Dans le roman Seul sur Mars, l'une des choses qui m'a le plus marqué, c'est lorsque le héros tente de faire pousser des pommes de terre sur la planète rouge, afin de se nourrir.

Évidemment, savoir si faire pousser des fruits et des légumes sur Mars est possible est une question cruciale, car cela pourrait permettre à une colonie humaine d'être autonome en termes de nourriture. Mais pas seulement puisque savoir faire pousser des pommes de terre dans les pires conditions pourrait permettre de nourrir de nombreuses personnes habitant les zones les plus rudes de la planète Terre.

Et bien bonne nouvelle, des scientifiques basés à Lima, en partenariat avec la NASA et le centre International de la Pomme de terre (oui ça existe), ont réussi à faire pousser des patates dans un CubeSat recréant les conditions de sol, température, d'ensoleillement, de pression et de composition atmosphérique de Mars.

Les plans arrivent donc à se développer et maintenant l'objectif est de déterminer quelles sont les variétés qui résistent le mieux, sachant que le génome de la pomme de terre est très actif et capable de s'adapter aux pires conditions.

Évidemment, c'est d'abord un bon coup de communication pour montrer que la recherche avance et que cela permettra de nourrir les êtres humains qui souffrent de la famine, de la sécheresse et de la pollution. Et même si le sol utilisé n'est pas du tout martien, mais terrestre et que les mecs ont utilisé des pommes de terre germées et pas des graines pour initier la plante, cela va vraisemblablement aider à faire progresser les sciences spatiales, notamment sur la sélection des espèces de pommes de terre les plus adaptées.

De plus, quelle autre plante pourrait mieux nous représenter comme ambassadrice intergalactique que la "Pomme de TERRE" ?

Source