Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Le racket des journaux scientifiques

Papiers Dorés est un excellent documentaire de Gabriel Benet et François Maginiot, qui montre l’aberration du système actuel des publications scientifiques.

En effet, pour publier les résultats d’une étude, les chercheurs doivent passer par des journaux scientifiques privés , connus et lu par la communauté scientifique internationale. La publication scientifique est un moyen indispensable pour les chercheurs de se tenir au courant des travaux de leurs semblables.

Malheureusement, comme vous pourrez le voir dans ce documentaire, le contenu des publications scientifiques est relégué au second plan, loin derrière des critères quantitatifs imposés par ces revues, comme leur « impact factor » (le niveau de visibilité qu’elles offrent), le classement des scientifiques en fonction de leurs publications précédentes et de leur côté de popularité et surtout, le tarif exorbitant des abonnements aux revues.

if

L’argent public finance la recherche => Les chercheurs publient leurs travaux => Les journaux scientifiques prennent en otage ces travaux => Les chercheurs sont obligés d’achèter ces travaux avec ce qu’il leur reste d’argent public.

Et ainsi s’évapore l’argent public… Et c’est un véritable cercle vicieux, car si les chercheurs passent par des alternatives libres ou moins chères (avec un petit impact factor), leur « cote de popularité » sera moindre et ils auront plus de mal à décrocher du boulot ou des financements.

Ce que font ces revues scientifiques, c’est tout simplement de la prise d’otage de biens publics. C’est un système totalement injuste pour la communauté scientifique qui souffre de ça.

Pour contrer, malheureusement, je ne vois pas beaucoup de solutions… Il faudrait que la communauté scientifique se rassemble autour d’un intermédiaire de publication libre et gratuit et que les chercheurs soient suffisamment nombreux autour de cet intermédiaire pour que son impact factor grossisse d’année en année. Si les mecs se coordonnent et jurent sur la tête d’Einstein qu’à partir de telle date, ils passeront tous par ce service ou cette revue uniquement, les autres éditeurs racketteurs pourront mettre la clé sous la porte.

Science1

Ou alors, autre solution… que chacun se mette à « libérer » ces revues scientifiques pour justement les mutualiser entre chercheurs avec un prix par tête raisonnable. Mais je doute que ces groupes de presse côté en bourse, se laissent faire aussi facilement.

Quoi qu’il en soit, je suis confiant. Après tout, n’est pas aux chercheurs de trouver des solutions à tous ces problèmes ? A force de chercher, ils finiront bien par trouver 😉

Merci à William pour le partage.

Et voici donc le documentaire en question :


Blade 15 Full Hd 144 Hz – 512 Go – Noir

Windows 10 core i7 NVIDIA GTX

L’ordinateur portable de jeu de 15,6 pouces le plus petit au monde, le Razer Blade 15, est disponible dans deux modèles différents : de base et avancé. Tous les modèles sont dotés des derniers processeurs Intel® Core™ de 9e génération et des cartes graphiques NVIDIA GeForce RTX.

Le tout est associé à une mémoire importante ainsi qu’à des options de stockage rapides. Le modèle de base dispose d’un écran Full HD de 144 Hz maximum, tandis que le modèle avancé présente un écran tactile Full HD de 240 Hz maximum ou 4K, y compris un nouvel écran OLED offrant des couleurs vives et des noirs profonds. Compact et durable, le châssis en aluminium de haute précision ne fait que 17,8 mm.

Pour découvrir toutes ses caractéristiques