Korben - Site d'actualité geek et tech

Le Web Social en BD

Korben en BD

J'adore la dernière petite BD de Martin Vidberg sur l'actu en patates :

Le web social

Nan, sérieux, vous n'avez rien remarqué ? Regardez attentivement la case n°1... Le PC, le site web, le bordel sur le bureau, et le coup du Twitter en case N°2 ?

Aaaaaah bah voui voui voui là maintenant tout de suite, avec un indice, c'est plus facile :-D

Merci à Martin, je me considère à partir d'aujourd'hui comme une web-star-internationale et je vais passez chez Décathlon cet aprèm pour m'acheter de nouvelles chevilles beaucoup mais alors beaucoup plus grosses !! :-D

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Pensez à empêcher la réinitialisation de votre WordPress

wordpress <strike>Grosse</strike> faille non patchée dans WordPress ! Amis bloggers, voici lastuce pour éviter le drame...

J'ai vu à plusieurs reprises ces derniers temps que certains site sous WordPress étaient complétement planté à cause d'un crash de base de données...

En effet, parfois, suite à on ne sait pas trop quoi (les plugins ?), il arrive que la base (et notamment la table wp-options) se corrompe. Normalement, tout ceci est simplement réparable via MySQL mais pendant le temps où la base est HS, on voit sur les sites en question une jolie page d'install comme celle-ci :

Du coup, l'ennui avec ça c'est que le premier glandu qui passe sur votre site peut réinitialiser votre wordpress et mettre son propre email pour devenir admin.

La seule solution ? Empêcher l'accès au fichier /wp-admin/install.php soit en mettant un .htaccess de ce type sur votre FTP

<Files install.php>
 Order Allow,Deny
 Deny from all
 Satisfy all
</Files>

soit en supprimant complétement le fichier /wp-admin/install.php

Et voilà, on se sent un petit peu plus en sécurité comme ça non ?

Pour apprendre d'autres techniques de sécurisation de WordPress, je vous invite à jeter un oeil sur cet ebook.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Initiation au YQL – Open Hack Day

photohackday

Aaaah j'ai dormi un peu, puis j'ai pris une bonne douche et j'y suis retourné ! Certains dorment, d'autres sont partis mais les plus acharnés sont encore debout en train de coder leurs petites surprises. Ambiance quoi !

Bon, moi maintenant je vais vous parler du YQL (prononcez : Ouaye-Qiou-Elle).
Mais qu'est ce que ça peut bien être ce machin là ?

Le YQL (Yahoo Query Language) est un langage similaire au SQL qui permet de requête, filtrer, ordonner et combiner des données diverses non pas en provenance d'une base classique mais d'internet tout entier.

Les fichiers de données YQL sont en fait de gros fichiers XML qu'il est possible d'interroger en une seule ligne et bien sûr comme c'est ouvert, chacun peut proposer sa "base" YQL au monde entier.

Mais comme un bon exemple vaut 100 explications, voici une commade YQL qui permet de récupérer un XML contenant les référence de photos sur Flickr contenant le texte "openhacklondon"

select * from flickr.photos.search where text="openhacklondon"

Si vous voulez tester la chose, une console de test est disponible à cette adresse.

On peut aussi récupérer la météo (ouèèèè trop super !)

select * from weather.forecast where location="FRXX0076"

FRXX0076 étant le code de Paris.

Bon donc, vous l'aurez compris, il est possible d'interroger tous les services Yahoo! ce qui est déjà pas mal (Flickr, Upcoming, Maps, News...etc) mais pas seulement !!! De nombreuses bases sont maintenant "ouvertes" en YQL et chacun est libre de créer les connecteurs / convertisseurs (appelez ça comme vous voulez) pour mettre n'importe quelle donnée structurée à disposition de n'importe quel développeur utilisant le YQL.

Je prend pas exemple Twitter qui est requêtable de cette façon

use 'http://www.icanhaslayout.com/twitter.search.xml' as twitter.search;
select * from twitter.search where q='korben';

Cela veut dire que je déclare twitter.search comme ma source de données, puis avec un simple SELECT en YQL, je l'interroge pour rechercher les derniers twitt sur le net qui contiennent le mot "korben".

