Korben - Site d'actualité geek et tech

J’ai testé pour vous : La voiture autonome en pleine ville.

29

Le week-end dernier, j'ai eu le plaisir d'être invité à Londres par Nissan pour tester leur Nissan Leaf autonome. Alors "tester" c'est un bien grand mot, car par définition, dans une voiture autonome, il n'y a rien à faire à part lui confier sa vie et regarder le paysage, mais l'expérience était assez cool pour que je vous en fasse un petit article.

D'abord, un peu de contexte avant que je vous donne mes impressions. Tout d'abord, il y a plusieurs classifications de conduite autonome, mais la plus répandue comporte 4 niveaux.

  • 1/ La conduite autonome sur une seule voie d'autoroute
  • 2/ La conduite autonome sur plusieurs voies d'autoroute (ça j'ai déjà testé au volant d'une Tesla c'est un genre de régulateur de vitesse intelligent qui suit la route ou qui double quand on lui demande. Impressionnant quand même.)
  • 3/ La conduite autonome en ville (mais toujours avec un conducteur au volant qui peut reprendre la main)
  • 4/ Et enfin, la conduite autonome complète. Même plus besoin de conducteur ou de volant... Le St Graal quoi.

La voiture que j'ai testée, c'est une Nissan Leaf (électrique donc), avec le volant positionné à gauche comme en France et équipée d'un système ProPilot en beta. Ce système équipe actuellement 2 Nissan Leaf dans le monde à des fins de test et elle se situe quelque part entre le niveau 2 et le niveau 3. Mais lorsque ça sortira d'ici à 2020, ce sera du mode urbain complet.

La voiture, la voici. C'est donc une voiture équipée de 5 radars (en bleu), de 4 scanneurs laser (en rose) et de 12 caméras (en vert).

Chacun de ces équipements permet à la voiture de "voir" plus ou moins près. Tous ces systèmes couplés permettent d'avoir une vision 360° de ce qui se passe sur la route. Ainsi rien n'échappe au système ProPilot.

J'ai eu le plaisir de monter devant, à la place dite "du mort", et à côté de moi, Tetsuya Iijima le directeur du programme de conduite autonome de Nissan venu tout droit du japon, qui dédie tout son temps à ce projet. Le temps de sortir du parking, il était en mode manuel, puis sur l'ordinateur de bord, il a sélectionné la région du monde où on se trouvait (Angleterre donc), je pense pour que les règles de conduite s'adaptent au pays. Ensuite, comme sur un GPS classique, il a choisi un itinéraire (préenregistré pour la démo) et a enclenché le pilotage autonome.

Voici le parcours que nous avons suivi.

À partir de là, la voiture a pris le relais et a commencé à s'engager dans la circulation. On a d'abord fait de la ville tout ce qu'il y a de plus classique... Dans les ronds-points la voiture cède le passage puis s'engage et met son clignotant. Elle accélère naturellement, ralentit quand il le faut et s'arrête aux feux rouges puis redémarre toute seule quand ça passe au vert.

Bref, elle conduit comme le ferait un humain. C'est très doux, la conduite est souple comme il se doit lorsqu'on veut économiser de la batterie en électrique et on se détend au fur et à mesure.

Je vous avoue qu'il y a un petit côté magique à tout ça quand même. Se dire qu'on est dans une voiture, en pleine circulation, sans forcement réaliser à ce moment-là que c'est un ordinateur qui a notre vie entre les mains, c'est quand même une expérience un peu étrange. Mais en même temps, je suis déjà monté avec de parfaits inconnus, parfois avec des chauffards et au final, cette confiance qu'on met, en tant que passager, dans les gens qui conduisent, je ne vois pas pourquoi on ne la mettrait pas dans une machine conçue et testée par des gens hyper compétents qui ne veulent qu'une chose : Que ce soit le plus abouti possible en termes de sécurité (pour en vendre plein !!) ;-)

Après tout on fait déjà parfaitement confiance aux constructeurs pour que les freins freinent bien quand on en a besoin, pour que l'accélérateur ne se bloque pas d'un coup ou pour que la voiture n'explose pas au premier démarrage. Je me suis donc dit que je ne voyais aucune raison de ne pas continuer à accorder cette confiance. Oui, tout ça m'est passé par la tête pendant que je me laissais porter dans cette Leaf silencieuse, laissant progressivement mon excitation et mon appréhension retomber.

