Quantcast
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

130 idées pour votre Raspberry Pi

Nous sommes nombreux à nous être procuré un petit ordinateur Raspberry Pi pour nous lancer dans des projets de ouf malade… C’est très cool, mais à part le classique Media Center, qu’avez-vous fait avec votre Raspberry Pi ?

Si vous séchez niveau idées, voici une petite sélection que j’ai rassemblée au cours des derniers mois. J’imagine qu’il y a encore beaucoup d’autres idées et de tutos, donc n’hésitez pas à partager les liens dans les commentaires, je les rajouterai à ma liste. Merci et merci à tous ceux qui m’ont envoyé des idées !

En attendant, j’espère que ceux-ci vous donneront de l’inspiration…

On peut donc en faire :

  1. Un module pour ouvrir sa porte de garage à la voix (grâce à SIRI)
  2. Une table basse de jeux d’arcade pour se la raconter quand on invite du monde à la maison.
  3. Une Beetbox pour faire de la musique avec des betteraves.
  4. Un robot Roomba.
  5. Un scanner antivirus avec ClamAV.
  6. Un netbook.
  7. Un système de surveillance vidéo communiquant via Telegram.
  8. Une pirateBox /-)
  9. Un mediacenter avec Kodi.
  10. Un mediacenter avec Plex.
  11. Un mediacenter avec Emby.
  12. Un système de mesure de la qualité de l’air.
  13. Un serveur de streaming avec OpenMediaVault.
  14. Un serveur domotique GPIO.
  15. Un serveur SqueezeBox (Logitech Media Server)
  16. Une alarme pour votre domicile.
  17. Un lecteur d’audiobooks.
  18. Un appareil photo pour prendre le ciel étoilé.
  19. Un serveur Owncloud.
  20. Un jukebox LEGO.
  21. Un outil de surveillance réseau (network monitoring) Il y a également ce projet.
  22. Un char d’assaut.
  23. Un bot Twitter ou encore celui-ci pour poster des photos.
  24. Un connecteur OBD-II (pour la voiture)
  25. Un bloqueur de publicité pour la télévision.
  26. Un serveur BitTorrent.
  27. Un serveur FTP classique.
  28. Un serveur FTP qui fonctionne à l’énergie solaire.
  29. Une borne d’arcade MAME.
  30. Un transmetteur FM.
  31. Un NAS.
  32. Un ECG (Électrocardiogramme) portable.
  33. Un serveur Git
  34. Un serveur de mail.
  35. Un ordinateur portable.
  36. Un outil de surveillance du trafic réseau.
  37. Un cadre photos numérique.
  38. Une Time Machine.
  39. Une box domotique avec Jeedom ou avec OpenHAB.
  40. Un module pour piloter ses guirlandes de Noël.
  41. Un serveur web. (ou un « blog« … enfin, un serveur LAMP quoi)
  42. Des lunettes Raspberry Pi.
  43. Un distributeur de tickets.
  44. Une serre connectée.
  45. Un routeur pour bloquer les pubs.
  46. Un système embarqué pour lire des plaques d’immatriculation.
  47. Une console de rétro gaming.
  48. Des animations en time-lapse.
  49. De quoi streamer de la musique chez vous comme Sonos. (Y’a ça aussi)
  50. Une machine à conseils.
  51. Un ordinateur pour apprendre aux enfants à développer des jeux vidéos [PDF].
  52. Un ordinateur de bord pour la voiture.
  53. Un boite à outils pour faire du pentest (avec Pwnie Express que j’adore)
  54. Un système de contrôle à distance de votre PC Windows.
  55. Un détecteur de mouvement avec capture de photos.
  56. Un serveur Minecraft.