Et il existe des centaines de fichiers de définition YQL sur le net. J'en ai trouvé ici (qui sont les mêmes que là). Il suffit ensuite de les déclarer et de les utiliser. Par exemple pour connaitre mon dernier Twitt, il suffit d'appeler cette source YQL exterieur et de faire un simple SELECT * .

use 'http://github.com/spullara/yql-tables/raw/a2f518a10ccdca99658f14bee9101b77d7b4cf08/twitter/twitter.user.status.xml' as twittertable;
select * from twittertable where id='korben'

(Mais sinon, Yahoo les intègre au fur et à mesure dans leur "annuaire" de tables YQL, permettant ainsi de raccourcir les requêtes. Du coup, ma requête ci dessus fonctionne aussi comme ceci : select * from twitter.user.status where id='korben')

Un autre exemple parce que le YQL c'est vraiment fun, c'est par exemple LastFM. J'ai choppé une clé LastFM pour pouvoir utiliser leur API et ensuite, avec un petit bout de YQL j'ai pu récupérer toutes les pages étant taggées comme French Rock :

select * from lastfm.tag where tag='french rock' and api_key='f7a9005d79ec9352d8a0aa417bda5039'

Et j'en passe... Amazon, Imdb, Friendfind, New York Times, Slideshare, Bit.ly...etc Les possibilités sont infinies car même si une source YQL n'existe pas, vous pouvez la créer de toute pièce. Je pourrais par exemple très bien imaginer mettre à disposition mes articles de cette manière afin que vous puissiez intégrer ces derniers directement dans vos applications (ne me demandez pas pour quoi faire).

Bien sûr tout ceci devient très fun quand on commence à faire des jointures. Il est ainsi possible d'utiliser Flickr + le service de geocoding de Yahoo pour demander par exemple toutes les infos des photos Creative Commons qui ont été prise à Londres :

select * from flickr.photos.info where photo_id in (select id from flickr.photos.search where woe_id in (select woeid from geo.places where text='london,uk') and license=4)

Et ainsi, réaliser de vrais mashup comme cette outil qui associe images en provenance de Flickr et Yahoo! Maps.

Génial non ?

Allez un dernier pour la route :

select * from search.web where query in (select title from rss where url="http://www.korben.info/feed" | truncate(count=1)) limit 10

Avec cette requête, je fais une recherche globale sur le net en utilisant le titre du dernier article disponible dans le flux RSS de Korben.info. Cela me renvoie alors les 10 premiers résultats donnés par le moteur de recherche de Yahoo.

Bref, comme pour BOSS, j'espère que ça vous a intéressé. Je vous met à dispo les slides de Christian Heilmann et je vous invite a aller faire un tour sur le site YQL.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Initiation à Yahoo BOSS – Open Hack Day

yahooheader1

Bon, alors l'Open Hack London se déroule plutôt bien... ça sent le jus de cerveau à plein nez et là, les 250 fous furieux ont l'air d'être dans une phase de recherche / apprentissage des technos Yahoo ! (Voir les dernières photos)

Du coup, comme j'ai un peu de temps à tuer et que j'ai pris déjà pas mal de photos, je vais creuser les technos qui nous été présentées dans les conférences.

Pour ce post, je vais donc commencer par Yahoo! BOSS

BOSS est une API ouverte qui permet à des développeurs d'utiliser la technologie de recherche de Yahoo! dans leurs propres logiciels ou sites web et surtout sur les données de leur choix.

BOSS retourne ainsi des des XML ou JSON contenant les données que vous avez "demandé". Cela peut être des pages web, des news, des images, des résultats de recherche ou même des suggestions de corrections de mots clés.

Pour utiliser BOSS, vous devez demander une clé (AppID) ici .

Si par exemple, votre appli doit faire des recherches dans un ou plusieurs sites, en appelant l'url suivante, vous obtiendrez un XML contenant les 10 premiers articles qui causent de "Korben" sur Presse-Citron : (attention aux retours à la ligne que j'ai été obligé de faire)

http://boss.yahooapis.com/ysearch/web/v1/korben?appid=b1Vdd7PV34G2_
xgdau3EEbjVZi85FBZUgh.BfBXj8HfCM
NvAJRKCGzmZ75yCGTzZvTATtw--&sites=presse-citron.net&
amp;format=xml&start=1&count=10

Cool non ? (faites afficher la source pour voir le XML. Si vous mettrez json à la place de xml dans le paramètre format, vous aurez un fichier au format JSON.

Par exemple, pour avoir un XML contenant les 5 sites relatifs à www.korben.info, j'ai mis ça

http://boss.yahooapis.com/ysearch/web/v1/related:www.korben.info?appid
=b1Vdd7PV34G2_xgdau3EEbjVZi85FB
ZUgh.BfBXj8HfCMNvAJRKCGzmZ75yCGTzZvTATtw--&format=
xml&count=5

Et du coup, je peux pousser le concept encore plus loin en trouvant quels sont les mots clés utilisés par les gens pour arriver sur les sites relatifs à mon propre site... tout simplement en rajoutant le paramètre &view=keyterms

http://boss.yahooapis.com/ysearch/web/v1/related:www.korben.info?
appid=b1Vdd7PV34G2_xgdau3EEbjVZi85F
BZUgh.BfBXj8HfCMNvAJRKCGzmZ75yCGTzZvTATtw--&format=
xml&count=5&view=keyterms

Bien sûr, il y a beaucoup d'autres possibilités mais c'est ce que j'ai compris avec mon petit cerveau pour le moment.
Il vous sera ainsi possible de mixer des sources web (résultats yahoo), à d'autres sources qui peuvent provenir par exemple de Twitter, de Google ou encore de vos propres bases.

Je vous invite d'ailleurs à aller mater le site de BOSS qui n'est pas avare en exemple et j'ai "pératé" la présentation officielle de Yahoo! que je viens juste d'avoir et que je vous met en ligne ici :

Bonne lecture et bon dev !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Deezer va lancer une offre payante sur téléphone mobile

capture23102008154019rg8 Utiliser Deezer sur iPhone

Deezer semble apparement trouver son salut dans le monde de la téléphonie mobile et devrait prochainement lancer une offre payante d'accès à de la musique en streaming uniquement sur mobile.

Cela se déclinerait en 3 formules payantes...

La formule Streaming - 4,99 € / mois si vous prenez l'abonnement à l'année ou 6,99 € / mois si vous prenez l'abonnement au mois. Dans cette offre, Deezer vous proposera d'accèder aux 15 millions de playlists, à tous les titres disponibles sur Deezer (4 millions de chansons) et aux 35 radios thématiques.

deezerblackberry

La formule Streaming mode déconnecté - ça coute 9,99 € et c'est tout pareil sauf qu'apparement, ça vous permettra d'écouter quand même la musique de Deezer lorsque vous n'êtes pas connecté aux réseau de votre opérateur téléphonique. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne techniquement, si ça télécharge les chansons avant, si il faut quand même être connecté à un réseau téléphonique même quand c'est pas le sien, ou si carrement, grâces aux ondes magiques de Deezer, on peut écouter ses playlists dans le tunnel sous la manche. Si quelqu'un a un peu plus d'infos techniques, je suis preneur

Voilà pour les 2 offres. Et cerise sur le gateau, si vous rajoutez 2 € par mois à une de ces 2 offres, vous pouvez en faire profiter un de vos amis ou un membre de votre famille.

deezer

Bon, voilà pour l'offre mobile Deezer. Evidement, pour le moment tout ceci n'est pas confirmé par la voix officielle mais on verra bien.

Ah et un dernier truc... Pour la version classique de Deezer sur votre ordinateur, ils vont aussi "peut-être" proposer leurs titres en 196 kbps ou plus (en haute qualité donc) pour 1 € par mois.

Globalement, je trouve ça pas con de commencer à faire des offres payantes mais je vous avoue que le mode "déconnecté" m'intrigue beaucoup...

Merci en tout cas à Pascal de m'avoir passé l'info.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Yahoo Open Hackday – Jour 1, avant la bataille

hackday1

Raaah la vache, j'avais oublié qu'en Angleterre, les prises de courant avaient une tête bizarroide ! Enfin, j'ai trouvé un super adaptateur universel made in China

et le pire c'est que ça marche ! Du coup me voilà parti pour le récit de mes aventures !

Bref, j'ai fait bon voyage et l'après midi a été plutôt sympathique. A peine eu le temps de passer à mon hotel que je me retrouve en conférence presse dans les locaux de Yahoo UK !

Première impression : Quand tu bosses chez Yahoo, t'as intérêt à aimer le mauve !

Sophie Major, directrice internationale de Yahoo! Developper Network ouvre le bal en passant en revue le panels de services Yahoo! YUI, Flickr, SearchMonkey, Boss... tout y passe à la sauce marketing pour que ça soit plus journalistiquement digeste.

Je reviendrai plus tard sur les technos que propose Yahoo! car je pense que demain je vais en bouffer, mais sachez qu'il y a vraiment des choses très très intéressantes.

Yahoo est en effet tout un écosystème d'applications et de services qui sont à la fois interopérables et surtout qui possèdent des API pour être intégrés gratuitement et facilement dans n'importe quel projet de développement. Un peu à la manière de Facebook, il vous est possible de créer une application de zéro qui sera intégrée à l'écosystème de Yahoo et qu'on pourra retrouver un peu partout... dans les widgets de votre site, dans Yahoo Mail, dans la toolbar Yahoo...etc.

C'est ce qu'ils appellent le Yahoo OS... Ce n'est pas la partie qui m'a le plus passionné car j'avais un goût de déjà vu avec Facebook... Mais j'ai quand même demandé quelle était la différence majeure entre FB et Y!OS (Oh l'effronté !!) et ils m'ont expliqué qu'ils bossaient main dans la main avec Google, MySpace et d'autres pour qu'un langage commun de programmation émerge... En gros, quand vous saurez faire une appli Google ou Myspace et bien, vous saurez faire une appli Yahoo. Là où Facebook joue donc dans son coin, Yahoo! met en avant l'ouverture des technos.

