Réalisé par

Le kit du télétravailleur pour assurer à la rentrée

Le kit du télétravailleur pour assurer à la by Korben

Vous vous souvenez de mon kit de survie pour geeks ? Et de mon kit de matos pour les vacances ?

Ça vous avait beaucoup plu, car il n’y a pas une semaine qui passe où on ne m’en reparle pas. Et en discutant avec certains d’entre vous, j’ai remarqué que j’avais aussi pas mal de questions sur mes habitudes de boulot et le matos que j’avais pour télétravailler depuis chez moi.

Je vais donc vous faire un petit article récap sur ce que j’utilise au quotidien pour bosser à la maison. Mais avant de commencer, j’aimerais revenir sur le concept même de télétravail histoire de vous donner quelques billes afin de convaincre votre employeur.

Le télétravail c’est pouvoir effectuer le même boulot qu’en entreprise, mais à la maison ou dans des locaux partagés par plusieurs freelances ou télétravailleurs en provenance de sociétés différentes. Ça s’applique donc à beaucoup d’emplois qui nécessitent un ordinateur, Internet, et un téléphone. Si effectivement votre boulot c’est de réparer des voitures, ça risque d’être plus compliqué.

Pour qu’un contrat de télétravail puisse être mis en place, votre employeur doit être d’accord et vous aussi. Il ne peut pas vous forcer au télétravail. Et si vous refusez, ce n’est pas un motif valable pour rompre le contrat de travail qui vous lie avec votre entreprise.

J’ai déjà écrit un long article sur comment se passe ma vie de télétravailleur et je vous invite à le lire ou à le relire. Mais globalement, en plus des avantages en tant qu’employé ou freelance que je présente dans cet article, ça offre aussi de nombreux avantages pour les entreprises (Et c’est là qu’arrivent les arguments à donner à votre employeur).

D’après ce rapport de la Direction Générale des Entreprises, le télétravail permet un énorme gain de compétitivité. En effet, l’absentéisme baisse en moyenne de 20%, la productivité augmente de 5 à 30% et comme la plupart des employés sont chez eux, il est possible de réaliser jusqu’à 30% d’économie en surface immobilière de locaux. L’étude prouve que les salaries sont plus motivés et le turn-over diminue.

Si vous pouvez télétravailler, sachez quand même que c’est votre employeur qui doit payer pour tout le matériel, les outils et abonnements (téléphone, internet…etc.) nécessaires à la bonne réalisation de votre travail. Celui-ci doit aussi continuer à vous informer sur les restrictions liées à votre matériel (genre la charte informatique…etc.) et fixer avec vous les plages horaires pendant lesquelles vous devez travailler et pouvez être contacté.

L’organisation d’un entretien annuel est aussi indispensable pour faire le point sur les conditions et la charge de travail de chacun et votre employeur doit vous informer lorsqu’un poste non-télétravaillé qui correspond à vos compétences se libère. Et si vous le voulez, vous aurez la priorité sur celui-ci.

Voilà grosso modo les quelques petites choses à savoir sur le télétravail. Voici une vidéo qui regroupe les bonnes pratiques à avoir en télétravail.

Maintenant, passons au matos parce que c’est quand même ce qui intéresse les geeks

Le bureau

Chacun a ses préférences. Moi j’aime bien avoir une pièce à moi pour pouvoir y stocker tout mon bordel et m’isoler quand je dois travailler. Se concentrer et écrire sur la table de la salle à manger alors que les enfants sont en train de faire la guerre autour de moi, c’est pas terrible. Donc je vous recommande vraiment de prendre une pièce à vous, où vous pourrez travailler sereinement et passer vos coups de fil sans embêter personne qu’il soit 3h du mat ou en pleine journée. Je sais aussi que certains ne jurent que par le co-working. Chacun son truc. Moi c’est pas vraiment le mien, j’apprécie la solitude dans le boulot.

Après concernant le “meuble” bureau, j’ai un bureau assez classique, mais plutôt grand pour être à l’aise.

Si vous voulez aussi essayer la position “debout” pour travailler (il parait que c’est bon pour la santé), il existe aussi des bureaux qui se lèvent d’un simple appui sur un bouton. Ou des plateaux levants qui se posent sur un bureau normal, pour ceux qui ne veulent pas en racheter un.

L’ordinateur

J’aime bien les ordis fixes. Je suis beaucoup plus à l’aise sur ce genre de machine pour bosser à la maison. J’ai donc un iMac pour bosser et un PC pour jouer et tester certains softs ou bidouilles. Et pour partir en déplacement, le Macbook super léger fait parfaitement l’affaire. Une fois encore, c’est à chacun de décider sur quel type de machine et quel type d’OS il travaille le plus efficacement possible. Moi je sais que sur les ordinateurs portables, je me sens rapidement à l’étroit (c’est totalement subjectif, je le sais), je trouve que ça rame tout le temps et je travaille 10 fois mieux sur un ordinateur de bureau.

