Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

The system has been destroyed (Xiaomi brické)

Alors non, je ne vais pas vous faire un article sur le système capitaliste à la dérive, mais plutôt vous expliquer comment récupérer un smartphone Xiaomi (voici le mien) que vous auriez malencontreusement flashé et sur lequel apparaît cette erreur qui fait frémir :

The system has been destroyed – Press power button to shutdown

Avant tout : PAS DE PANIQUE. Il est récupérable. Logiquement, s’il est dans cet état là, c’est que vous l’avez débloqué (unlock) et essayé de le rooter.

Voici donc comment sauver l’affaire. Tout d’abord, vous aurez besoin d’un ordinateur Windows et de la ROM MIUI de votre smartphone Xiaomi. Prenez le temps de bien la choisir sans vous tromper. Décompressez le zip de la ROM.

Ensuite, téléchargez l’outil MiFlash (miroir ici) puis lancez-le. Démarrez votre smartphone en mode Fastboot en maintenant enfoncé le bouton Volume Bas + Power.

Une fois que vous verrez la petite mascotte avec son chapeau communiste, connectez le smartphone à l’ordinateur puis cliquez sur le bouton « Refresh » (1). Vous verrez votre appareil apparaître dans la liste de MiFlash.

Ensuite, cliquez sur le bouton « Select » (2). Et choisissez le chemin d’accès vers le dossier contenant les fichiers de la ROM décompressés.

Ensuite, si vous voulez un smartphone débloqué ou bloqué, cochez le bon bouton radio en bas (3).

Puis en 4… mince, j’ai oublié le 4.

RIP le 4.

Bref, en (5) cliquez sur le bouton Flash et patientez longtemps jusqu’à ce que le résultat soit « Success » en vert.

Si ça se termine avec une erreur qui parle de checkpoint comme celle-ci…

…ce n’est pas forcement dramatique.

Vous pouvez tenter de redémarrer votre smartphone normalement et voir si ça passe. Si ça ne passe pas, il faudra recommencer le flashing.

Le smartphone redémarrera et vous aurez alors à nouveau accès à celui-ci.

Bravo à vous !

Avec Fiverr, trouvez le freelance qui vous convient

Comme beaucoup je pense qu’au départ Fiverr a eu un peu l’image de la ferme à graphisme low cost, tous les services étant proposés à bas prix. Mais le marketplace a su se réinventer et propose désormais à des freelances aux talents multiples de s’exprimer selon une palette tarifaire beaucoup plus large (cela va de quelques euros à plusieurs milliers), que ce soit à la mission unique ou via une souscription régulière. La société est aussi entrée en bourse, a racheté plusieurs autres compagnies et a retravaillé son positionnement et son image auprès du public.

Quel que soit votre choix, lorsque vous trouvez une personne qui correspond bien à votre recherche, que vous aimez son travail et son état d’esprit, vous pouvez rester en contact pour qu’elle vous accompagne sur le (très) long terme. Et ça c’est plutôt appréciable lorsqu’on connait la difficulté de trouver la bonne personne avec qui bosser.

Hop découvrez Fiverr


Les articles du moment