Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Scoop – Un clone de Brew / Apt pour Windows

Avec les distributions Linux grand public, il y a souvent un gestionnaire de paquets. Sous Ubuntu par exemple, on utilise APT. Sous macOS, il est possible d’utiliser un gestionnaire qui s’appelle Brew.

Et sous Windows ? Et bien sous Windows, il y a Scoop, qui conserve le même principe et permet d’installer des outils directement en ligne de commande.

Pour installer Scoop, lancez Powershell et débloquez-en l’usage pour votre compte à l’aide de la commande suivante :

Set-ExecutionPolicy -ExecutionPolicy RemoteSigned -Scope CurrentUser

Une fois que c’est fait, lancez ensuite la commande suivante permettant d’installer Scoop :

iwr -useb get.scoop.sh | iex

Bravo ! Rien de plus à faire.

Maintenant ouvrez un terminal et pour installer un package, entrez la commande :

scoop install NOMDUSOFT

Par exemple pour installer git, on fera :

scoop install git

Alors que peut-on installer avec Scoop ? Et bien il existe plusieurs dépôts appelés aussi « buckets ».

  • main – C’est le dépôt par défaut.
  • extras – Des apps extra qui ne sont pas dans le dépôt par défaut.
  • games – Des jeux open source / libres et des outils en lien avec ces jeux.
  • nerd-fonts – Des polices de caractères.
  • nirsoft – Les applications de Nirsoft qu’on connait tous très bien ici.
  • java – Le dépôt pour installer Oracle Java, OpenJDK, Zulu, ojdkbuild, AdoptOpenJDK, Amazon Corretto, BellSoft Liberica & SapMachine
  • jetbrains – Pareil pour les outils JetBrains et autres IDE
  • nonportable – Un dépôt d’applications non portables (va nécessiter une validation UAC)
  • php – Contient la plupart des versions de PHP
  • versions – Des versions alternatives des outils que l’on peut trouver dans les dépôts du dessus.

Pour connaitre les logiciels à disposition dans ces buckets, allez fouiller dans les répertoires « Bucket » de chacun de ces dépôts Github.

Mis à part pour le dépôt Main qui est le dépôt par défaut, vous pourrez installer les autres dépôts à l’aide de la commande suivante :

scoop bucket add NOMDUBUCKET

Par exemple :

scoop bucket add games

Avec ce dépôt de jeux franchement en place, je peux par exemple installer 0ad, le clone libre de Age of Empires.

scoop install 0ad

Evidemment, l’intérêt de Scoop c’est aussi de pouvoir scripter les actions et ainsi évacuer des tâches répétitives sur votre machine ou un parc machines.

Pour mieux vous rendre compte des possibilités de Scoop, je vous laisse avec cette démo officielle :


Réponses notables

  1. Et par rapport à chocolatey, quelles différences ?

  2. <troll> Sinon, au lieu d’installer un clone sur windows, on peut installer Linux. </troll>

  3. zorg6 says:

    Bonjour Korben,

    Merci pour l’info.
    J’utilise chocolatey depuis un l’an dernier, je le trouve approprié. Chocolatey, c’est du powershell comme scoop apparemment. Je ne connais pas tous les logiciels que peut installer scoop. Je vais étudier la chose. Korben, qu’as-tu installé personnellement?

  4. « Quelque chose te CTRL ALT ECHAP »

  5. Merci zorg6 d’avoir pris le temps de chercher une comparaison entre scoop et chocolatey, mais il vaut mieux éviter de rapporter des comparaisons quand on n’est pas sûr du contenu, en l’occurrence, la comparaison n’est pas exact pour moi (j’utilise scoop depuis quelques mois et je n’ai jamais utilisé chocolatey, j’ai donc aussi sûrement un point de vue un peu biaisé) :

    • Scoop ne fait pas que du « portable apps », il y a juste un dépôt spécifique pour les apps non portable ou nécessitant des droits d’admin type virtualbox par exemple (dépôt mentionné dans l’article ici d’ailleurs)
    • Très pratique pour les outils en CLI (parce qu’il simplifie la vie en gérant le path par exemple) mais loin d’être uniquement le cas (j’ai par exemple installé via scoop vlc, mpc, keepass, honeyview, …)
    • Il est un peu biaisé de mentionner la partie virus/malware de chocolatey sachant que c’est uniquement sur la version Pro, pour le reste, ne connaissant pas chocolatey plus que cela, je ne peux juger

    Pour moi la vraie différence est le public différent auquel s’adresse ces 2 outils:

    • Chocolatey s’adresse à des personnes voulant simplifier l’installation et la mise à jour d’applications sans domaine de prédilection
    • Scoop a le même objectif mais les applications packagés sont en majorité dans le domaine du dev, le public visé est donc vraiment orienté dev/admin (j’ai par exemple installé via scoop jq & sslscan qui ne sont pas dispo sur chocolatey)

