Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Remplacer Megaupload ?

Bon les filles, on va arrêter de pleurer 5 minutes… Y’a pas que Megaupload dans la vie 🙂 Pour nous échanger des fichiers (non piratés ça va de soi ^^), il nous reste des tas de solutions à disposition. Voici donc une petite review (bien opportuniste, je l’avoue ^^) des remplaçants Megaupload.

Les clones de Megaupload

Megaupload étant maintenant disparu, vous êtes nombreux à m’avoir écrit pour me dire : « Je suis perduuuuuuuu« . Bon, il existe vraiment des tas de sites qui font exactement la même chose que Megaupload. Surement moins bien, parfois plus cher, et tout aussi limite limite si vous y mettez des fichiers « pératés ». Plutôt que de vous conseiller un remplaçant pour Megaupload , je vous propose une petite liste de Meta moteurs qui utilisent pour la plupart Google et qui vous permettent de rechercher ce que vous voulez sur tous ces sites étranges. Ah et pendant que j’y pense, votre meilleur ami en direct download sera JDownloader.

  • http://ddlsearch.free.fr/
  • http://dlseek.free.fr/
  • http://www.keotag.com/ (très original celui-là)
  • http://dscargalo.com/
  • http://www.filestube.com/
  • http://search.axiomcafe.fr/
  • http://uprius.com/
  • http://www.5fox.org/
  • http://www.buskka.com/
  • http://www.rsdown.org/
  • http://www.leechaa.com/
  • http://www.bioscience.ws/search/sharedfiles/
  • http://sharedigger.com/
  • http://rapidsearch.infobind.com/
  • http://www.daleya.com/

 

Liste non exhaustive bien sûr, sachant que le plus grand meta-moteur pour le direct download reste Google. Il suffit simplement d’entrer entre guillemets une partie de l’url de download + les mots clés. Par exemple, pour feu Megaupload, c’était :

Les newsgroups

Les newsgroups, c’est rapide, c’est sécurisé (SSL) mais par contre, c’est centralisé pareil que le direct download. De plus, les bons Usenet sont payants. Cela nécessite aussi l’installation de logiciels de consultation de newsgroups ou dédiés au téléchargement de fichiers comme Sanbzd. Le plus connu des services de newsgroups c’est sans conteste Giganews.

Le P2P

Bon, ça vous connaissez tous…  C’est le top du top car c’est gratuit, c’est du peer to peer donc ça ne risque pas d’être coupé et ça va vite si y’a du seed.

Pour bittorrent, il y a d’un côté les logiciels comme uTorrent ou Transmission et de l’autre les sites (très mal vus) comme The Pirate Bay ou Clear Bits (100% légal). Pour le réseau eDonkey, il y a toujours eMule mais depuis l’arrivée du direct download et des merdes comme Hadopi, la qualité du contenu aussi bien légal que illégal a largement bien baissé.

Après il existe des tas de logiciels de p2p différents, adaptés à vos besoins, que ce soit pour du partage en famille ou de l’échange avec un max de monde. Et pour ceux qui ont peur de se faire gauler par ces nazes de chez Hadopi, déjà vous avez de la marge avec les 2 premiers avertissements, ensuite il y a toujours des solutions de replies VPN et Proxy qui ont explosé en France grâce à l’Hadopi et qui maintenant rapportent gros à leurs concepteurs.

Les clés USB

A l’ancienne quoi… avec les pôtes 🙂

Conlusion

Quand je vois la thune que se faisait Megaupload, je me demande pourquoi des boites comme Universal and co, ne s’associent pas pour faire un Megaupload-like légal avec un abonnement ? Un genre de spotify du direct download. Ainsi ils cumuleraient l’argent gagné de manière traditionnelle (CD, MP3, Concerts…etc.) et boufferaient une grosse partie de la part du bénef que ce font toutes ces boites qui jouent sur la limite entre le stockage de fichiers et le téléchargement illégal. Pareil avec la VOD par exemple.

Bref, les voies des ayants droit sont impénétrables.


Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job