Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Stegosploit ou comment se faire poutrer par une simple image

Voici un nouveau type d’attaque qui utilise à la fois de la stéganographie et une technique nommée Polyglots pour pouvoir lancer un exploit sur un serveur.

Baptisée Stegosploit, cette technique imaginée par Saumil Shah consiste à encoder le payload dans une image JPG ou PNG (partie stéganographie), puis à le faire décoder par le navigateur au moment de la lecture de l’image (Polyglots).

La technique Polyglots consiste à placer une entête HTML de type Content-Type: text/html dans l’image pour que le navigateur l’interprète comme du HTML / Javascript, exécutant par la même occasion le code malicieux.

stegosploit_diagram

Et vous vous en doutez, c’est parfaitement indétectable par les antivirus pour le moment. Si la technique vous intéresse, le chercheur en sécurité Ange Albertini a mis en ligne une démo de tout ça (zip) où un simple Gif ou BMP exécute un Hello World en javascript.

Capture d'écran 2015-11-09 09.55.27

Vous trouverez toutes les explications techniques sur Stegosploit ici.

Source

– 10% Anker PowerBank 20100 mAh Switch Accessoire Switch | Boulanger

Anker PowerBank 20100 mAh Switch Accessoire Switch – Vitesse de charge jusqu’à 80% plus vite que les batteries non certifiées par Nintendo


Réponses notables

  1. Sous son air “simple”, cette technique utilise beaucoup de concepts très intéressants, que ce soit pour de l’offuscation, ou concernant les différents formats utilisés.
    Lorsque j’en avais entendu parler, cette technique nécessitait un loader externe. L’aspect polyglot n’était pas encore d’actualité (et donc cette technique ne présentait, finalement, pas beaucoup d’intérêt)
    Je conseille vivement la lecture du lien fourni (http://stegosploit.info/).
    Merci pour le partage @Korben !

Continuer la discussion sur Korben Communauté

4 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants