Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Megaupload = 4% de ce qui passe sur le net

Megaupload a fait une petite refonte graphique sur son site, et s’est surtout offert les services de nombreuses stars US qui « love Megauploawww » dans une série absolument délirante de vidéos.

Mega a annoncé aussi qu’il proposeront très bientôt (En 2012), MegaMovie, une plateforme VOD (vidéo à la demande) qui mettra à l’amende iTunes et Netflix en terme de tarifs…

C’est juste énorme niveau communication. Après y’a toute une série de stats sur Megaupload plutôt irréelles. 180 millions d’utilisateurs, 12 milliards de fichiers, 100 petaoctets…Etc.

Et surtout, Megaupload représente 4% de ce qui transite sur le net.

Alors bon, rien ne peut prouver ces chiffres donc c’est toujours à prendre avec des pincettes. Des stars comme P Diddy ou Will I Am, ça s’achète avec des malabars (mais des malabars emballés dans des chèques avec quelques zéros)…

Mais n’empêche, ça claque !
Surtout la vidéo « chanson de Megaupload » qui comme l’a dit Arthur est totalement hypnotique.

Le truc lol maintenant, c’est que ce clip, qui n’a rien d’illegal en terme d’images ou de musique, est en train de se faire blacklister totalement injustement par ayants droit sur des plateformes comme YouTube qui une fois de plus abusent de leurs pouvoirs de censure.

Hadopi avait bien buzzé grâce à tous les artistes qui l’ont critiqué négativement.. Megaupload fait exactement l’inverse. Malin 😉

Pour info, Mega* a été créé par Kim Schmitz, un hacker allemand qui a trempé dans pas mal de trucs pas clairs et qui est à la tête d’un empire financier. Pour en savoir plus sur lui (on le voit dans les vidéos aussi).

Merci à Julien pour le partage

Allez, bon week-end à tous !


Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job