos tweets ou vos documentations professionnelles, allez jeter un oeil à FlameShot.

Cet outil dont les sources sont disponibles ici est facile à utiliser et permet de faire des captures écrans aux petits oignons avec ajout de flèches, de cercles, de rectangle, et même de flou (ce qui est très pratique !).

Il lui manque juste l’option « texte » pour pouvoir écrire un petit quelque chose sur l’image.

Comme vous pouvez le voir, FlameShot propose ensuite de copier l’image dans votre presse-papier, de l’enregistrer sur votre disque dur ou de l’uploader directement sur Imgur. Super pratique aussi !

 

Et pour ne rien gâcher à l’affaire, des raccourcis clavier sont également disponibles histoire de manipuler l’outil plus efficacement.

Touches Description
Flèches du clavier Déplace la sélection de 1 px
SHIFT + Flèches du clavier Redimensionne la sélection de 1 px
ESC Quitter le mode capture
CTRL + C Copier dans le presse papier
CTRL + S Sauvegarder dans un fichier
CTRL + Z Annuler la dernière modification
Clic droit Affiche le sélecteur de couleurs
Molette de la souris Modifie l’épaisseur du trait de l’outil courant

 

 

Pour installer FlameShot sous Ubuntu, il faudra passer par la case compilation. Ce n’est pas bien méchant. Voici comment faire…

D’abord, installez les dépendances nécessaires :

apt install -y git g++ build-essential qt5-qmake qt5-default qttools5-dev-tools

Ensuite faite un clone du dépôt git

git clone https://github.com/lupoDharkael/flameshot.git

Puis placez-vous dans le dossier flameshot

cd flameshot

Compilez les sources :

qmake && make

Et installez le binaire :

sudo make install

Et voilà ! Maintenant pour lancer l’outil, ouvrez un terminal ou l’outil de saisie des commandes et entrez la commande suivante :

flameshot gui

Des paramètres supplémentaires permettent par exemple de capturer tout l’écran :

flameshot full

L’option -p permet de spécifier un dossier d’enregistrement

flameshot -p ~/korben/captures

L’option -c permet de conserver la capture dans le presse papier

flameshot full -c

Une fois lancée avec sa gui (interface), Flameshot ira s’installer dans la barre de notifications. Ainsi vous pourrez accéder aux options concernant l’interface ou le nom du fichier (pour spécifier un format de date par exemple)

Source


Join the discussion at Korben Communauté

6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage …

Lire la suite



Générer du bruit de fond pour polluer les datas récoltées par les boites noires

Si vous voulez surcharger les boites noires utilisées par votre pays afin de tout savoir sur vous et ainsi mieux vous contrôler, voici Noisy.

Ce script python n’a d’autre but que je générer de fausses données sur le réseau afin de pourrir les éventuelles données récoltées sur vous.

Ce bruit de fond est constitué de requêtes DNS / HTTP(S) aléatoires et peut tourner aussi dans un Docker…

Lire la suite



Que faire quand on n’arrive pas à tomber sur le portail captif d’une borne wifi publique ?

Quand on se connecte à un réseau public wifi, il arrive parfois qu’on ait du mal à obtenir le fameux « portail captif »‘ où on nous demande en général notre adresse email, avant de nous laisser librement surfer. En effet, sur certaines bornes wifi, le truc est tellement mal configuré que si vous entrez l’URL de votre moteur de recherche préférée ou de Facebook et bien vous n’obtiendrez rien…

Lire la suite



Comment accélérer l’indexation de la recherche Windows ?

Pour proposer une recherche locale rapide, Windows utilise ce qui s’appelle un « indexeur« . Il s’agit d’un process qui tourne en tâche de fond sur votre ordinateur et qui réalise un index de l’ensemble des fichiers et dossiers présents sur votre disque dur. Pour ne pas consommer trop de ressources, ce service se déclenche uniquement lorsque votre machine n’est pas trop utilisée et à intervalle régulier…

Lire la suite