Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Keecker – Votre nouvel ami multimédia

Cela fait un petit moment que j’ai un robot Keecker à la maison et je n’avais pas encore pris le temps de vous en parler sérieusement.

Keecker, pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler, c’est un petit robot en forme d’œuf qui est, pour résumer vulgairement, une Android TV sur roulette.

Plus sérieusement, ce robot Made In France est équipé d’un projecteur, d’enceintes et de caméras (dont une caméra 3D pour la cartographie). Ainsi, Keecker peut projeter une vidéo Youtube, Netflix, via VLC, une visio conf, ou jeu Android, n’importe où chez vous, aussi bien sur un mur qu’au plafond. Il vous permet de pousser le volume pour mettre l’ambiance et de patrouiller à votre domicile grâce à sa caméra frontale et sa caméra 360°.

Par contre, désolé mais il ne fait pas aspirateur (la première remarque que tous les possesseurs de Keecker se prennent) et il ne réparera pas non plus votre X-Wing. Mais pour le reste, vous pourrez compter sur lui 🙂

Niveau dimensions, c’est un bel œuf de moins de 40 cm de hauteur x largeur x longueur, pour un poids de 9,4 kg. Il a aussi des petites poignées en dessous pour le transporter facilement. Niveau specs, il est équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 820, 2.2GHz, Quad Core, de 3 Go de RAM et d’une mémoire flash de 32 Go ou 160 Go en fonction de votre modèle. Concernant l’OS, il s’agit d’une version 7 d’Android TV (Nougat).

Son projecteur offre une résolution allant jusqu’à 720p pour 1 000 lumens et est d’une durée de vie d’environ 20 000 heures de projection. Comme je le disais, le projecteur est orientable jusqu’à 90° ce qui permet de projeter aussi au plafond. Sympa pour mater un film allongé dans le lit ou le canap. Et chose notable pour un projecteur, il ne fait pas beaucoup de bruit.

Le son n’est pas en reste puisque les enceintes peuvent monter jusqu’à un volume de 117 décibels grâce à ses 4 haut parleurs et son caisson de basse. De quoi bien arroser pour faire la fiesta.

La première version de Keecker que j’avais encore en fin de beta et malheureusement, il ne montait pas correctement sur sa base de recharge. De plus, il avait tendance à se « perdre » un peu. Mais il a été remplacé par une version plus récente et ça se passe beaucoup mieux.

La mise en place et la configuration du robot est assez simple. Il suffit de brancher sa base sur le courant, d’allumer le robot grâce au petit interrupteur qui se trouve en dessous et de suivre les étapes sur son smartphone Android ou iOS.

Une fois le robot configuré, il faut lui faire découvrir votre intérieur pour qu’il puisse établir une carte de l’endroit où il se trouve. Lors de ce processus assez rapide, vous devez piloter le robot manuellement et faire tout le tour de chez vous. Dès que la carte est complète, vous pouvez préciser le nom des différentes zones de la carte (salon, cuisine, salle de bain…etc) ainsi que des « spots » qui lui permettront de savoir directement où se rendre et pourquoi. Un spot « mur » indiquera l’endroit idéal pour projeter la vidéo. Un spot « Recharge » indiquera l’emplacement de la base de chargement. Et si vous le voulez, un spot « Musique » lui permettra de se positionner stratégiquement pour jouer votre playlist dans entraver vos pas de danse.

Une fois le mapping de votre domicile terminé, vous pouvez alors le déplacer via l’application mobile ou lui donner des ordres vocaux du genre :

« Hé Keecker, projette au plafond » ou encore « Hé Keecker, projette sur le mur« . Ou « Hé Keecker, monte le son« , « Hé Keecker, va au salon« , « Hé Keecker, lance YouTube« …etc

Il est  aussi compatible avec Amazon Alexa et Google Home. Pour info, cette fonctionnalité d’ordre vocaux est désactivable.

Et lorsque vous avez fini de vous en servir, dites lui simplement : « Hé Keecker, va à la station de recharge« .

