Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Une faille dans les MacBook Air

Le MacBook Air, le seul ordinateur portable qu’on peut envoyer dans une grande enveloppe sans que les saisonniers de la Poste les chourrent (Hooo humour hein) fait parler de lui sur le net.

Charlie Miller, un chercheur en sécurité informatique a découvert qu’il était possible de hacker la batterie de l’ordinateur. En effet, chaque batterie de MacBook Air dispose de son propre circuit électronique de contrôle qui lui permet de gérer son niveau de charge. Le hic, c’est que les puces présentes sur ce petit bout d’électronique contiennent un mot de passe par défaut.

En connaissant ce mot de passe, il deviendrait alors possible pour un affreux vilain d’injecter un malware qui se réinstallerait à chaque boot, de bousiller la batterie, ou carrément de faire prendre feu à l’ordinateur !

Waaah le carnage !

C’est pas moi qui le dit mais Miller qui a l’air d’être un garçon sérieux. Même en changeant de disque dur, et en flashant le BIOS de l’ordinateur, il sera impossible de se débarrasser d’un tel malware. Seule solution : Changer de batterie… Ce qui n’est pas évident sur un MacBook Air.

Alors rassurez-vous, ce n’est pas encore la peine d’aller faire ignifuger votre slip Nowatch pour éviter de faire « praliner vos cacahuètes » (oui, je sais que vous avez un slip Nowatch), car ce genre d’attaque n’est pas encore d’actualité. (ouf !)

Pour y arriver, il faudrait que le méchant vilain pas beau analyse les mises à jour de 2009 d’Apple pour trouver le mot de passe, et ensuite débusquer la vulnérabilité qui se trouve entre l’OS et le firmware. Miller va présenter sa technique lors de la conférence Black Hat du mois prochain. D’après lui, ce n’est pas très compliqué à exploiter. Il diffusera un outil qui permettra aux possesseurs de MacBook Air de changer ce mot de passe par défaut par une chaine de caractères générée de manière aléatoire, pour être protégé en cas d’attaque.

[Source]


Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job