Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Cyberpunk 2077 fait le buzz ! D’abord avec ses bugs, mais également parce que le jeu est vraiment cool et que certains gamers n’avaient jamais vu autant de gens tout nus, de sextoys et de violence sur leur écran. Le combo de la réussite en somme !

Mais est-ce que vous avez été gratter dans les fichiers du jeu présent sur votre disque dur ? Je parie que non !

Et pourtant, sur la version PC, il existe des paramètres secrets connus uniquement des développeurs du jeu (et de vous maintenant) qui permettent de changer certaines options.

Ça se passe dans 2 fichiers options.json. Le premier se trouve ici :

Cyberpunk 2077\r6\config\settings

Et le second se trouve ici :

Cyberpunk 2077\r6\config\settings\platform\pc

Notez que la plupart des paramètres se trouvent dans le premier fichier json. Il s’agit donc d’options que vous pouvez simplement débloquer en passant le paramètre is_visible de « false » à « true ».

Je vous donne un exemple. Pour activer l’aide à la visée dans les véhicules, il suffit de rechercher le paramètre « VehicleAimAssistance » et de passer son « is_visible » à true comme sur la capture ci dessous. Ensuite vous sauvegardez le JSON, vous relancez le jeu et vous verrez une option d’aide à la visée dans les véhicules disponible dans le menu des paramètres du jeu.

Voilà pour l’idée. Il y a beaucoup de paramètres avec lesquels vous pouvez jouer et notamment des paramètres pour optimiser l’affichage graphique du jeu et ainsi le rendre plus fluide et plus joli.

Pour éviter de vous prendre la tête, certains ont développé des outils qui changent ces paramètres.

Par exemple, le youtubeur EZ Tech a développé un outil graphique baptisé EZ Optimizer qui permet de modifier ces paramètres d’un seul clic pour gagner jusqu’à 30 FPS supplémentaires dans le jeu et gagner ainsi en qualité graphique.

Edit : Attention, vous pouvez le télécharger ici, mais certains ont eu des alertes avec leur antivirus dessus. Donc à vérifier si c’est vérolé ou si c’est simplement un faux positif d’antivirus.

Dans le même genre, l’outil Cyberpunk 2077 Config Overhaul est un peu plus technique, mais vous permet très simplement de modifier tous les paramètres cachés et d’en avoir une description.

Dans un autre style, Cyber Engine Tweaks fonctionne dans une console et permet également d’activer certaines options ainsi que de corriger certains défauts du jeu.

De quoi booster le jeu sur votre PC dernier cri et le rendre plus agréble.

Merci à Lorenper !


Mozilla abandonnera le support de flash dans Firefox à partir du 26 janvier 2021.

C’était prévisible et j’ai envie de dire tant mieux ! Une saloperie en moins, n’en déplaise à tous ceux qui on passé des années à se former et à fonder tout leur business sur ce format propriétaire comme les sites de jeux Newsground, Deepnight ou Crazygames.

Toutefois si vous avez quand même besoin de lancer un machin en flash, vous pouvez bien sûr réinstaller un vieux plugin ou utiliser carrément un émulateur.

Et cet émulateur c’est Ruffle, écrit en Rust qui est encore à l’état de proof of concept mais qui est capable de faire tourner des animations et des jeux flash grâce notamment à son support d’ActionScript 1.0 / 2.0 (ActionScript 3.0 sera prochainement implémenté).

Si vous voulez voir une démo de la bête, c’est par ici. Vous uploadez un SWF et hop ça s’affiche !

D’ailleurs, Ruffle est déjà utilisé par Archive.org qui préserve ainsi pas mal de jeux en flash jouables directement via les pages web.

Ruffle est disponible pour macOS, Windows, Linux mais également en version à héberger sur votre serveur ou sous la forme d’extensions pour Firefox…etc


Hier, je vous parlais de Dosbian. Et aujourd’hui, je vous propose de tester Combian. Même principe qu’hier, sauf qu’à la place de DOS, vous démarrez directement votre Raspberry Pi sur l’émulateur Commodore 64 nommé VICE.

D’ailleurs, beaucoup de bidouilleurs ont intégré un Raspberry Pi dans un clavier de Commodore 64 non fonctionnel pour lui donner une nouvelle jeunesse.

Combian est disponible en téléchargement gratuit dans ses anciennes versions, mais si vous voulez profiter de la nouvelle version 3.x, il faudra devenir supporter du projet avec un petit don PayPal.

Et si vous cherchez de bonnes idées à faire avec votre Raspberry Pi pendant vos vacances, rendez-vous ici.


À découvrir

Vous connaissez tous Raspbian, la distrib Linux rebaptisée Raspberry Pi OS qui permet de faire tourner un Linux Debian sur un Raspberry Pi.

Mais connaissez-vous Dosbian ?

Dosbian est une distribution qui démarre directement sur l’émulateur Dosbox et vous permet ainsi de revivre l’expérience DOS comme les plus chanceux l’ont vécu dans les années 90.

Une fois en place sur le Raspberry Pi, Dosbian va vous permettre de faire tourner certains systèmes d’exploitation compatibles comme Windows 3.1, 95 et 98 mais surtout de lancer sans problème des jeux ou logiciels rétro des années 90 y compris via une interface type DosMenu.

Voici une démo avec Red Alert qui reste à jamais dans mon cœur !

Dosbian vous permet de créer également des supports de stockage, c’est à dire des disquettes jusqu’à 1.44 MB et des disques durs virtuels jusqu’à 2 GB.

A tester d’urgence pour retrouver votre enfance (ou l’enfance de vos parents si vous êtes un tî jeune).

Et si vous cherchez des idées de trucs sympas à faire avec votre petit Raspberry, j’ai publié une loooongue liste de projets ici.


DWService est un projet open source qui permet d’accéder à un système distant (Windows, Mac, Linux, Raspberry Pi) simplement au travers d’un navigateur.

Ainsi, une fois en place sur votre ordinateur, vous pouvez vous y connecter depuis n’importe où dans le moooonde entier et également d’avoir accès au shell ou au système de fichiers de l’hôte.

Bon, ça c’est cool, mais ce n’est pas le véritable propos de mon article. Je vais plutôt vous parler de DWLive qui est une distribution Debian au format Live (c’est à dire qui se lance directement depuis une clé USB ou un CD sans s’installer) intégrant DWService.

Pour « fabriquer » l’ISO qui va bien, récupérez les fichiers du Github.

Puis installez les dépendances comme ceci :

sudo apt install debootstrap xorriso live-build syslinux mksquashfs

Et enfin, lancez le script :

sudo ./make_iso.sh

En gros, ça va vous permettre de dépanner des gens à distance en faisant de la maintenance sur des choses qui ne sont pas faisables directement sur l’OS en place. Par exemple redimensionner une partition, formater un disque, récupérer des fichiers effacés, faire sauter le mot de passe d’un Windows, virer un malware…etc.

Tout ce que l’utilisateur a à faire, c’est de déployer DWlive sur une clé USB (ou vous lui envoyez une clé usb), puis de booter son ordinateur avec.

Ensuite, vous en bon samaritain, vous pourrez en prendre le contrôle à distance via DWService et ainsi le dépanner sans à installer quoi que ce soit sur son ordinateur.


Mes gazouillis

Je ne retiendrais que cette phrase : « Olivier Paccaud (LR) rapporte une procédure à Pignols, dans le Puy-de-Dôme,… https://t.co/U7BAgVVDSt
Ça démarre !! LIVE !! avec @remouk et @AstronoGeek #kbn https://t.co/Wxmfe0U8aV