Rassurez-vous, si vous oubliez, il ira de lui-même lorsque sa batterie commencera à faiblir. Niveau batterie, je dois vous dire quand même que je suis étonné. L’autonomie est vraiment excellente, y compris en mode projection. En gros, si vous le bougez et que vous utilisez le projecteur sans interruption, il peut tenir 6h. Ou 3 jours de musique non stop ou 7 jours en mode patrouille.

En terme de déplacement, Keecker est rapide et sait détecter les obstacles et recalculer des trajectoires pour les contourner. Toutefois, il ne fait pas encore de mapping live, donc il est possible qu’à certains moment, il se décale par rapport à ses spots configurés, mais les équipes de Keecker travaillent dessus donc ça arrivera surement dans une prochaine mise à jour.

Grâce à sa caméra frontale et sa caméra 360°, il est aussi possible de vous en servir à distance pour patrouiller à votre domicile. Ça m’a d’ailleurs servi pendant que j’étais en vacances. Grâce à une autre caméra, je pouvais voir l’intérieur de mon salon, et j’avais un doute sur l’un de mes volets. J’avais l’impression qu’il était mal fermé. J’ai donc pris le contrôle du robot à distance et je l’ai piloté jusqu’à la fenêtre pour vérifier tout cela. Heureusement, aucun problème. N’empêche qu’étant à plus de 1 300 km de là, voir les images sur mon smartphone, et pouvoir piloter Keecker pour faire un tour dans la maison, m’a donné la sensation de piloter Curiosity à la surface de Mars. C’était assez fun.

De plus, la caméra 360° du robot permet d’avoir un aperçu correct sans avoir à le manœuvrer. Il est aussi possible de parler au travers du robot, ce qui peut permettre par exemple de garder un œil distant et de communiquer avec des personnes isolées à leur domicile. Un mode « Appel » a également été ajouté et permet de projeter votre visage sur le mur via votre smartphone pour faire un peu comme une visio conf.

Au niveau de l’applicatif, c’est de l’Android TV, donc vous retrouverez Molotov, Netflix, Spotify et toutes les applications que vous aimez. Il est aussi possible de diffuser vos contenus en AirPlay / GoogleCast ce qui permet de ne pas être bloqué. Par contre, il n’y a pas de HDMI sans fil sur le Keecker, donc n’espérez pas pouvoir jouer à la Switch ou la PlayStation dessus.

Keecker est aussi capable d’effectuer des relevés de température et d’humidité dans les pièces auxquelles il a accès.

Après des débuts un peu compliqué avec la version beta, je suis maintenant très content de ce petit Keecker auxquel les enfants parlent comme s’il faisait partie de la famille. Cela me permet d’avoir une TV d’appoint pour les jours où j’en ai besoin, et comme j’écoute pas mal de musique, je peux lui dire de me suivre dans la cuisine quand je prépare le repas, pour profiter de mes playlists. C’est d’ailleurs très fun de le voir se déplacer dans la maison.

Le prix du Keecker est assez élevé (1790 € pour la version 32 Go) mais si on le compare au prix de projecteurs traditionnels, ça reste dans la normale. De plus, le projet est très vivant et ne cesse de s’améliorer de jours en jours comme on peut le lire sur le blog. Enfin, si vous êtes développeur, sachez qu’un SDK est dispo.

Ce que j’en attends maintenant de Keecker, c’est évidemment de nouvelles mises à jour qui le rendront plus « malin », la possibilité de personnaliser les commandes vocales, de changer son nom pour pouvoir crier « Hey Michel, lance Netflix« , la possibilité d’y associer une télécommande ou une manette (j’ai tenté avec des manettes bluetooth, ça fonctionne mais pas avec toutes les applications) pour pouvoir se passer de l’application mobile, et un système d’alerte lorsqu’un mouvement ou un son détecté lorsqu’on est absent.

Si Keecker vous intéresse, je vous invite à vous rendre sur le site mais aussi sur la chaine Youtube qui offre de nombreux tutos et démo très intéressants.