J'avais vraiment l'impression d'être passager dans une voiture conduite par un "vrai" quelqu'un. Alors peut-être que c'est parce que je n'étais pas vraiment derrière le volant sinon, il est possible que j'aurais repris la main à certains moments... Mais la vérité c'est que je n'en sais rien. Je me suis parfaitement accommodé à cette conduite autonome au bout de quelques minutes, comme si tout cela était parfaitement normal et naturel. Pas vraiment de gros stress, même si le fait d'être en Angleterre et donc de rouler à gauche me donnait régulièrement l'impression d'être à contre sens ou qu'on allait frotter le trottoir sur la droite.

À un moment, la voiture a freiné moins doucement. La raison ? Un piéton allait s'engager sur un passage piéton. L'ingénieur japonais de Nissan m'a alors expliqué que cela était une règle spécifique à l'Angleterre. En France c'est pareil, quand quelqu'un souhaite traverser, la règle c'est de le laisser passer. Au Japon, je ne sais pas comment ça se passe, mais si j'extrapole sa remarque, j'imagine qu'on ne s'arrête que si la personne est déjà sur le passage piéton. D'où la règle spécifique, je suppose. Je vous laisse me confirmer ce point.

Un écran de contrôle, présent juste pour nous montrer ce que "voyait" la voiture grâce à son radar, affichait en temps réel les piétons, vélos et autres voitures et camions à proximité. Les objets plus éloignés n'étaient pas représentés sur l'écran, mais étaient eux aussi parfaitement détectés grâce aux caméras présentes sur le toit.

Dans le coffre, il y avait quand même une batterie d'ordinateurs qui soufflaient, mais on m'a assuré que le système ProPilot serait réduit à son plus strict minimum en termes de taille et que cela n'aura pas d'impact sur la consommation électrique du véhicule.

Je sais qu'il peut paraitre peu naturel de se laisser conduire comme ça par un ordinateur et la voiture autonome a aussi ses détracteurs du fait de cette peur qu'elle peut engendrer. Mais la réalité, c'est que la majorité des accidents sont provoqués par les conducteurs. Fatigue, vitesse, négligence, alcool et j'en passe. En basculant progressivement le parc automobile sur de la voiture autonome, les accidents diminueront mécaniquement.

Dans le cas de la Nissan Leaf que j'ai testée, j'imagine que tout n'est pas encore parfait et qu'il y a encore des ajustements et des réglages à faire (d'où ces tests) pour améliorer sans cesse le système et donc la sécurité des passagers, mais aussi des piétons et des vélos. Mon avis après cette session, c'est que c'est vraiment sur la bonne voie et à terme, on en profitera tous.

Et je ne vous parle pas du temps et du confort que cela va nous faire gagner sur nos trajets. Faire un Clermont-Ferrand <-> Paris où je peux regarder un film, jouer avec les enfants, bouquiner ou bosser, j'en rêve. (Oui sinon, y'a le train, je sais...lol)

Bon et à votre avis, quand est ce que ça arrive tout ça ? Et bien très rapidement !!! C'est ça qui est fort, car 10 modèles de l'Alliance Renault-Nissan en seront équipés progressivement d'ici à 2020. Notammenet un Nissan Qashqai et la prochaine génération de Leaf 100 % électrique, qui sera dévoilée prochainement.

Je pense que nos enfants ou futurs enfants n'auront pas à passer le permis. Ou en tout cas, ils ne s'en serviront pas longtemps ;-) .

Je me suis aussi amusé hier à faire une vidéo qui reprend les éléments de cet article, et qui vous montrera comment la voiture se comporte.

