Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

La moitié des groupes de presse français viendrait de perdre toute trace de leurs abonnés

Je ne vais pas troller, car je sais à quel point c’est douloureux de perdre ses données. Mais une petite piqure de rappel s’impose.

Dans le monde de la presse, il existe une société nommée GLI qui s’occupe de la gestion des abonnements en tant que prestataire pour de nombreux groupes de presse français. Les Echos, le Figaro, Valeurs actuelles, Le Point…etc. font partie de ses clients.

GLI s’occupe donc de gérer les nouveaux abonnements, les redirections d’abonnement, les offres découvertes, et bien sur les désabonnements avec tout ce que ça implique de relances.

Et dimanche soir, le drame arrive ! Gros problème informatique, perte complète des données et…. pas de backups. Enfin, ils existeraient, mais ils n’ont pas encore mis la main dessus et je doute, après plusieurs jours, qu’ils y arrivent.

Le prestataire n’ayant pas de sauvegarde, on pourrait se dire que les groupes de presse impactés ont leur base client bien au chaud dans un coin, mais en fait non…

Si ce que raconte le magazine En Contact est exact, la moitié des groupes de presse français n’ont plus aucune trace de leurs abonnés. Ils ne savent pas qui ils sont ni leurs modalités d’abonnement.

Ça fait froid dans le dos. J’espère pour eux qu’une copie partielle ou totale de ces données existe quelque part sur un disque ou chez l’imprimeur / société expéditrice. Croisons les doigts.

Faire ses backups, c’est la base. Mais ne pas reposer sur un seul backup et les vérifier, c’est aussi important que de les faire. Tenez, moi par exemple, j’ai un backup Time Machine de mon ordinateur et pourtant, allez savoir pourquoi, Time Machine ne m’a pas tout conservé et j’ai perdu dernièrement quelques data. Rien de bien pénalisant pour mon job, mais ça fait toujours chier. (même si je pense avoir, moi aussi un backup supplémentaire « quelque part » qu’il faut que je retrouve )))

En ce qui concerne mon site et sa base de données par exemple, comme c’est hyper critique à mes yeux, je backup ça plusieurs fois par jour, puis ça part ensuite sur mon ordi chez moi en local (et par rebond sur mon NAS) et sur Amazon S3.

Peu importe que vous choisissiez un prestataire cloud comme Amazon, Dropbox and co ou que vous optiez pour un Owncloud ou un serveur NAS. L’important, c’est que vos backups soient fiables au départ (les exports foireux ça reste un grand classique), qu’ils soient fréquents et qu’ils soient multiples.

Dans le cas de mon dernier foirage backup, je me reposais sur un backup unique, pensant naïvement que Time Machine savait bien faire son boulot. J’avais tort et ça m’a obligé à changer quelques trucs dans ma config de sauvegarde pour assurer le coup la prochaine fois. (J’ai intégré des backups directs hors Time Machine).

Après ce que j’ai perdu, ce n’était pas vital et je me suis contenté du minimum, ce qui était une erreur. Par contre, ce qui est vital pour moi, ce qui fait mon « coeur de métier », comme on dit, c’est sauvegardé dans tous les sens car « on ne sait jamais ».

Quand on a que quelques photos de familles, sa compta personnelle et 2/3 documents à backup chaque jour, ce n’est pas bien compliqué. On fout tout sur son NAS et un Dropbox-like et c’est plié.

Quand on gère de grosses bases de données avec des milliers d’enregistrements, c’est déjà un peu moins fun, mais sachant que c’est ce qui fait vivre sa boite et que des clients se reposent sur vous, c’est vital.

Pensez aussi à vos « prestataires » en qui vous avez toute confiance… Par exemple, si votre boite mail est importante pour vous, gardez à l’esprit qu’à tout moment Gmail (ou un autre) peut dégager votre compte ou qu’un pirate peut venir y faire un peu de ménage. Ne leur faites pas confiance et faites-vous aussi, une sauvegarde de votre côté.

Bref, aujourd’hui, prenez 5 min pour vérifier si vos sauvegardes sont correctement faites, et si les données que vous considérez comme vitales à votre entreprise sont correctement mises en sécurité.

Que le cauchemar que GLI et ses clients sont en train de vivre nous serve de piqure de rappel. Et bonne chance à toute cette presse à l’ancienne pour surmonter cette douloureuse épreuve.


Microsoft Surface Book 2, 13,5″ Argent

Core i5, 8Go de RAM, 256Go, Windows 10 Pro – 22% de réduction

Profitez de 4 fois plus de puissance et de jusqu’à 17 heures1 d’autonomie. Des performances graphiques exceptionnelles désormais disponibles en deux tailles d’écran PixelSense
Le nouveau Surface Book 2 regroupe un ordinateur portable polyvalent, une tablette et un studio portable tout-en-un.

Léger et puissant, Surface Surface Book 2 offre un design innovant avec sa charnière si particulière qui confère à la machine un aspect robuste mais sans sacrifier la mobilité de l’appareil.

