Aaaah, ça faisait longtemps que je n'avais pas parlé d'HADOPI et de ses idées formidables pour changer le monde. Et je vous avoue que ça ne m'a pas vraiment manqué... J'ai dû me lasser de ce vol long-courrier au-dessus d'un nid de coucou.

Dans son dernier rapport, Mireille Imbert-Quaretta explique comment elle compte lutter contre le streaming illégal et les sites de téléchargement direct.

Rien de vraiment nouveau à l'horizon... Il s'agit de super fliquer les hébergeurs du monde entier (mouhahaha), de kicker les solutions de financement de ces sites (mouhahahah) et de discuter avec les moteurs de recherche pour que ces sites n'apparaissent plus dans leurs résultats.

Un subtil mélange de bon sens moyenâgeux et de surveillance généralisée des Internets puisque le DPI est encore de la partie. Pire, comme Mireille semble aimer les contes de fée, elle suggère même de demander aux fabricants d'OS (Microsoft, Apple, Google...etc.) d'intégrer ce module de flicage des Internautes pour justement éviter que des derniers puissent le désactiver.

Mega-Arf !

En gros, elle veut "impliquer les industriels" du monde entier dans le dispositif franco-français de contrôle du net. Ce qui me rassure, et ce qu'elle ne sait pas encore, c'est que tout ceci ne pourra pas se faire. Je savais les Français nombrilistes en ce qui concerne leur position dans le monde, mais à ce point, ça dépasse tout ce que j'avais imaginé... Espionner les connexions de tous les Internautes pour savoir si éventuellement, quelques-uns dans le lot téléchargent illégalement des films, c'est une grave atteinte à la vie privée.

Et s'imaginer que les Microsoft va commercialiser un "Windows spécial France" avec son module de flicage intégré, c'est gonflé Mais ce qui fait le ressort comique de ce rapport, c'est surtout de croire que si ça se fait (On ne sait jamais, sur un malentendu), les gens vont accepter d'installer ce mouchard sur leur ordinateur. J'veux dire, les OS clean ça existera toujours. Et même des Windows clean, ça continuera d'exister (achetables à l'étranger, ou patchables pour retirer le mouchard).

Quant aux hébergeurs, je doute que leur statut soit modifié au niveau de l'Europe, juste pour faire plaisir à quelques illuminés déconnectés des réalités. Enfin, en ce qui concerne les solutions de paiement, même si Hadopi arrive à faire pression sur eux, les webmasters de ces sites se rabattront sur d'autres solutions de paiement ou au pire sur Bitcoin.

D'ailleurs, voici en avant première, une vidéo de la première réunion qui réunira Hadopi, les fabricants d'OS, les régies pubs, les moteurs de recherche et les hébergeurs...

Bref, après le fiasco sur le P2P, le fiasco sur le téléchargement direct risque d'être tout aussi divertissant. Sortez le popcorn les amis !

M'enfin, moi ce que je préfère dans ce rapport HADOPI, c'est surtout l'annexe qui commence à la page 134 qui va permettre à tous les Français de faire le plein de bons films illégalement... Merci Mireille !

Source