Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Le DPI est notre ennemi (et il faudrait en faire une chanson)

L’Iran aurait réussi à plusieurs reprise à bloquer totalement les connexions au réseau TOR dans son pays. Pour cela, ils utilisent une techno dont je vous ai déjà parlé, qui s’appelle de DPI ou Deep Packet Inspection qui consiste à analyser le contenu des paquets IP, afin de mieux les censurer.

Pour TOR, pas d’espionnage possible car tout est chiffré mais grâce à la technologie en place en Iran, le gouvernement est capable de reconnaitre que tel ou tel packet est un packet TOR et ainsi empêcher les dissidents d’accéder à internet librement.

Ce blocage est heureusement temporaire car les développeurs de TOR assurent et sortent de nouvelles versions qui passent à travers les systèmes de surveillance par DPI. Selon Andrew Lewman, le directeur du projet TOR, cette démonstration de force de la part de l’Iran est la preuve que ces derniers dispose maintenant d’une technologie qui va bien au delà de celle utilisée en Chine actuellement.

C’est un jeu du chat et de la souris qui ne fait que commencer et cela risque d’être très pénible pour les gens qui ont besoin de technologies comme TOR pour accéder à Internet (et au porno ^^).

On peut quand même se demander comment l’Iran a pu accéder à cette technologie de pointe… La réponse est simple : Le pays est très probablement aidé par des industriels capables de concevoir ces technologies. Impossible de savoir pour le moment quel (ou quels) industriel occidental fournit ces moyens de censure et de repression au gouvernement Iranien, mais les fabriquants de matériel réseau qui mettent le paquet (ha-ha) sur le DPI sont Cisco, Ericsson, IBM, Nokia-Siemens sans oublier Qosmos (Cocorico !!) et Alcatel (Cocorico bis !!!).

Cette technologie peut vous paraitre anodine, mais le DPI est littéralement l’ennemi d’Internet. C’est la fin de la neutralité à cause entre autres, des possibilités de gestion du débit, sans oublier l’accès à un internet ouvert qui est compromis. Et ce problème n’est pas uniquement celui des Chinois et des Iraniens mais c’est aussi le notre car ces technos développées par nos sociétés occidentales sont uniquement destinées  aux gouvernements pour les aider à contrôler internet (coucou hadopi et loppsi), et aux opérateurs pour les aider à instaurer un internet à 2 vitesses (ou plus) et nous faire payer pour avoir accès à la vitesse supérieure.

Bref, ne vous laissez pas endormir par le côté high tech de la chose : le DPI c’est de la grosse merde. Cisco, Ericsson, IBM, Nokia-Siemens, Qosmos et Alcatel sont les artisans de cette censure grandissante et les complices possibles de gouvernements comme l’Iran qui profitent de cette tehno pour a minima entraver la liberté de leurs citoyens.

Et mon sentiment profond, c’est que vu comme c’est parti, on va bientôt y avoir le droit en France…

[Source et photo]


Découvrez kDrive Le Cloud sécurisé pour PME et particuliers

Vos données sont chiffrées et kDrive est exclusivement développé et hébergé en Suisse – pas de Cloud Act avec nous

kDrive dispose de sa propre suite bureautique complète (kSuite) qui est totalement compatible avec les outils les plus répandus : Office 365 (Word, Excel, PowerPoint), Libre Office, Open Office, Google Docs, les fichiers PDF ou HTML … Et comme vous pouvez aussi y migrer vos documents Dropbox, Google Drive et OneDrive, il est possible de tout centraliser et travailler en temps réel avec votre équipe au sein d’un seul et même écosystème unifié … et éventuellement économiser le prix de certaines licences au passage. Une alternative aux GAFAM c’est toujours bon à prendre.

Outil de révision, chat intégré, protection et chiffrage de vos données (vous pourrez bientôt chiffrer via votre propre clé privée), sauvegardes (sur 3 supports physiques différents), numérisation de documents, moteur de recherche … sont aussi de la partie

Testez kDrive