Si vous voyagez, notamment aux États-Unis, vous vous demandez peut-être jusqu'où vont les pouvoirs des agents de la douane ? Et bien ça va très loin, à tel point que depuis décembre dernier vous êtes tenu d'indiquer lors de votre demande de formulaire ESTA, vos identifiants sur tous vos réseaux sociaux. Alors oui c'est optionnel, mais ne rien renseigner ne sera-t-il pas vu comme suspect ?

Et évidemment, lors du contrôle à la frontière, les agents peuvent exiger que vous leur donniez accès à votre téléphone, votre ordinateur, votre compte Facebook, Gmail, Dropbox...etc. L'objectif pour eux c'est de vous faire comprendre qui est le boss. Et accessoirement de débusquer des personnes qui voudraient rester de manière illégale aux États-Unis ou éventuellement commettre des actes criminels.

Mais si vous ne souhaitez pas qu'un parfait inconnu puisse lire vos SMS, vos emails, regarde vos photos et puisse copier l'ensemble de vos données, l'EFF (association américaine de défense des droits numériques) a publié un guide en PDF qui donne quelques conseils simples. (J'avais déjà fait pas mal de ces recommandations dans cet article d'ailleurs et à l'époque comme à chaque fois, on m'avait traité de parano :-))).

Je vous recommande de le lire, mais si vous n'avez pas le temps, en voici un résumé. Avant votre voyage, essayez de réduire au maximum la quantité d'informations numériques que vous allez emmener.

Utilisez un téléphone, un ordinateur, une clé USB, un appareil photo...etc. dédiée uniquement à votre voyage, virez vos données personnelles (photos, documents...etc.), voire faites un bon formatage. Faites un peu de ménage sur Facebook ou dans vos tweets, déconnectez-vous de vos comptes, désinstallez les applications inutiles ou qui pourraient être sujettes à questionnement, optez pour un chiffrement complet de vos appareils (et pensez à les éteindre sinon, ça ne sert pas à grand-chose), désactivez le déverrouillage par empreinte digitale et mettez un vrai mot de passe. Toutefois, gardez en tête que vous serez tenus de donner vos mots de passe, donc pensez aussi à les changer avant de partir.

Pensez aussi à faire des sauvegardes en amont, pensez à nettoyer votre cache de navigateur, vos cookies, virez les mots de passe préenregistrés. Mais ne soyez pas non plus trop "propre", ça ferait louche. Utilisez votre ordinateur en mode madame/monsieur michue avec un compte mail normal, des trucs enregistrés normaux (genre votre compte LeBonCoin), quelques données pas vitales...etc.

Ensuite, une fois arrivé à la frontière, il se peut qu'on vous demande de déverrouiller vos appareils électroniques, de donner vos mots de passe ou vos réseaux sociaux. Si vous acceptez, l'agent de la douane va pouvoir mater et copier tout ce qu'il veut. Si vous refusez, il pourra saisir vos appareils, et vous retenir et tout le toutim, voire vous renvoyer direct dans votre pays. Donc mon conseil c'est de ne pas refuser, de ne pas mentir (c'est un crime) et de rester calme et respectueux même si en face vous avez Robocop. Toutefois, essayez au maximum de documenter ce qui vous arrive en demandant à l'agent son nom, le nom de son agence gouvernementale, son numéro de badge...etc.

Ensuite, une fois que le mal est fait, vous pouvez contacter l'EFF ou des organisations de défense des droits pour voir ce que vous pouvez faire avec tout ça et savoir si vos droits ont été bafoués.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu’une fois à la frontière, vous êtes en slip total. Donc autant ne pas leur donner du grain à moudre en partant aussi léger que possible. Je trouve quand même ça complètement dingo que pour préserver un peu de sa vie privée lorsqu'on voyage, on doivent se comporter comme un véritable agent secret. C'est assez relou quand même mais bon, c'est l'époque qui veut ça :-((

Vous pouvez télécharger le PDF de l'EFF ici.