+ d’infos ici


Brèche de données de Marriott Starwood : 5 conseils que les voyageurs devraient appliquer maintenant



contenu proposé par ESET sécurité

Voici quelques mesures défensives en cas de compromission de vos données personnelles à travers le cas des clients du Marriott Starwood

Si vous vous intéressez à la cybersécurité, à la protection des données ou à l’hébergement dans des hôtels, vous avez probablement entendu dire que Marriott International a annoncé la semaine dernière une énorme violation de données comprises dans la base de données de réservation Starwood. D’après un article du Washington Post sur la brèche « les informations personnelles de 500 millions d’invités auraient pu être volées ». L’une des raisons pour lesquelles le nombre est si élevé est que la marque Starwood englobe de nombreuses propriétés différentes, dont Sheraton, Westin, Le Méridien, Aloft, The Luxury Collection, et W Hotels. Une autre raison est que, selon les responsables de l’entreprise, une tierce partie non autorisée avait accédé à la base de données depuis 2014.

Le site Web officiel de Starwood fournissant des informations sur cette brèche est…


Lire la suite



Réponses notables

  1. Coucou tonton,
    J’espère que tu vas bien.
    Merci pour cette news que j’ai lu avec attention car le produit est plaisant, cependant j’ai pu noter quelques trucs un peu décevants pour le prix.
    Le rétro intégré à 1000 lumens, pas terrible car tu ne vois rien quand c’est projeté la journée, à 1000 Lumens obligé d’avoir un environnement super sombre pour ne pas dire la nuit.
    Franchement, pour 1800 boules ils auraient pu faire l’effort. Un rétro à 3000 lumens avec android Tv inclus c’est max 120€ sur Banggood ou gearbest pour ne pas les citer…
    A ce prix-là je préfère me payer un bon rétro laser de chez Xiaomi qui projette en 4k et qui ne prends pas de place etc…
    Allez, j’arrête, pas envie de me faire “Keerker” ^^
    La bise !

  2. ninjaw says:

    WHHHAAAATTTTT autant ca sert a rien et c’est hors de prix, autant j’adore !

  3. Korben says:

    Effectivement, si la pièce est lumineuse, on ne voit pas grand chose. Ca ne me gène pas trop car j’aime bien me mettre en mode ciné dans le noir mais dommage oui.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

3 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

LNAV – Un visualisateur de fichiers de logs libre et pratique

LNAV (Logfile Navigator) est un outil dispo pour Linux et macOS qui permet de visualiser et de parcourir des fichiers de logs de manière agréable et efficace.
En plus de la coloration syntaxique, de la prise en charge de formats de logs standards (Syslog, CUPS, dpkg, sudo, strace…etc), LNAV est aussi capable de décompresser à la volée des logs zippés (ou gzippés ou bzippés) mais aussi de rassembler (merge) des logs segmentés pour en faciliter la visualisation.

Lire la suite



Une faille de sécurité dans les processeurs risque de diminuer jusqu’à 30% les performances des machines

La grosse news d’hier, ce n’était pas Logan Paul filmant un pendu au Japon, mais plutôt ce gros « problème » qui touche l’ensemble des processeurs Intel fabriqués durant ces 10 dernières années. Le problème est en réalité 2 failles de sécurité très importantes qui permettent à n’importe quel programme malicieux d’accéder en lecture à la mémoire utilisée par le kernel (le noyau de l’OS et ses modules interagissant avec le hardware).

Lire la suite



Bandwidth Hero – Surfez compressé pour économiser de la bande passante

Si vous êtes un peu juste en bande passante et que vous voulez accélérer un peu les choses, je vous propose aujourd’hui de jeter un œil à Bandwidth Hero.

Il s’agit d’une extension open source pour Chrome et Firefox qui fonctionne de concert avec un serveur proxy. Ce serveur proxy récupère chaque image que votre navigateur demande, la compresse au format WebP/JPEG en basse résolution et vous la renvoie ensuite directement.

Lire la suite