Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Test de la montre Pebble

Histoire de vous mettre dans le bain tout de suite, je ne porte plus de montre depuis que je suis rentré en seconde au lycée. Je n’avais pas encore de téléphone portable pour m’indiquer l’heure donc je devais me démerder autrement, mais ce fut pour moi comme une libération psychologique.

Avant j’avais pris l’habitude de retirer ma montre à chaque période de grandes vacances. Ne plus avoir de montre, c’était synonyme de liberté. Observer le temps qui passe est quelque chose de très stressant. On se presse, on se demande si on va avoir le temps, on angoisse sur l’heure de sa propre mort qui arrive à grands pas…

Le bracelet au poignet, c’est pour moi toujours aussi lourd à porter. C’est un genre d’entrave pour esclaves du temps, un peu comme la cravate l’est pour certains.

Du coup, en retirant cette foutue montre à temps complet, c’était un peu comme si j’étais en vacances à l’année. J’étais beaucoup plus relax, moins dans le speed, moins à regarder le temps qui passe toutes les xx secondes.

Quelques années ont passé et maintenant, l’heure, je l’ai sur le portable et sur l’ordi. Mais ça va, j’ai moins de contraintes de temps qu’à l’époque, donc je la regarde très peu?

Évidemment, j’ai parfaitement conscience qu’une montre, c’est aussi un bijou, quelque chose qui peut être très joli et agréable à porter et que je devrais peut être aller voir un psy pour régler ce petit problème que j’ai avec les montres.

Je suis parfaitement d’accord avec vous !

Toutefois, j’ai pris le temps de tester durant quelques jours la montre connectée Pebble qui a fait le buzz il y a environ 1 an, grâce à un Kickstarter réussi ! Je ne l’ai pas porté longtemps au poignet à cause des raisons précédentes, mais surtout parce qu’il s’agit d’une montre de prêt et que je ne voulais pas l’abimer.

J’ai vu que le bracelet en plastique pouvait être aussi remplacé par un bracelet standard en cuir (ou en moustache) ce qui peut être sympa. Concernant l’aspect extérieur de la montre, je m’attendais à un truc vraiment plus gros. Finalement, la Pebble est d’une taille et d’une épaisseur parfaitement raisonnables et ils ont fait un effort sur le look en proposant différents coloris (noir, blanc, orange, gris ou rouge).

Elle est équipée de 4 boutons. 1 pour valider, 2 pour naviguer dans les menus vers le bas ou le haut et 1 pour revenir en arrière. Elle se recharge via un connecteur USB et dispose d’une autonomie qui tourne aux alentour des 7 jours si on ne joue pas trop avec. Notez aussi que votre téléphone perdra lui aussi un peu en autonomie à cause de la connexion Bluetooth.

 frame

kickstarter

Maintenant, le petit plus de la montre Pebble, c’est sa connexion Bluetooth. En effet, cette petite montre peut s’associer avec votre iPhone ou votre téléphone Android. Ensuite, il faut installer le logiciel officiel Pebble sur votre téléphone, ce qui permettra entre autres de gérer les mises à jour, le réglage de l’heure et de la date, les notifications… etc.

 MAJ

Ainsi, grâce à cette montre, vous pourrez (de base), être alerté via une petite vibration à votre poignet que vous avez reçu un SMS, un email, un message Facebook, un message Gtalk, ou que vous avez un appel entrant. Évidemment, le nom de votre correspondant ou son message peut s’afficher sur l’écran de la montre.

Vous pouvez aussi piloter votre musique de manière assez basique. Lecture/Pause, Suivant, Précédent.

 musique

D’ailleurs cet écran, parlons-en. Il s’agit d’un écran e-ink (encre électronique) noir qui me fait penser un peu aux écrans à cristaux liquides, mais en beaucoup plus joli. La montre est rétroéclairée donc vous pouvez lire l’heure dans le noir. Cependant, je trouve quand même l’écran un peu trop sombre pour que la lecture de l’heure et des notifs soit réellement agréable. Mais bon, c’est mon avis, et vous ça vous conviendra peut-être parfaitement.

heuresympa

La montre est waterproof et dispose surtout d’un SDK ouvert qui permet à n’importe quel développeur motivé de créer des applications mobiles capables d’interagir avec la Pebble. Il est aussi possible d’inventer de nouvelles applications natives ou watch faces pour la montre elle-même.