Quant à l’OS, j’ai longtemps travaillé sous Windows, avant de passer plusieurs années sous Linux. Le retour à Windows m’est impossible (j’ai déjà tenté le coup), car je m’agace du temps que ça prend pour faire la moindre action (clic clic clic) et de l’absence d’un véritable terminal (quoique maintenant avec l’arrivée d’Ubuntu dans Windows 10, je vais peut être revoir mon jugement). Linux c’était super cool, j’étais productif sur des tâches classiques, mais je passais tellement de temps à configurer, paramétrer, débugger, optimiser, compiler tout un tas de trucs qu’au final je perdais mes journées.

Et comme mon taf, c’est tester plein de trucs, Linux n’était pas super adapté non plus au quotidien. J’ai donc tenté OSX un peu pour voir et j’y ai retrouvé la ligne de commande qui m’était chère sous Linux ainsi que le côté plug n play bien sympa sous Windows. Un peu le meilleur des 2 mondes finalement, en tout cas pour moi. On peut critiquer Apple sur le côté fermé et onéreux de leurs machines, mais à part ça, ils ne revendent pas les données personnelles de leurs clients et c’est du matos / logiciel fiable qui dure longtemps. Mon précédent iMac a duré 8 ans en fonctionnant H24 / 7J/7J.

C’est donc à vous de choisir l’OS qui vous correspond le mieux. Et oubliez tous les débiles qui vous feront la morale sur le système d’exploitation que vous aurez choisi, ça ne regarde que vous puisque c’est vous qui allez l’utilisez au quotidien. Tout ce que je peux vous dire c’est de rester ouvert et de tout tester pendant un petit moment pour mieux cerner vos besoins et vous fixer sur la meilleure option.

L’écran

Qui dit ordinateur dit écran. Et là, une fois encore, le vrai confort c’est le double écran, voire le triple. Si vous n’avez pas encore essayé, je vous recommande vivement de vous y mettre. Vous allez voir, votre productivité va s’améliorer, vous serez plus détendu, et vous aurez plus de place pour étaler vos nombreuses fenêtres. Le triple écran permet aussi de caler, pourquoi pas, des tableaux de bord ou des choses à surveiller, genre vos emails, votre twitter, votre Slack…etc.

En termes de choix d’écran, ça va dépendre de vos besoins. Si vous êtes graphistes ou que vous avez besoin d’un écran de fou pour regarder des films vous pouvez opter pour un écran 4K, ou un écran qui filtre la lumière bleue. Si vous êtes aussi gamer, vous ferez plus attention au taux de rafraichissement et l’antireflet. Autrement, n’importe quel écran fera l’affaire, mais ne prenez pas un truc trop bas de gamme ou trop petit histoire de ne pas vous abimer les yeux.

Le clavier et la souris

Un bon clavier c’est important aussi super important, car avec la souris, c’est le seul contact physique que vous aurez avec votre ordinateur (sauf si vous avez des moeurs cheloues). Les claviers de gamers sont très bons, mais vous pouvez aussi trouver moins cher et sans néons dans les marques Logitech ou Microsoft.

Concernant les souris, vous pouvez opter pour une bonne souris laser, mais moi ce que je vous recommande vraiment, c’est une souris verticale qui vous préservera de doubleurs au poignet, voire au bras. J’ai écrit un article entier à ce sujet.

Le routeur

Un bon routeur avec un wifi qui dépote c’est aussi super important. Déjà ça vous permet de sécuriser un peu votre réseau grâce au firewall intégré aux routeurs et si comme moi vous aimez bosser de temps en temps hors du bureau (genre dans le salon, sur le balcon, dans votre piscine ou aux chiottes), il vous faut un bon réseau wifi (ou un trèèèèès long câble). En termes de routeur, moi ce que j’utilise c’est routeur Linksys qui a déjà quelques années et en backup j’ai un routeur 4G TP-Link pour assurer une connexion supplémentaire au cas où et pouvoir transférer rapidement des fichiers.

J’ai aussi des petits switchs comme ceci Netgear partout dans la maison pour le filaire. Et pour des points d’accès plus éloignés, j’utilise ces petits répéteurs Netgear toujours.

La chaise de bureau

Ça aussi c’est super important. Il faut prendre une chaise réglable pour que vous soyez à la bonne hauteur par rapport au bureau et aux accoudoirs, pour que justement, vos bras, vos épaules et votre dos ne souffrent pas.

Si vous bossez dans un fauteuil de salon, je vous recommande aussi d’investir dans un iMoov ou équivalent qui vous permettra d’avoir le laptop sur les genoux à la bonne hauteur et de taper confortablement. Ce genre de support est portable, repliable, super pratique et en plus, c’est livré avec un clavier pour ceux qui bossent uniquement depuis une tablette ou un smartphone.

Le socle à écran

Pour éviter les problèmes de cou et de dos, pensez absolument à mettre votre écran à la hauteur de vos yeux. Si vous êtes petit, ça devrait vite se régler grâce à la hauteur de la chaise. Mais pour les plus grands, il faudra investir dans un socle (ou une bonne boite en carton bien solide).

Le smartphone

Même discours ici que pour l’ordinateur. Si vous êtes plus Apple, prenez un iPhone sans hésiter. Autrement, optez pour un Android. Moi j’ai une petite préférence pour les OnePlus et les Huawaï et je suis un peu vacciné des Samsung qui m’ont pas mal déçu.

L’imprimante

Bon, là rien de bien original. En gros si vous imprimez uniquement en noir, prenez une imprimante laser sans hésiter. C’est mieux et moins cher en termes de consommable. Mais si vous devez imprimer en couleur, et bien une jet d’encre, ça ira aussi. Moi j’ai une Canon Pixma et les cartouches constructeurs sont hyper chers, mais l’imprimante marche du tonnerre. D’ailleurs, si cela vous intéresse, je vous invite à lire mon article à ce sujet sur le choix de l’imprimante et des cartouches.

Concernant le scanner qui se trouve maintenant intégré aux imprimantes, je pense que ce n’est pas indispensable, car des applications mobiles comme CamScanner font aussi très bien le travail.

La lampe

Bon, la lampe de bureau, je vous laisse choisir comme des grands. Non, ce qui est cool, surtout en hiver, c’est de prendre une lampe à lumière naturelle. Ca va faire remonter votre moral et votre énergie en flèche et c’est beaucoup plus efficace qu’un café. Ce n’est pas recommandé, car ça détraque le cycle de sommeil, mais si vous devez bosser de nuit de temps en temps, vous pouvez l’allumer, et vous tiendrez toute la nuit. Par contre, après vous galèrerez à trouver le sommeil.

Les plantes

Un bureau avec un peu de vie, c’est toujours cool. Dans le mien, j’ai opté pour 2 Spathiphyllums appelées aussi “Fleurs de lune” qui sont assez résistantes au vu de ce que je les arrose et du peu de lumière qu’elles reçoivent parfois. Elles ont aussi la faculté de purifier un peu l’air. Si vous n’avez pas la main verte, vous pouvez opter pour un pot intelligent de chez Parrot qui vous permettra de connaitre l’état de santé de votre plante directement sur votre smartphone. Bon, après pour les fleurs de lune, elles savent très bien vous faire comprendre quand elles ont soif, donc à vous de voir si ça vaut le coup d’investir dans ce truc.

Vous ne le savez peut-être pas si vous n’avez pas lu mon article sur mon potager, mais je fais aussi pousser des trucs en intérieur. J’ai donc opté pour quelques systèmes de culture en intérieur, dont un Lilo de la société PrêtàPousser, ce qui me permet en plus de faire pousser du basilic frais en plein hiver, de démarrer des plants de tomates pour ensuite les repiquer dans mon potager.

Le purificateur d’air

Purifier l’air de son bureau, ça peut paraitre secondaire, mais c’est super important quand on y passe les 3/4 de sa vie. En effet, la pollution est partout… Elle entre chez vous bien sûr, mais elle est aussi dégagée par les solvants présents dans vos meubles, vos appareils et gadgets divers…etc. Alors sur le thème précis des purificateurs d’air, je n’ai pas encore fait tout le tour du sujet, mais ce que je peux vous dire c’est que ce qu’on nous vend dans le commerce, c’est de la merde chinoise qui nécessite de l’entretien, des changements de filtres et qui ne fonctionne pas forcement super bien. Ce que je peux vous recommander, c’est le Teqoya (qui existe aussi en version mini pour la voiture) et le Aube de Ayko qu’on a testé avec Cédric dans cette vidéo.

Le support pour le portable

Ça c’est pratique si comme moi vous passez votre journée au téléphone. J’ai l’habitude de faire mes conf calls avec le téléphone en mode haut-parleur comme ça j’ai les mains libres pour continuer à taper sur mon clavier et ça m’évite de trop chauffer des oreilles. Et sur un support comme celui-ci, votre téléphone restera en charge, ce qui est cool si vous l’utilisez beaucoup. Si vous avez une imprimante 3D vous pouvez aussi en faire un vous-même.

