Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Retour sur l’imprimante 3D Disco Ultimate de Dagoma

Il y a quelques mois, Dagoma a eu la gentillesse de me prêter leur dernière imprimante 3D, la Disco Ultimate bi-couleur disponible montée ou en kit (je l’ai reçu montée :)).

Il s’agit d’une Disco Ultimate qui a la particularité de posséder 2 extrudeurs, ce qui lui permet d’imprimer en multicolore. Magique ! C’est en option et vraiment cool pour faire des pièces un peu plus élaborées ou avec différents types de filaments (flex, bois, fluo…etc).

Niveau caractéristiques techniques, voici les détails :

Hormis la double tête d’extrusion, ce que j’ai apprécié avec cette Disco, c’est son côté silencieux. Comme j’ai pour habitude de faire tourner mon imprimante 3D durant la journée, pendant que je bosse, ce n’est pas toujours agréable de faire des confs call avec tout ce raffut.

Mais dans le cas de la Disco Ultimate, ce n’est plus un problème.

J’ai visité « l’usine » Dagoma il y a quelques années et j’ai été très impressionnée par leur process de fabrication. En effet, la majorité des pièces est fabriquée sur place, directement par d’autres imprimantes Dagoma. C’est assez magique à regarder. Un peu comme si elles se reproduisaient de manière autonome… Comme un robot qui enfanterait un robot.

Globalement, avec la Disco Ultimate, niveau dimension, on reste sur un plateau de 20 cm de côté, capable de fondre du PLA à 280°C max, toujours sans plateau chauffant, mais avec un bon buildgrip. De plus sa carte électronique et la gestion des moteurs se veut plus silencieuse. Dagoma a aussi apporté pas mal de petites améliorations notamment au niveau de la stabilisation, que je ne vais pas détailler ici.

De mon côté, j’ai fait plusieurs tests d’impression et je n’ai rencontré qu’un problème : l’accroche. Comme ma maison est situé sur un portail des Enfers, j’ai parfois quelques soucis de ce genre. J’imprime, ça part très bien puis à un moment, ça se décolle et ça part en soupe de filament.

Les joies du warping

J’ai alors contacté Dagoma qui a été très sympathique et qui m’a d’abord donné quelques conseils comme le ponçage léger du buildgrip avant finalement de m’envoyer une laque spéciale (3D LAC Plus) permettant de mieux faire tenir la pièce.

3D LAC

Et là bingo, ça a fonctionné. En en parlant sur Instagram, plusieurs personnes m’ont dit qu’ils avaient aussi essayé de la laque traditionnelle pour les cheveux et que ça avait fonctionné impec aussi.

Une fois ce souci réglé, j’ai donc pu faire quelques tests plus sérieusement avec l’imprimante. Globalement, si vous avez un petit d’expérience en impression 3D, rien d’exotique ou d’inattendu avec cette Disco Ultimate.

Elle est équipée d’un seul bouton « pause / lecture » permettant de suspendre une impression puis de la reprendre ensuite. Pour la calibration et la mise à jour, il vous faudra un ordinateur si vous n’avez pas pris l’option écran. Il faut alors brancher le câble USB fourni sur la carte électronique et lancer DagomApp, l’application de calibration de Dagoma.

Perso, comme j’ai passé pas mal de temps à faire des réglages et donc à recalibrer, j’ai laissé ce câble en permanence et ça ne pose aucun souci.

Rien de sorcier et le débutant saura calibrer ça au poil.

Ensuite pour l’importation du modèle 3D que vous voulez imprimer, tout se fait via Cura By Dagoma comme d’habitude.

Là où j’ai été confronté à de la nouveauté, c’était pour imprimer en 2 couleurs. Je n’avais jamais été confronté au besoin. J’ai donc creusé un peu dans Cura et je vous propose de vous expliquer ça rapidement.

Tout d’abord concernant le modèle 3D. En vous rendant sur votre site préféré (Thingiverse ou autre), vous devez chercher des objets « dual color« .