  57. Un système d’affichage dynamique pour diffuser de l’information ou de la publicité.
  58. De quoi streamer des jeux PC.
  59. Un super ordinateur.
  60. Un studio pour faire du Stop Motion.
  61. Du LightPainting (Allez voir, c’est magnifique)
  62. Un thermostat pour gérer vos température.
  63. Une station météo ici ou là.
  64. Un photomaton ou aussi ce projet de Photo Booth.
  65. Une PlayStation.
  66. Un jeu de Quizz avec possibilité d’ajouter des télécommandes.
  67. Une GameBoy.
  68. Un miroir connecté.
  69. Un intercom comme en 1986
  70. Un outil de suivi de votre entrainement physique quotidien.
  71. Une voiture télécommandée.
  72. Un indicateur visuel pour savoir si vous êtes toujours connecté au net.
  73. Un mineur de Bitcoins.
  74. Un serveur DLNA.
  75. Un serveur Asterisk (pour la VoIP).
  76. Un agenda Google à accrocher sur le mur.
  77. Un distributeur de croquettes.
  78. Un jeu pour chat avec un laser.
  79. Un robot.
  80. Un système pour faire de l’astro-photographie.
  81. Un robot chien.
  82. Un robot chat ou un autre robot chat.
  83. Un cluster de serveurs avec OctaPi.
  84. Un serveur VPN.
  85. Un routeur VPN de voyage.
  86. Un module DSLR qui se connecte à un appareil photo reflex et qui permet de transférer les images via le Wifi ou de contrôler le déclenchement à distance.
  87. Un module de prise de photo en haute atmosphère avec un ballon sonde.
  88. Un lecteur RFID.
  89. Un Chromecast.
  90. Une automatisation de votre chemin de fer en modèle réduit (train).
  91. Une passerelle LoRaWan.
  92. Un tracker GPS.
  93. Un serveur VPN à domicile.
  94. Un serveur de webcam.
  95. Faire de la musique en la codant.
  96. Une lampe réveil.
  97. Un ordinateur de bureau.
  98. Un quadcopter pour survoler le jardin des voisins.
  99. Une machine à café pilotable et programmable à distance.
  100. Un relai TOR.
  101. Un traceur (pen plotter) pour dessiner.
  102. Un live stream sur YouTube.
  103. Piloter un téléscope.
  104. Une machine à cocktail.
  105. Du détournement de Kindle pour l’utiliser comme un écran.
  106. Un baladeur capable de lire du MOD, S3M, IT ou encore XM.
  107. Une Super Nintendo.
  108. Des enceintes AirPlay.
  109. Un avertisseur d’emails reçus et il y a aussi ce projet.
  110. Un Raspberry Pi… overclocké.
  111. Un flipper.
  112. Une radio pour écouter la BBC avec le décalage horaire.
  113. Un spectacle pyrotechnique.
  114. Un robot pilotable à distance.
  115. Connecter une imprimante sur le réseau.
  116. Un serveur de synchro pour Firefox.
  117. Un assistant vocal Google Home.
  118. Piloter des ampoules Philips Hue en synchro avec Kodi
  119. Faire du suivi de température.
  120. Une radio pirate.
  121. Un sismographe.
  122. Un détecteur steampunk de radiations et compteur Geiger.
  123. Un routeur OpenWRT pour votre réseau.
  124. Un switch niveau 3 pour votre réseau.
  125. Un walkman lecteur de disquettes.
  126. Un répéteur wifi pour augmenter la portée de votre réseau.
  127. Un piège avec des rayons laser.
  128. Alimenter le Raspberry Pi avec l’énergie solaire.
  129. Un thérémine pour faire de la musique avec votre corps.
  130. Un wikipedia offline.