C'est donc au tour de Cody Simms de prendre la parole et là, j'ai vraiment eu l'impression qu'on rentrait dans le vif du sujet, à savoir le Hackday et les technologies qui seront utilisées durant le week end.

L'idée d'un HackDay, c'est très simple. Vous mettez 250 hackers au même endroit, chaque équipe (ou personne) venant avec son idée innovante et vous les laissez coder dans leur jus pendant 24h non stop. C'est une grosse fiesta de programmers, réunis autour des technos de Yahoo! qui vont à la fois apprendre des experts Yahoo! qui seront présents sur place mais aussi apporter de nouvelles idées, et détourner les applications "standards" et connues des services de Yahoo! (c'est ce qu'on appelle le hacking.

Vous connaissaient peut être les gagnants des années précédentes : Xoopit, Slideshare mobile, Yahoo Blueprint et FlickrTunes.

Bref, une fois que chaque équipe aura codé son petit proto, il sera montré au jury dimanche qui désignera les gagnants. Bon, voilà, grosso modo c'est ça. Mais d'après ce que j'ai compris, c'est bonne ambiance, entraide, partage des technologies et des connaissances et inventivité ! Bref, autant dire que j'ai hate d'y être (mais je ne coderai pas, hein !)

Pour en revenir aux technos, il y en a 2 qui m'interessent tout particulièrement. La première, c'est BOSS qui est une API permettant d'intégrer des fonctions de recherches dans vos applis, qui iront piocher dans les même données que le moteur de recherche officiel Yahoo. Top quoi !
Et le second c'est YQL (Yahoo Query Language) qui est un genre de SQL sauce Yahoo... Je creuserai plus demain, mais en gros, on peut écrire en une seule ligne un truc du genre : "SELECT * FROM Weather Where City=Paris" pour obtenir un XML sur la météo à Paris ou encore des truc un peu plus complexe pour connaitre par exemple la météo qu'a un de vos contacts Twitter en consultant son emplacement géographique. Les possibilité de YQL sont illimitées vu que tout le monde peut proposer ses propres applications "connecteurs" (et ce n'est pas que pour la météo, hein ! ça permet tout simplement de faire des requêtes sur le Web en entier. C'est plutôt impressionnant)

Puis à la fin de la présentation, on a eu le droit à David Filo qui n'est autre que le co-fondateur de Yahoo! et qui doit squatter dans le même hôtel que moi car je viens de le croiser en allant m'acheter un super magnum au chocolat dans la superette d'à côté (miam !)

(Ce mec est le 240ème homme le plus riche de la planète mais il a quand même l'air très ennuyeux ;-)) )

Bon, voilà, ça c'était pour la conf de presse... Ensuite, on a eu le droit à quelques pizza pas mauvaise et j'ai pu "practicer" mon english qui à ma grande surprise n'est pas si rouillé que ça avec Christian Heilmann, le très sympathique évangéliste de Yahoo! et Nikki Moore, une blogueuse high tech qui tient GirlGeekChic, un genre de Korben.info mais pour les nanas !

Et j'ai taillé aussi une bavette avec Rasmus Lerdorf... ça ne vous dit peut être rien (je vous rassure, c'était pareil pour moi) mais c'est ce gars là qui a inventé le PHP (celui à droite sur la photo)

Voili voilou... Après, j'ai été me perdre dans Londres et c'est une ville très chouette (du peu que j'en ai vu... Covent Garden, Soho, Picadilly Circus). D'ailleurs, j'ai mis les quelques photos que j'ai prises sur Flickr, à défaut d'avoir pu twitter en live pour cause de tarifs Roaming abusif !

Bon, voilà pour cette première journée. Je suis destroy, je vais me pieuter et je vous dit "See yaaa tomorrow guyyys !"

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

  • DANS TON CHAT (BASHFR)

    Ber : bon normal, dans mon bureau, ils viennent d'installer une mini antenne tv à la fenêtre relié à un pc pour pouvoir ensuite envoyer rolland garros à tout le monde en streaming avec vlc

    -- http://danstonchat.com/7266.html
  • RSS Emplois sécurité

  • Site hébergé par
    Agarik Sponsor Korben
  • Selection de contenus

  • 3 alternatives gratuites

    à Partition Magic

    Si vous avez besoin de partitionner votre disque dur Windows, de fusionner certaines partitions, d'en formater d'autre ou d'en créer de nouvelles, vous pouvez le faire avec fdisk mais le souci avec fdisk, c'est ...

    6 outils pour cloner un disque

    dur sous Windows et Linux

    Cloner c'est facile... Bon, ok, cloner un bébé, c'est déjà plus complexe mais un disque dur, c'est l'enfance de l'art...Alors bien sûr le logiciel le plus connu ...