Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Quelle est la langue la plus rapide à apprendre pour un geek ?

Pour ceux qui seraient passés à côté du Toki Pona, vous avez de la chance, je vais vous faire un cours de rattrapage. Inventée par la linguiste Sonja Lang en 2001, le Toki Pona est une langue qui se veut être la plus concise du monde.

L’aspect minimaliste de la langue est rendu possible en combinant 226 mots racines et 14 phonèmes. Il s’agit d’une langue simple à apprendre et destinée à être une alternative à la communication internationale, comme l’est par exemple l’esperanto. Ça ne vaut pas la langue des anciens, mais vous allez kiffer.

Le nom Toki Pona est constitué de toki, un dérivé du mot Tok Pisin, qui vient l’anglais « talk » et de pona qui vient de l’espéranto bona pour signifier « bon ». Cela signifie donc « Langue simple » ou encore « Langue du bien », puisque ce langage artificiel se veut porteur de valeurs positives.

Évidemment, avec si peu de mots, on peut se demander comment il est possible d’exprimer clairement une idée et pourtant. Les phonèmes et les mots racines, combinés entre eux, permettent de former plus de 470 000 mots. Et chacun de ces mots peut avoir plusieurs significations en fonc+tion du concept.

Les 14 phonèmes sont issus de l’alphabet latin : a e i o u j k l m n p s t w. Elles se prononcent comme en français à par certaines exceptions comme le « j » qui se prononce comme si vous utilisiez un y, le e qui se prononce « é » ou encore le « u » qui se prononce « ou ». Et les mots racines, vous les trouverez ici, mais comme je vous le disais, ils ont plusieurs sens.

Prenons par exemple le mot Kasi. Kasi, c’est un végétal. Mais lequel ? Et bien si je vous dis Kasi kiwen, c’est un arbre, car « kiwen » indique quelque chose de solide. Je peux aussi dire Kasi suli pour dire que c’est un végétal de grande taille. Donc un arbre également. À voir selon le contexte évidemment.

Maintenant si je dis Kasi kule, j’indique que ce végétal est coloré. Il s’agit donc probablement d’une fleur. Et si j’associe « kasi » (végétal) avec le mot « ma » (terre / sol), et bien dans ce cas, cela signifie que je parle d’un sol végétalisé (ma kasi), donc probablement d’un jardin. Et si c’est un « ma kasi kiwen », c’est probablement une forêt… Voilà, vous comprenez le délire. Ce qui est cool, c’est que si votre mémoire n’est pas trop merdique, vous ne mettrez que quelques heures à apprendre cette langue.

Bref, le Toki Pona peut s’apprendre et je vous invite d’ailleurs à vous procurer ce petit livre qui vous enseignera les bases de cette langue super intéressante. Vous pouvez aussi partir sur Wikibooks.

En termes de syntaxe, comme le Toki Pona est super basique, on peut bien sûr l’écrire avec l’alphabet latin, mais également avec des écritures comme l’alphabet runique.

Mais vous pouvez l’adapter à tout et n’importe quoi ! Alors en bon geek, je vous propose de découvrir le Toki Pona version Emoji. Chaque mot correspond à une ou plusieurs émojis.

Donc pour reprendre mon exemple de jardin « ma kasi », et bien il suffit d’écrire 🌍🌴. Fastoche non ? Vous trouverez la liste officielle des emojis Toki Pona sur ce tableur.

Sur le site Sitelen Emoji, vous trouverez également des outils pour Windows, macOS et Linux qui vous permettront d’avoir un clavier en emoji pour écrire en toki pona version émoji.

Allez, je vous laisse un petit message perso :

👈❤️💕👉🤙 🚆👍🧪⚙️🧠🧑‍🤝‍🧑

Amusez-vous bien !

PS : Y’a un traducteur Emoji <> Toki Pona ici pour les galériens.


Les articles du moment