Le chargeur de piles

Mon clavier et ma souris utilisent des piles, ce qui est pratique, mais j’ai quand même opté pour des piles rechargeables histoire de ne pas cramer des stocks entiers de piles. Et niveau piles, celles que je vous recommande pour tous vos appareils, ce sont celles de la marque Eneloop qui tiennent hyper longtemps et qui ne se déchargent pas (ou pas trop vite) lorsque vous n’utilisez pas votre appareil pendant longtemps.

Le micro

Pour les podcasts, j’ai un super micro Blue Yeti, qui permet d’avoir un bon son en mode crooner. Il est proposé en plusieurs couleurs et c’est 1000 fois mieux que n’importe quel micro basique Bon, par contre, il est imposant et prend de la place sur le bureau. Et bien sûr il squattera un port USB de plus.

Le casque

Comme casque, j’ai opté pour un AudioMX Bluetooth tout simple qui se recharge en micro USB et qui fonctionne super bien. Je me suis même imprimé un support en 3D pour le poser quand je ne l’ai pas sur les oreilles. J’ai aussi reçu en test un casque de Gaming SkillKorp et il déchire !

Le Hub USB

Comme je le disais, si vous avez de nombreux accessoires, vous allez rapidement remplir vos ports USB. Pas le choix, il faudra opter pour un hub USB alimenté qui vous permettra de brancher des tas de trucs sans devoir sans cesse aller farfouiller derrière l’ordi.

Le broyeur à documents (sinon, le barbecue )

En tant que professionnel, je ne jette jamais rien de sensible à la poubelle. Ca peut paraitre parano, mais bon, on ne sait jamais. J’ai donc pris une petite broyeuse à document. Et ça peut servir à allumer le barbecue.

Et pour la détente…

Quoi de mieux qu’une Nintendo Switch ou un Raspberry Pi avec Recalbox et une manette Bluetooth pour jouer un peu afin de décompresser

La sécurité

Concernant la sécurité, il y a plusieurs choses que vous devez prendre en compte :

Concernant la sécurité matérielle, je vous recommande l’achat d’une prise antifoudre, voire d’un onduleur. Moi j’ai choisi ça comme prise. Pratique pour continuer à bosser même en cas de coupure de courant, et sans craindre qu’un orage foute en l’air votre box Internet ou votre ordinateur.

Sur la sécurité des données, il faut aussi que vous soyez très rigoureux. Si votre entreprise ne propose pas de système de backup en internet, vous pouvez opter pour des sauvegardes sur le cloud si ce ne sont pas des choses sensibles (SpiderOAK pour du chiffré, Dropbox, Hubic, voire des solutions comme Backblaze. A vous de voir.). Autrement pour une sauvegarde plus locale, un petit NAS Qnap ou Synology, ce sera très bien aussi.

Pensez aussi à copier de temps en temps les choses importantes sur des disques dur que vous laisserez dans l’entreprise ou chez des amis ou de la famille pour récupérer vos datas en cas de problème chez vous (incendie, vol, disque qui meurt, gentil petit mari / épouse qui formate sans vous prévenir…etc.).

Enfin, concernant la confidentialité de vos données, en plus d’un mot de passe costaud et d’un réseau sécurisé, n’oubliez pas de ne pas vous connecter sur n’importe quel réseau wifi, et si vous prenez le train, je vous recommande vivement de mettre en place sur votre ordinateur portable, une protection-écran comme celle-ci. Moi je déteste qu’on lise par-dessus mon épaule pendant que je suis en train d’écrire et depuis que j’ai ce truc, je suis beaucoup plus productif dans les transports en commun.

Les logiciels

Alors je n’ai pas vraiment de conseils à vous donner. Je peux juste vous dire ce que j’utilise tous les jours dans mon activité de blogueur… Vous allez voir, ce n’est pas grand-chose.

Twitter, Feedly pour faire le tri de mes news, un client mail (Thunderbird ou Postbox), Spotify, mon terminal, un logiciel de retouche photo (Pixelmator), Virtualbox et surtout mon Firefox, car je travaille principalement dans mon navigateur même s’il m’arrive parfois de rédiger des trucs dans un traitement de texte. Ah et surtout Antidote, le meilleur correcteur d’orthographe du monde. Histoire de ne pas trop vous faire saigner les yeux.

En gros, voilà mes indispensables… Toutefois comme je teste beaucoup de choses (parfois toutes en même temps) alors j’ai quand même besoin d’une bonne machine pour ne pas rager parce que “ça rame”.

Voilà, vous en savez un peu plus sur le télétravail et vous savez maintenant quoi prendre comme matos !

Bonne rentrée à tous !