Dans le zip vous trouverez plusieurs fichiers 3D, chacun correspondant à une couleur. Par exemple pour ce pot de fleurs Mario vous aurez la boite en elle-même et les points d’interrogation qui sont censés être d’une autre couleur. Une fois importé dans Cura, vous verrez donc ceci :

Faites un clic droit sur l’un des objets et sélectionnez l’option « Assemblage pour la double extrusion ».

Et paf, vous obtiendrez votre pot de fleurs assemblé comme il faut.

Pour le réglage des couleurs, c’est vous de voir, mais en gros, vous mettez le fil de couleur A dans l’extrudeur 1 et le fil de couleur B dans l’extrudeur B, puis dans Cura, vous choisissez pour chaque extrudeur votre type de fil (donc sa couleur).

Ensuite, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’imprimer en 2 couleurs, c’est pas super économique en termes de fil. En effet, vous pouvez imprimer directement comme ça avec vos 2 couleurs, mais à chaque changement de couleur, vous allez obtenir un dégradé le temps de passer d’une couleur à l’autre. Et si les enchainements de couleurs sont rapides, vous n’aurez jamais le rendu espéré.

C’est pour cela qu’a été inventé le « volume de purge ». En gros, un mur plus ou moins épais sur le côté de votre pièce qui permet de fondre du fil, le temps que la couleur soit purgée dans la tête.

Même chose ici, ça se règle avec Cura.

Et voici ce que ça donne vu de Cura. Perso, je ne suis pas fan car je n’aime pas le gachi mais pour le moment, il n’y a pas d’autres solution. Notez que le PLA c’est du maïs donc c’est biodégradable, mais en termes de coût d’impression, ça peut vite faire grimper la note.

Ce qui serait intéressant c’est de pouvoir ajouter un second objet qui jouerait le même rôle que le mur (avec des couleurs toutes mélangées), mais qui serait un vrai truc à imprimer aussi. Histoire d’éviter le gâchis.

Bref, voilà grosso modo pour les réglages. Ensuite, vous sauvegardez sur la carte SD, vous remettez la carte SD dans l’imprimante et roule ma poule.

Globalement, si je pouvais vous faire un retour sur l’impression 3D, c’est que c’est une activité assez chronophage, mais vraiment très cool. Toutefois, il y a des compétences à acquérir et quelques astuces à connaitre et c’est là où Dagoma tire aussi son épingle du jeu puisqu’ils offrent une formation gratuite à l’impression 3D de 21 jours à tous leurs clients et leur chaine YouTube est vraiment top et donne des tas d’idées.

Et si vous voulez échanger avec d’autres passionnés d’impression 3D, ils ont aussi une communauté que vous pouvez rejoindre ici.

Je dois encore faire des tests et j’ai des tas de trucs à imprimer notamment dans le cadre de ma formation de 21 jours, mais je me garde ça pour les vacances en août en espérant qu’il ne fasse pas trop chaud :-). Je compte bien piocher dans cette collection bi-couleur agencée par Dagoma.

Et si l’impression 3D vous botte, sachez aussi que Dagoma va faire quelques promos durant cet été. Les détails sont là.

Plus d’infos sur la Disco Ultimate ici.

Edit : Et si vous êtes dans la conception de fichiers 3D, voici comme en faire un en bi-couleur.


Sélection Logitech – Jusqu’à -55% du 16 au 22 septembre.

Souris, claviers ou encore webcams

Du 16 septembre au 22 septembre, Logitech équipe tous ceux qui veulent booster leurs rentrées avec du bon et nouveau matos

Tous les best sellers de la marque Suisse sont au rendez-vous, quelque soit la catégorie, bureautique, work ou gaming.
Retrover les casque Logitech G, les claviers Keys To Go ou MX keys ou encore les souris verticales MX Masters en promos.

En Savoir +



Rejoindre la discussion sur Korben Communauté