Encore merci à Tetsuya Iijima qui nous a conduit sans les mains et à Florence Pham notre guide pour cette journée dans le futur.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Les appels vidéos de Signal sortent de beta

1

Si vous utilisez la messagerie Signal, sachez que la fonctionnalité d'appels vidéos chiffrés est maintenant disponible pour tout le monde. Mettez donc à jour vos applications Android et iOS pour profiter de cette nouveauté.

Je viens la tester et même si c'est moins fluide qu'avec Facetime (qui n'est pas chiffré), ça fonctionne quand même très bien. Open Whisper Systems a aussi implémenté sur iOS la fonctionnalé CallKit qui permet de répondre aux appels Signal directement depuis l'écran de verrouillage comme un appel normal,  de l'utiliser directement depuis votre liste de contact, ou encore de voir les appels Signal dans l'historique des appels. Bref, c'est mieux intégré à l'iPhone ça c'est cool au niveau de l'expérience utilisateur.

Pour que les appels soient le plus directs possible, Signal se connecte à votre correspondant sur un principe de pair à pair (P2P). Vos communications sont toujours chiffrées, mais votre IP reste exposée. Et qui dit IP exposée dit possibilité de vous géolocaliser. Donc si vous voulez masquer cette IP, il faudra activer l'option "Toujours relayer les appels" qui fera transiter vos communications par les serveurs de Signal, masquant votre IP, mais dégradant aussi légèrement la qualité des appels.

Toutefois, sachez que par défaut si quelqu'un qui n'est pas dans votre liste de contact vous appelle, la communication passera automatiquement par les serveurs de Signal et pas en P2P, protégeant votre IP d'un éventuel petit curieux.

Vous pouvez télécharger Signal pour iOS ici et pour Android ici.

Source

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Transformer une URL en suite d’emojis

1

La dernière fois que je vous ai parlé d'Emoji c'était pour les utiliser dans le nom de votre réseau Wifi.

Mais saviez-vous qu'il est aussi possible de convertir une URL en emojis ? Par exemple, Korben.info est aussi accessible via l'adresse suivante : http://⛺❌🐋💨🍟🍞🐨🌲.🍕💩.ws

Sympa non ?

Pour faire la même chose, il suffit de vous rendre sur linkmoji.co et d'entrer l'URL de votre choix pour que Linkmoji vous propose une URL de redirection faite en petites icônes sympas, un peu comme le ferait un raccourcisseur d'URL.

On voit bien d'ailleurs que leur domaine est 🍕💩.ws et que tout ce qui est placé avant le point (⛺❌🐋💨🍟🍞🐨🌲) n'est qu'un sous-domaine généré.

À tester.

Source

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

Comment construire un Chatbot ?

1

Pour finir la journée, voici un peu de livecoding.

Avec Jasmine Anteunis, co-founder de RecastAI, je vous propose de vous initier à la création de votre premier bot.

Alors les bots, c'est la grosse tendance, toutes les grosses boîtes s'y mettent et dans le milieu du recrutement par exemple, il y a pas mal de choses qui se préparent d'assez cool.

Prenez par exemple, l'initiative de l'agence Supergazol qui a injecté un peu d'intelligence artificielle dans ses process de recrutement.

Avec Jasmin, vous aurez un overview de l'écosystème des bots:

  • Comment ça marche ?
  • quels sont les outils et les bonnes pratiques ?
  • L'IA me passionne et j'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à suivre son livecoding.

    Et si vous voulez en savoir plus et améliorer vos compétences sur NodeJS je vous conseille ce talk:
    Structurer ma première application NodeJS

    Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

    Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

    VR Desktop – Votre Mac en réalité virtuelle

    1

    Fonctionnant pour le moment avec l'Oculus Rift DK2 seulement, VR Desktop est un outil pour macOS qui permet d'afficher l'écran de votre Mac dans vos lunettes de réalité virtuelle. Ainsi, vous basculez directement sur un mode 3 écrans virtuels et vous n'avez plus besoin d'écran physique pour profiter de vos applications Mac, de vos jeux ou de vos films.