    Ces 2 outils sont basés sur powershell, permettent via une ligne de commande d’installer/supprimer/mettre à jour une appli. Voilà pour moi les principales fonctionnalités/différences des 2 sachant que je n’ai jamais utilisé Chocolatey donc avis forcément partiel voire partial :P.
    Principaux points de Chocolatey:

    • Beaucoup plus d’applications différentes disponibles
    • Il existe une GUI pour les allergiques de la CLI
    • Process de modération des applications
    • Uniquement version pro pour certaines fonctions avancés (spécifier un répertoire d’installation différent de celui par défaut, scan anti-malware des packages)

    Et pour Scoop:

    • Applications dispo moins nombreuses et majoritairement orienté dev, des apps très spécifiques sont par contre dispo et non présentes sur chocolatey (exemple le plus parlant jq, je n’ai fait que rechercher 5 des applis que j’ai installé sur mon poste via scoop sur le repo de chocolatey pour voir si elles y étaient aussi dispo, je n’ai donc aucune idée si il y a 2, 10 ou 50 apps présentes uniquement sur scoop, l’inverse est vrai par contre, beaucoup d’apps présentes sur chocolatey ne le sont pas sur scoop)
    • Pas de modération, les buckets étant sur du github on peut voir le script d’install pour voir si c’est sécure ou non, mais il faut faire confiance au propriétaire du repo vu que l’on ne va pas à chaque fois vérifier le script (donc ne pas ajouter n’importe quel bucket car autant avant de l’utiliser j’ai été voir comment était fait les scripts d’install, je ne vais pas à chaque mise à jour voir ce qui a été modifié)
    • Répertoire unique d’installation regroupant toutes les applis au même endroit (C:\Users\username\scoop\apps), c’est pour cela que les buckets principaux ne contiennent à l’origine que des apps portables et que les apps non portables ont un bucket dédié, quand on installe une app de ce bucket tout n’est pas stocké dans ce répertoire (j’ai par exemple installé everything qui est dans le bucket nonportable, l’app est bien dans le répertoire scoop, par contre la conf et la db de l’app sont dans C:\Users\username\AppData)

    Le maintien du package (ou du script d’install côté scoop) est la même problématique de chaque côté : cela dépend du mainteneur. J’ai regardé pour divers apps et elles sont pour la plupart en même version ou très proches (exemples: curl en 7.70 pour les 2, dig [bind-utils] en 9.14.8 sur scoop et en 9.14.2 sur chocolatey, filezilla en 3.48 sur chocolatey et en 3.47.2 sur scoop).

    En faisant ces quelques recherches, je suis tombé sur une limitations rigolote sur chocolatey, les numéros de versions doivent apparemment être des chiffres, c’est la seule explication qui justifierait de voir openssl en version 1.1.1.700 car la dernière version est la 1.1.1g (g étant la 7ème lettre de l’alphabet on comprend, mais cela fait bizarre quand on tombe dessus :P)

  6. @_ToOOom

    Quand tu n’as pas le choix de linux et que tu dois te taper win10, c’est mieux que rien, franchement.
    Demande @Korben , il l’utilise depuis 2012.

  7. zorg6 says:

    Ce que tu as rapporté du site de Chocolatey est une part de la vérité, mais n’est pas toute la vérité.

    • La vérité est un peu plus nuancée : En utilisant la version OSS de choco, je suis parvenu la plupart du temps à installer les softs dans les disques/répertoires de mon choix.
    • Cependant, pour une partie d’entre eux, la commande choco de mise à jour dans certains cas a pu mettre à jour le soft dans le disque/répertoire non standard que j’avais choisi, mais dans d’autres cas, cela a en fait installé le soft dans le répertoire standard.

    La solution pour utiliser la version OSS avec les répertoires de mon choix consiste peut-être à utiliser la commande de mise à jour en précisant, comme lors de l’install, le répertoire spécifique de mon choix. Je n’ai pas encore testé cela.

    Conclusion : La limitation que tu cites n’est pas un obstacle absolu à utiliser la version OSS de choco.

    Un commentaire YT n’est pas forcément une source faible en lui-même, mais tous les commentaires YT ne sont pas forcément faux.

    J’ai cité mes sources et rapporté des affirmations que je ne fais pas miennes, pour mieux permettre à des experts en [scoop] de réagir, et d’apporter leur point de vue/informations.

    Je me cite « Ce n’est pas mon avis, mais des comparaisons trouvées que je rapporte. »

    Cela ne me gêne aucunement de faire corriger mes propos par des experts, c’est même exactement ce que je cherche, apprendre des meilleurs comme tu l’es en [scoop]. Au moins, avec un noob comme moi, tu peux briller encore plus fort!

Continuer la discussion sur Korben Communauté

10 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants