Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Quelle technologie est embarquée dans Curiosity ?

Je suis content, car le petit rover de la NASA répondant au nom de Curiosity est bien arrivé sur Mars et a envoyé sa première photo :

Spectaculaire hein ?

Oui, je m’attendais à un panoramique de ouf en couleur, voire en 3D mais la vraie caméra qui fait de belles photos n’est pas encore déployée. Patience donc 😉

Curiosity est un laboratoire ambulant monté sur 6 roues, contrôlable à distance, de la taille d’une voiture (899 kg) et a pour mission d’établir s’il y a ou s’il y a eu de la vie sur Mars. Et si ce n’est pas le cas, si la vie « peut » s’adapter à cette planète. The Big Question !

Ce Johnny 5 de l’espace, lancé en novembre 2011, est d’après les spécialistes, le robot le plus avancé technologiquement jamais envoyé dans l’espace. Je veux bien les croire… Mais savez-vous quelle technologie est réellement embarquée dans Curiosity ?

Au niveau du code source réalisé pour Curiosity, les développeurs ont pondu plus de 500 000 lignes et  2,5 3,5 millions de lignes générées, en grande partie du C.

Le processeur qui fait tourner ce code est un RAD750 fabriqué par BAE cadencé à 200 MHz. L’ordinateur de bord de Curiosity embarque aussi 256 MB de RAM, un SSD de 2GB et tourne avec l’OS VxWorks. À titre de comparaison, un iPhone c’est un processeur cadencé à 800 MHz, 512 MB de RAM et un disque SSD de 64 GB. Amusant, mais ce choix s’explique grâce à la résistance de ce processeur et de la carte mère, capables de supporter une dose de radiation de malade, et des températures entre -55°C et +70° (soit +125°C rien que pour le processeur), en consommant très peu (5W).

Prix du processeur : 200 000 $ pièce… Autant dire que si vous en trouvez un dans une décharge, vous faites une bonne affaire. Et bien sûr, cet ordinateur de bord est présent en double pour éviter toute mauvaise surprise.

À part ça, Curiosity est équipé de tout un tas d’appareils dont les principaux sont :

  • Caméras spectromètres
  • Caméra microscope
  • Spectromètre à rayons X et particules alpha
  • Ensemble comprenant un spectromètre laser (LIBS)
  • Diffractomètre et spectromètre fluorescence X
  • Laboratoire analyse chimique
  • Détecteur de radiations
  • Détecteur de neutrons
  • Station météorologique
  • Caméra de descente

Autant dire que c’est un beau joujou.

Si vous voulez en savoir plus sur la bête, c’est par ici et si vous voulez suivre au quotidien les aventures de Curiosity, ce dernier a même un compte twitter.

Photo + source


Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job