En Savoir +



Réponses notables

  1. Pas multiplent, multipleS

  2. ça sent le service informatique qui a réclamé de quoi faire des back-up mais le DFI ou le grand directeur a refusé car c’était trop cher et puis ça n’arrive jamais des pertes de données !

  3. Corrigé ! merci

  4. Le problème c’est que souvent la société qui gère les abonnés n’est pas la même que celle qui gère les sauvegardes. On n’est jamais mieux servi que par soi même.
    La sauvegarde dans le Cloud c’est bien (à condition que ce soit chiffré : SpiderOak), mais avoir ses propres sauvegardes locales c’est mieux. Ça fait plus de 20 ans que je suis dans le métier et j’ai plus de 4 To de données sauvegardées (et chiffrées). Je n’ai jamais perdu le moindre fichier et je fini toujours ma journée par une sauvegarde.
    Je ne comprend pas comment une société peut se planter à ce point, surtout de nos jours avec toutes les possibilités de protection des données qui existent. :confused:

  5. J’aime bien le “5 min”; ça prend quand même pas mal de temps pour faire ce genre de choses… D’ailleurs, comme de façon académique comme empirique, ce n’est pas simple d’apprendre les “good practices” là-dessus, ce serait peut-être une bonne idée d’en faire un(e série d’)article(s)…

  6. Nibel says:

    A vrai dire, ça ne devrait prendre du temps que lorsqu’on configure sa tâche Cron qui s’occupera de réaliser les backups nécessaires à intervalles définis et réguliers. Même chose pour tester les backups.

    Et éventuellement, un backup manuel de temps en temps pour les plus frileux mais Cron ne m’a jamais trahis en 10 ans d’utilisation. Et puis selon votre infrastructure réseau, un backup manuel n’est peut-être pas humainement possible.

  7. Ce serait vrai s’il n’y avait que la tâche cron. Sauf que je parle justement de toute la configuration et l’infrastructure derrière…

  8. Gaduc says:

    Bah. Il ne faut pas paniquer comme cela.
    On va bien trouver un gus (sur le départ ?) qui n’a pas respecté la plus élémentaire des règles de sécurité en copiant la base sur une clé USB.
    Car, au fond, qui respecte les consignes de sécurité de l’information, les chartes utilisateur et administrateur ? Hein ?
    Faut juste lui laisser le temps de comprendre que, malgré son forfait, toute l’entreprise compte sur lui et qu’il va la sauver à lui tout seul.
    Il faut donc lui laisser le temps de chiffrer sa négociation.
    db

  9. hmmmmm…Ransomware ? fsociety ? :wink:

  10. Cdg says:

    "et bien sur les désabonnements avec tout ce que ça implique de relances."
    Tant mieux, les gens qui se sont abonnés et n’ont rien trouvé d’intéressant ne seront pas emmerdés comme chez certaines sociétés via téléphone.

  11. Bon après le groupe GLI…ils en sont pas à leur coup d’essai, ils ont eu deux autres procès en 2015 et 2014 concernant des problèmes de sauvegardes ^^
    On me dit à l’oreillette que le 3 ième est en cours ?

  12. Du coup ça veut dire que si on les contacte pour leur dire qu’on reçoit plus les magazines (alors qu’en réalité on est pas abonné), ils vont nous réinscrire gratuitement ?

  13. fofo says:

    IL y’a peut-être des backups, quand c’est automatique, parfois les backup sont faux (Ex: Mots de passe réseau changés) et tu as des backups vides.
    Ça peut aussi être un problème de droits : si le dossier backup est accessible à tout le monde, quelqu’un de mal intentionné (ou un malware) peut flinguer les données et les backups.
    Bêtement un backup sur la même machine
    Ou alors un problème électrique (foudre) qui flingue le serveur de prod, et le serveur contenant l’unique backup.

    Dernière possibilité, il y’a un backup des données, mais pas de l’applicatif : Il faut réinstaller la machine avec les mêmes versions de soft, configurer / ré-appliquer les fix qui auraient été fait directement en prod, pour pouvoir recharger un backup fonctionnel. => ça peut-être très long surtout si ton applicatif était vieillissant / plus dispo chez l’éditeur.

    Il est important d’écrire un DRP (Disaster Recovery Plan) et si possible de faire des exercices de DRP réguliers :

    • Tu planifies un w-e,
    • Tu éteins la prod,
    • et déroule le DRP pour réinstaller une nouvelle prod fonctionnelle qui deviendra la nouvelle prod tout court.

    ça permet de valider le DRP, de connaître le temps de reprise de l’activité. Par contre ça coûte les yeux de la tête (astreinte & intervention de toute la DSI / sous-traitants le w-e en heures suppl, infra en double -au moins le temps du w-e-, + le temps nécessaire de rédiger / valider un DRP solide).