Qu’est ce que c’est qu’une Watch Face ? Et bien c’est le look de votre montre. Numérique, à aiguille, ou techno-geek-hacker-kikoo pour lire l’heure en binaire, avec Mario ou le Nyan Cat. Il y en a vraiment pour tous les goûts. J’ai trouvé ça plutôt cool de pouvoir pousser aussi loin ce degré de personnalisation.

 watch-faces

Autrement, niveau applications, on trouve un tas de trucs sur le Play Store Android : Possibilité de localiser son téléphone en le faisant bipper à partir de la montre, transmission des notifs en tout genre (twitter, alertes système, alerte météo… etc.) vers la Pebble, calendrier, suivi pour le sport, possibilité de reprogrammer les boutons de la montre pour qu’ils effectuent des actions sur le téléphone… etc.

Grâce au SDK de le Pebble, il est possible de tout imaginer et les développeurs d’apps comme RunKeeper (pour la course) ou FreeCaddie (pour le golf) commencent à intégrer le support de la Pebble dans leurs softs. Concernant les applications natives (watch apps) vous pouvez aussi avoir un petit aperçu de ce qui se fait en jetant un œil à ce site. On y trouve des jeux, des utilitaires et même un vibromasseur (Quoi ? Ma soeur ?) !

En truc rigolo que j’ai vu avec le Pebble, y’en a qui ont fait un peu de domotique avec, d’autres récupèrent la météo (ou d’autres infos genre les résultats du sport ou le ping de leur serveur) via IFTTT et la balance sur la montre, d’autres enfin l’utilisent pour récupérer les notifs Google Maps et ainsi avoir du guidage GPS étape par étape sur leur montre.

Enfin, niveau prix, le revendeur français La Montre Bleue qui m’a prêté cette Pebble, la propose à moins de 200 € sur son site.

Vous l’aurez compris, la Pebble n’en est encore qu’à ses débuts, mais le fait que chacun puisse utiliser le SDK PebbleKit  pour en faire ce qu’il veut ouvre des possibilités de dingue aussi bien en terme applicatif pur qu’en terme de personnalisation d’affichage. Bref, vous avez de quoi vous amuser.


Microsoft Surface Book 2, 13,5″ Argent

Core i5, 8Go de RAM, 256Go, Windows 10 Pro – 22% de réduction

Profitez de 4 fois plus de puissance et de jusqu’à 17 heures1 d’autonomie. Des performances graphiques exceptionnelles désormais disponibles en deux tailles d’écran PixelSense
Le nouveau Surface Book 2 regroupe un ordinateur portable polyvalent, une tablette et un studio portable tout-en-un.

Léger et puissant, Surface Surface Book 2 offre un design innovant avec sa charnière si particulière qui confère à la machine un aspect robuste mais sans sacrifier la mobilité de l’appareil.

En Savoir +



6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage …

Lire la suite



Générer du bruit de fond pour polluer les datas récoltées par les boites noires

Si vous voulez surcharger les boites noires utilisées par votre pays afin de tout savoir sur vous et ainsi mieux vous contrôler, voici Noisy.

Ce script python n’a d’autre but que je générer de fausses données sur le réseau afin de pourrir les éventuelles données récoltées sur vous.

Ce bruit de fond est constitué de requêtes DNS / HTTP(S) aléatoires et peut tourner aussi dans un Docker…

Lire la suite



Que faire quand on n’arrive pas à tomber sur le portail captif d’une borne wifi publique ?

Quand on se connecte à un réseau public wifi, il arrive parfois qu’on ait du mal à obtenir le fameux « portail captif »‘ où on nous demande en général notre adresse email, avant de nous laisser librement surfer. En effet, sur certaines bornes wifi, le truc est tellement mal configuré que si vous entrez l’URL de votre moteur de recherche préférée ou de Facebook et bien vous n’obtiendrez rien…

Lire la suite



Comment accélérer l’indexation de la recherche Windows ?

Pour proposer une recherche locale rapide, Windows utilise ce qui s’appelle un « indexeur« . Il s’agit d’un process qui tourne en tâche de fond sur votre ordinateur et qui réalise un index de l’ensemble des fichiers et dossiers présents sur votre disque dur. Pour ne pas consommer trop de ressources, ce service se déclenche uniquement lorsque votre machine n’est pas trop utilisée et à intervalle régulier…

Lire la suite