    Bon par contre, vous allez râler, car l'application est payante et assez chère (24 €). Notez quand même que courant 2017, le HTC Vive sera aussi supporté.

    Tout cela parait bien séduisant et je serai vraiment client de ce genre d'outil, surtout si ça permet de se passer d'écran, mais pour avoir déjà testé des Oculus and co, je pense que c'est encore idyllique de croire qu'on va pouvoir regarder un film ou bosser pendant des heures le casque sur le nez. En effet, ils sont encore lourds, tiennent chaud et la résolution n'est pas forcement tout le temps idéal. Donc on a mal au nez, à la tête et on est en transpi au bout de 30 min...

    Mais un jour peut-être... un jour...

    Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

    Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

    En root vers le homebrew sur la Nintendo Switch ?

    2

    Désolé pour le mauvais jeu de mots, mais attention, c'est allé très vite... Le 10 mars, l'internaute  postait ceci :

    Il s'agit d'une exploitation de failles déjà connues (CVE-2016-4657) dans le moteur de rendu Webkit qui pour la petite histoire, avaient permis de rooter iOS 9.3 l'année dernière.

    Mais alors, qui dit Webkit dit navigateur web dans la Switch ?

    Non, pas si vite... Ce n'est qu'un élément utilisé par exemple lorsque vous voulez connecter votre compte Twitter / Facebook ou lorsque vous devez entrer des identifiants pour un portail d'accès Wifi captif. Pas de vrai navigateur donc.

    Toutefois, ce hack est pour le moment, limité puisqu'il ouvre un accès uniquement à l'espace réservé aux utilisateurs et pas du tout à la couche plus bas niveau de la console. Donc même s'il permet d'exécuter du code non autorisé, cela ne permet pas pour le moment de déployer une ROM custom ou d'installer des jeux piratés. (Je vous vois venir...)

    Mais c'est une première porte ouverte qui va permettre aux hackers de tous bords de se plonger un peu plus dans les entrailles de la bête.

    D'ailleurs, si vous voulez jouer aussi, un toolkit baptisé PegaSwitch est déjà disponible ici. Il permet de lire, écrire dans la mémoire, faire appel à des fonctions natives et d'explorer la Switch. Maintenant si votre objectif c'est de cracker cette console, je vous recommande (aïe ça va me faire mal de dire ça) de ne plus faire les mises à jour de Nintendo en attendant, car ces derniers vont surement patcher tout cela et refermer les failles de Webkit.

    En tout cas, on verra bien si quelqu'un arrive à se frayer un chemin jusqu'au Graal homebrew ;-)

    Source

    Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

    Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin

  • DANS TON CHAT (BASHFR)

    1PFmiss : c’était quoi le problème d'internet de ta mère ?
    Jiraya09 : ma mère...

    -- http://danstonchat.com/14298.html
  • PROMO -17 % Logitech Desktop MK120 Ensemble Clavier et Souris filaire

    Logitech Desktop MK120 Ensemble Clavier et Souris filaire Barre d’espacement incurvée Azerty Noir: Amazon.fr: Informatique

  • RSS Emplois sécurité

  • Site hébergé par
    Agarik Sponsor Korben
  • Selection de contenus

  • Une astuce pour rendre Windows 10

    plus rapide

    Si vous trouvez que Windows 10 est un peu lent, que vos applications ne se lancent pas très vite, que vos compilations prennent du temps, voici une petite astuce débusquée par Brominou pour accélérer le bouzin. Cliquez dans la zone de...

    Wifi ouvert – Attention aux faux hotspot

    Vous kiffez le hotspot wifi gratuit ? Les FreeWifi et ce genre de trucs offerts par votre opérateur ? C'est bien, mais êtes vous certains que vous vous connectez vraiment sur un vrai spot et pas sur un truc destiné à pomper tous vos mots de passe ?...