    Certains de nos clients font même des exercices de DRP “physiques”: Un matin tu arrives au boulot ton chef t’attends à la porte du bureau : “Interdit de prendre quoi que ce soit au bureau, tu pars sur le site backup et envoi un mail dés que t’es complètement opérationnel” : C’est violent mais ça permet de vérifier :

    • la logisitique : (capacité / temps de transport )
    • la capacité d’accueil sur le site backup,
    • la présence de machines suffisantes,
    • la disponibilité des ressources à partir en mission (ex: t’as de enfants tu pourras pas forcément aller chez le client)
    • le temps de reprise de l’activité (transport, configurer un nouveau poste de travail…)

    Après tout ça à un coût seuls nos gros clients peuvent se permettent ce genre d’exercices (mon client actuel à un CA en dizaine de milliards d’euros, un exercice à quelques dizaines (centaine ?) de milliers d’euros sur le w-e est acceptable)

  14. zorg says:

    Chez moi, je sauvegarde en double, 1 fois par mois
    dd externe, et blu-ray.

  15. Ce qui veut dire que tout est au même endroit chez toi, un incendie, un dégât des eaux ou autre sur ta maison et tu perds tout, alors que c’est là que tu aurais besoin de tes factures pour l’assurance :wink:

  16. zorg says:

    Enfaites sur le cloud, ce n’est pas possible, j’ai un connexion sat avec 20Go/mois de bande passante.

    Le blu-ray a plusieurs avantages, pas de risque qu’un virus se balade et se multiplie, avec une inondation il n’y a aucun risque que le support s’abîme, il faudrait pour cela que le disque reste plongé dans la flotte au moins 1 mois, mais vu ou je me situe l’inondation est impossible.

    Le disque dur externe (1To), plus pratique que la sauvegarde sur galette, mais cela a le désavantage de pouvoir grillé n’importe quand (malchance surtout), si le disque dur externe grille (surchauffe ou autres), (alors que j’étais entrain de formater le disque interne) il ne me restera que les save blu-ray.

    Pour l’incendie dans tout les cas je suis perdant, a moins de mettre mes sauvegardes blu-ray ailleurs que dans ma maison.
    Mais où?

  17. Effectivement 20Go c’est short ! Dans quel pays ils limitent autant ? :confused:

    Je comprend tout à fait le souhait d’avoir blu-ray + HDD, c’est une bonne initiative ! Je trouve juste “dangereux” d’avoir tous ses oeufs dans le même panier = tes 2 backups + ton PC; au même endroit.
    Effectivement il y a la question “où je met mes blurays si ce n’est pas chez moi”, c’est compliqué c’est certain, mais chez un proche ou un amis ce n’est pas une mauvaise idée (en cryptant le tout).

  18. Et si l’ami perd les données? Tu perd aussi un ami…

  19. Non, il y a des caillasses à lancer. Quand toute l’intelligence d’une entreprise repose sur son SI, on s’assure d’avoir l’infra qui permet de se retourner en cas de tuile… Quand on ne peut pas contrôler les jobs de backups, c’est un problème de ressource, donc il faut investir. Surtout pour une grosse boite comme celle-ci qui doit en ramasser, de la thune… Quand je dis ressources, c’est des personnes mais aussi les outils qui vont bien : solution de backup, supports ( Je dis bien supports avec un S du genre SAN + Bandes + cloud, ouais, les 3 en même temps ! et chaque supports à des lieux différents de la prod ! ) Et pour s’assurer du bon déroulement des backups, là aussi, il faut les personnes, et les outils de supervision qui vont bien… Donc si, pour un tel échec, il y a des responsables. Soit les investisseurs qui sont des pingres, soit la DSI qui est incompétente, sois les deux, mais il y a des responsables dans des situations comme ça… donc pour moi, c’est avant tout un problème de gouvernance… La catastrophe n’est que la conséquence…

  20. La plupart des journaux réouvrent leur page d’abonnement. Le problème aurait-il finalement été résolu ? :wink:

Continuer la discussion sur Korben Communauté

15 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage …

Lire la suite



Générer du bruit de fond pour polluer les datas récoltées par les boites noires

Si vous voulez surcharger les boites noires utilisées par votre pays afin de tout savoir sur vous et ainsi mieux vous contrôler, voici Noisy.

Ce script python n’a d’autre but que je générer de fausses données sur le réseau afin de pourrir les éventuelles données récoltées sur vous.

Ce bruit de fond est constitué de requêtes DNS / HTTP(S) aléatoires et peut tourner aussi dans un Docker…

Lire la suite



Que faire quand on n’arrive pas à tomber sur le portail captif d’une borne wifi publique ?

Quand on se connecte à un réseau public wifi, il arrive parfois qu’on ait du mal à obtenir le fameux « portail captif »‘ où on nous demande en général notre adresse email, avant de nous laisser librement surfer. En effet, sur certaines bornes wifi, le truc est tellement mal configuré que si vous entrez l’URL de votre moteur de recherche préférée ou de Facebook et bien vous n’obtiendrez rien…

Lire la suite



Comment accélérer l’indexation de la recherche Windows ?

Pour proposer une recherche locale rapide, Windows utilise ce qui s’appelle un « indexeur« . Il s’agit d’un process qui tourne en tâche de fond sur votre ordinateur et qui réalise un index de l’ensemble des fichiers et dossiers présents sur votre disque dur. Pour ne pas consommer trop de ressources, ce service se déclenche uniquement lorsque votre machine n’est pas trop utilisée et à intervalle régulier…

Lire la suite