Et si vous cherchez un moyen rapide et pas cher de faire un boitier de protection pour vos Raspberry Pi, pensez aux LEGO.

Bon, je pourrai continuer comme ça toute la journée, mais va bien falloir que je m’arrête. Je pense que vous avez déjà de quoi faire pour vous lancer dans de nouveaux projets avec votre Raspberry Pi !

Amusez-vous bien !

Article mis à jour le 21 septembre 2020.
Publication d’origine le 16 janvier 2013.


On fête la rentrée avec NordVPN ! [Bon plan] -68%

-68% 3,3€/mois durant 2 ans

Protection en un clic, fonctionnalité Kill Switch, masquage de votre adresse IP, prise en charge des partages de fichiers en p2p, protection contre les malwares et les pubs, streaming sans interruption, test de fuite DNS et même possibilité de coupler l’outil avec l’anonymat de The Onion Router … sont quelques-unes des autres options disponibles.

À noter que cet été l’outil a passé avec succès l’audit d’une société indépendante (PricewaterhouseCoopers) concernant leur politique de non-conservation de registre d’activité, validant que NordVPN ne conservait pas l’activité de ses utilisateurs sur le web.

De plus une licence NordVPN vous permet de protéger jusqu’à 6 appareils et cela, quelle que soit la plateforme sur laquelle ces derniers tournent (android où iOS, Windows, Linux ou macOS, android TV).

En Savoir +



Un korbenaute trouve son nouveau job via Laou et ça c’est cool

— Article sponsorisé par Laou (mais basé sur des faits réels) —

Salut les amis, vous vous souvenez de mes articles concernant le service Laou ? Et bien j’ai appris récemment qu’au moins un de mes lecteurs (les meilleurs lecteurs du monde à la base donc ils ont un bonus en charisme) a trouvé un nouveau travail grâce à ça. Et ça fait vraiment, mais alors vraiment, plaisir.

Lorsqu’un de mes tutos permet de débloquer une situation ou que je fais découvrir un nouveau site, ça fait zizir et j’ai l’impression d’avoir été utile de manière concrète. Mais si quelqu’un trouve un travail grâce à une de mes infos c’est forcément encore mieux. Parce que l’impact sur la vie de la personne en question est beaucoup plus grand. D’ailleurs, aider les gens à trouver un emploi a toujours été une de mes envies, raison pour laquelle j’ai lancé RemixJobs dès 2010 (longtemps site de référence pour le recrutement web et informatique). Et si ce dernier vient de mourir de sa belle mort, il est possible que je vous réserve l’une ou l’autre surprise sur le sujet bientôt.

Laou recherche d'emploi dans le numérique

Tout ça pour en revenir à Laou. Pour les nouveaux venus je rappelle qu’il s’agit d’une plateforme de recrutement spécialisée dans l’IT en région. Si vous voulez découvrir le travail en province et/ou quitter le stress de la capitale, Laou vous aidera non seulement à trouver un nouvel emploi sur mesure, mais prendra aussi un tas de « soucis » à sa charge : vous trouver un logement, trouver un boulot à votre conjoint, gérer le déménagement, vous faire découvrir votre ville d’adoption … Et cerise sur le gâteau tous les frais sont à la charge de votre futur employeur.

Maintenant la partie la plus cool de l’histoire. Elle concerne Steven, développeur fullstack de 25 ans.

Sans trop entrer dans des détails perso, Steven est originaire du sud de la France et était monté à Paris pour se faire une expérience pro. Il n’y arrive pas vraiment et a un peu de mal à s’y faire un cercle d’amis. Du coup il se dit que Laou pourrait être une option et qu’il va essayer de trouver son boulot rêvé : gameplay developper dans le secteur du jeu vidéo. Sans succès dans un premier temps, car sans expérience c’est tout de suite plus compliqué.

Quitter Paris en 2020 avec Laou

En discutant un peu avec Charlotte, la personne en charge de son dossier, il se rend compte qu’il est plus important pour lui de quitter Paris et d’avoir un cadre de vie adapté que de trouver l’intitulé de boulot exact qu’il recherche. Il est prêt à faire ses classes avant. Et là BAM tout décolle, il reçoit plusieurs propositions dans diverses régions de l’hexagone.

Après plusieurs échanges et un suivi, régulier Laou lui paie une nuit d’hôtel pour lui permettre de rencontrer ce qui sera son futur employeur, be-ys. En plus c’est situé à Clermont-Ferrand #AuvergneRepresent. Juste pour vous situer un peu le dévouement de Laou, le train de Steven est arrivé avec 3 heures de retard à Clermont, et pour s’assurer que tout se passerait bien pour lui, Charlotte était à la gare, de nuit, juste pour l’accueillir. C’est ça le service Laou, du sur mesure et de la flexibilité.

Service Settlesweet

Une fois le contrat signé c’est au tour de Settlesweet de prendre le relais. Settlesweet est le partenaire de Laou pour tout ce qui se touche à la recherche de logement, ce sont eux qui prennent en charge cet aspect de A à Z. Le principe est simple : leur algorithme va analyser une quinzaine de sites d’annonces selon vos critères personnalisés afin de vous trouver le logement le plus adapté à vos envies.

Ensuite, un Home Matcher dédié à votre recherche se chargera de prendre rendez-vous pour les visites et de déposer vos candidatures, le tout en vous tournant les pouces. Settlesweet est entièrement gratuit pour les déménagements dans le cadre d’un nouvel emploi ou d’une mutation. 

Au final il se sera passé quelques mois entre la lecture de mon article et son premier jour de travail. Ce qui est plutôt pas mal, surtout en considérant la pandémie qui a retardé beaucoup de choses. J’espère que Steven lira cet article et qu’il n’hésitera pas à nous partager avec ses mots la manière dont il a vécu tout le processus, ça ferait plaisir !


On fête la rentrée avec NordVPN ! [Bon plan] -68%

-68% 3,3€/mois durant 2 ans

Protection en un clic, fonctionnalité Kill Switch, masquage de votre adresse IP, prise en charge des partages de fichiers en p2p, protection contre les malwares et les pubs, streaming sans interruption, test de fuite DNS et même possibilité de coupler l’outil avec l’anonymat de The Onion Router … sont quelques-unes des autres options disponibles.

À noter que cet été l’outil a passé avec succès l’audit d’une société indépendante (PricewaterhouseCoopers) concernant leur politique de non-conservation de registre d’activité, validant que NordVPN ne conservait pas l’activité de ses utilisateurs sur le web.

De plus une licence NordVPN vous permet de protéger jusqu’à 6 appareils et cela, quelle que soit la plateforme sur laquelle ces derniers tournent (android où iOS, Windows, Linux ou macOS, android TV).

En Savoir +


Réponses notables

  1. Avatar for zorg6 zorg6 says:

    Ahah Je vais finir par être une caricature de moi-même, à faire la pub de Pi-hole, mais, cher Tonton en chef, puisque tu recycles un article, pourquoi ne pas l’avoir appelé 100 et UN projets, et parler de pi-hole?
    Toujours selon moi, c’est le projet RaspberryPi un des plus simples et des plus rapides à mettre en oeuvre et qui a un impact et une utilité immédiate, ne serait-ce que contre les pub en général et la télémétrie :skull_and_crossbones: Windows10 :japanese_ogre: en particulier.

    Et combien de projet Rpi ont leur page Wikipedia en français et en anglais?


    Bon allez, :pray: ne m’en veuillez pas trop, je n’ai pas d’actions Pi-hole, et je suis confiné, alors ça explique ma :crazy_face: folie monomaniaque!

    –zorg6 :vulcan_salute: & :penguin: Gnu/linux pour tous!

  2. Avatar for Ginko Ginko says:

    En domotique je rajouterai Home Assistant, via une version toute spécialement faite pour le RaspberryPi : Hass.io

    Projet libre, complet, entièrement gratuit (contrairement à Jeedom et ses modules payants), très régulièrement mis à jour et avec une énorme communauté (anglophone, mais le soft en lui-même est traduit en fr).

  3. Avatar for Ginko Ginko says:

    Je ne savais même pas pour wiki, c’est curieux quand on voit le travail et la communauté.

    Perso je suis loin de l’exploiter à fond pour l’instant, je suis dans ma première année en domotique. Le temps d’essayer les différentes solutions m’avait déjà pris pas mal de temps.

    Principalement, j’ai :

    • Gestion des lumières et des interrupteurs en Zigbee, agrémenté de quelques détecteurs de présence. C’est soit du Xiaomi soit du Ikea.
    • Gestion des thermostats : j’ai un Netatmo nativement reconnu pour gérer la maison. Et pour un bureau mal isolé chauffé avec un radiateur d’appoint électrique, j’ai fait un thermostat « virtuel » programmable facilement à partir des données d’un thermomètre et d’une prise connectée en zigbee également.
    • Détecteur d’ouverture de portes/fenêtres, en zigbee
    • Gestion de l’aspirateur Xiaomi
    • Alarme
    • Et l’intégration/retour de différents appareils, comme l’imprimante Brother, la tv, les cast, la musique, le nas, etc…

    Avec tout ça j’ai mis en place des scénarios, comme l’activation des lumières/intensité en fonction de l’heure de la journée, l’envoi d’alerte en cas de fenêtres/portes ouvertes quand on part, ou au contraire de porte/fenêtre/présence lorsque nos téléphones sont loin de la maison. Ou bien encore le lancement du robot aspirateur quand on est dehors. Ou le changement de luminosité une fois que je lance un film sur la tv, etc…

    J’ai également recyclée une tablette comme terminal de contrôle pour qu’on puisse gérer des trucs depuis le couloir.

