Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

RFID Spoofer

L’ami Tix Le Geek, que je vous avais déjà présenté parce qu’il a réalisé le superbe badge de la Nuit du Hack 2011, a récidivé avec un bricolage plutôt sympa qu’il a eu la gentillesse de montrer sur le forum.

Il s’agit d’un proof of concept de RFID Spoofer. Pour rappel, les puces RFID sont des puces électroniques capable de « communiquer » à distance. C’est à dire d’être lues et écrites sans contact physique. Comme c’est le nouveau truc à la mode, on en retrouve un peu partout… Dans les passeports biométriques, dans les cartes de transport des grandes villes de France (et du monde), dans les produits des grands magasins (ça facilite les inventaires), dans les vélibs et dans la plupart des entreprises ou écoles qui nécessitent une carte d’accès pour aller dans telle ou telle partie du bâtiment.

C’est d’ailleurs pour cela que Tix Le Geek a imaginé ce RFID Spoofer. Il avait tout simplement besoin d’accéder au local de l’association de sa promo sans avoir à quémander le badge. Il suffit de trouver quelqu’un qui possède le badge RFID que vous convoitez, et d’approcher l’appareil de celui-ci (ou de sa poche ou sac à main) et le RFID Spoofer va lire et enregistrer les données du badge. Il suffit ensuite de se placer devant le lecteur RFID qui vous ouvrira une porte et de « rejouer » le code volé juste avant. Et tadaaa, la porte s’ouvrira.

L’appareil est aussi capable de bruteforcer un RFID. Le montage est équipé d’une antenne de réception, d’un module RFID « tout fait », d’un ATMEGA32 et d’un petit afficheur LCD. Bref, c’est du beau boulot.

En tout cas, ça vous montre à quel point le RFID est une techno vraiment au point pour sécuriser des données ou des bâtiments… Oo.

Tix, on attend la vidéo (et le tuto de fabrication) !

+ d’infos ici. Et si vous aimez la robotique et le bricolage, je vous invite à aller faire un petit tour dans la section dédiée à ça sur le forum.

Avec Fiverr, trouvez le freelance qui vous convient

Comme beaucoup je pense qu’au départ Fiverr a eu un peu l’image de la ferme à graphisme low cost, tous les services étant proposés à bas prix. Mais le marketplace a su se réinventer et propose désormais à des freelances aux talents multiples de s’exprimer selon une palette tarifaire beaucoup plus large (cela va de quelques euros à plusieurs milliers), que ce soit à la mission unique ou via une souscription régulière. La société est aussi entrée en bourse, a racheté plusieurs autres compagnies et a retravaillé son positionnement et son image auprès du public.

Quel que soit votre choix, lorsque vous trouvez une personne qui correspond bien à votre recherche, que vous aimez son travail et son état d’esprit, vous pouvez rester en contact pour qu’elle vous accompagne sur le (très) long terme. Et ça c’est plutôt appréciable lorsqu’on connait la difficulté de trouver la bonne personne avec qui bosser.

Hop découvrez Fiverr


Les articles du moment