    L’application téléphone est vraiment bien faite aussi, on accède rapidement à ses différents appareils, pratique pour éteindre une lumière ou couper le chauffage à distance. Ça m’évite d’ouvrir 24 applications différentes.

    Pour l’instant je loue une maison, donc c’est de l’entrainement. Il y a des choses que je ne pourrais essayer qu’une fois que je serais propriétaire, comme les volets, les têtes thermostatiques ou encore les caméras (pour ces derniers, je me tâte encore).

    Et dernier truc chouette en cours d’intégration, c’est l’assistant Almond/Ada. Pour l’instant tout ça reste en anglais, et ça reste hyper sommaire comparé aux mastodontes Google/Alexa, mais c’est du libre, ça a le mérite d’exister et de vouloir progresser. D’ailleurs j’invite les gens à contribuer à Common Voice, de chez Mozilla, pour aider à créer des bases de données vocales libres.

  4. Avatar for zorg6 zorg6 says:

    Intéressant. Sinon, une pensée m’a traversé l’esprit : L’IT gère déjà toutes nos données perso et pro, nous sommes à deux doigts d’être :sleeping: 24/365 totalement sous la surveillance de l’IT. Brrrrr. :cold_face: ça fait froid dans le dos, et c’est chaud aussi :hot_face: car que nous y allons de notre plein gré. :roll_eyes: :face_with_raised_eyebrow: :thinking:
    Un petit coup de coude de pandémie et tout le monde est pisté.

  5. Avatar for zorg6 zorg6 says:

    Merci @Pyros65 .

    Je ne doute pas que les promoteurs d’un système de pistage déclarent que le système respecte nos vies privées.

    Je doute juste qu’on puisse présenter au public une preuve que :

    • Le système ne peut être dévoyé
    • Que le système ne peut être modifié
    • Que si la législation changeait, les garanties initiales ne soient pas caduques.

    Ma méfiance serait un peu atténuée si :

    • A tout moment n’importe quel citoyen puisse vérifier que le fonctionnement actuel soit conforme (Code, infrastructure, procédure, traçage des intervenants/admin du système, législation
    • Que plusieurs organismes indépendants fassent des audits non planifiés avec tous pouvoirs de consultation technique et d’interrogation des intervenants, et notamment AVANT la mise en place du système.
    • Que le code source soit openSource donc public
    • Que l’application soit signée
    • Que la date de début et de fin d’usage de cette App soient non modifiables et fixées à l’avance
      Vous pouvez en ajouter

    Et puis, mes trois règles de sécurité :

    • Ne pas faire confiance
    • Ne pas faire confiance
    • Ne pas faire confiance

    … mais comme disait Will Smith dans « I, Robot », je crains de devoir dire un jour : " Somehow « I told you so » just doesn’t quite say it. "

    [Signé: CaptainParano] :face_with_raised_eyebrow: :roll_eyes: :thinking: :grimacing:

  6. Je pense que je n’ai pas été clair dans mes propos:
    Dès le moment où on utilise un smartphone, le fait que certains GAFAM disposent de nos informations n’est plus un choix, c’est un fait. Leurs CGU sont claires, nous consentons à leurs laisser accès à ces donnes sans aucun contrôle.

    Dans le cas présent, savoir si l’utilisation d’une application contrôlée directement par le gouvernement est « mieux », ça revient à se poser la question s’il il est « mieux » de laisser les GAFAM trier les données transmises ou laisser un accès direct à l’exécutif.

  7. Oui, et c’est malheureux mais on à clairement pas le choix.
    Je crois que la quadrature du net à vraiment bien exposé les réticences qu’elle avait à ce genre d’appli, son inutilité voir dangerosité. Quand on voit qu’il a fallu 1 mois et demi en période d’extrême urgence pour pondre un pauvre générateur de pdf/QR code …

Continuer la discussion sur Korben Communauté

10 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants