Le site Reviewer a réalisé une interview d'Alexandre Astier lors de la Comicon. (avec un son totalement pourri, désolé pour ça)

J'écoutais aussi le podcast de mon ami Patrick Beja, il y a quelques jours, sur le téléchargement illégal (je vous invite à l'écouter) et malheureusement, j'ai trouvé les mecs du Parti Pirate un peu à côté de la plaque.

Maintenant mon point de vue...

Sur le fond, je suis d'accord avec Alexandre Astier. Tout travail mérite salaire.

Mais le vrai débat, ce n'est plus "Est-ce que c'est bien de télécharger / est ce que c'est mal ?" comme en parle Alexandre Astier, les mecs du PP ou les autres...

Le vrai problème est en réalité un constat : Sur Internet (ou offline même), les œuvres, peu importe leurs copyrights sont copiées, recopiées et re-re-re-copiées. C'est une réalité contre laquelle on ne peut pas aller. Un peu comme le soleil qui chauffe et l'eau qui mouille. Y'a des mecs qui ont essayé de vider la mer en mettant des DRM, en instaurant des lois...etc. et c'est un échec cuisant.

Il va falloir que tout le monde intègre et apprenne à vivre avec le piratage.

La plupart des ayants droit ont encore cette vision erronée du 1 téléchargement pirate = 1 achat loupé. D'une manière générale, je pense que c'est faux. La plupart du temps, pour cause de budget limité, les gens n'auraient pas pu acheter à l’œuvre en question. Certains économiseront, mais la majeure partie passera à côté. Je n'ai pas de souci avec ça.. Si t'as pas d'argent, t’achètes pas et voilà. Ça ne donne pas l'autorisation de télécharger illégalement... Oui, mais les gens le font quand même, peu importe ce qu'on leur dit.

C'est malheureux pour certains comme Alexandre Astier mais c'est la vraie vie. Le monde réel. Tout le monde (ou presque) télécharge illégalement.

Maintenant, comment faire pour gagner sa vie dans ce contexte quand on est artiste par exemple ?

Pas simple, mais je suis convaincu d'une chose, c'est l'accessibilité. Depuis qu'il y a iTunes, de la VOD et toutes ces plateformes légales, les gens consomment massivement de la culture. J'utilise "consomme" parce qu'on n'est plus dans le délire de sacralisation des œuvres (pour la plupart des gens). Maintenant on achète en 1 clic, on écoute ou on regarde et on passe au suivant. Évolution ou régression des mentalités, je n'en sais rien, mais une fois encore, le problème n'est pas là, c'est un constat. D'ailleurs, plusieurs études ont montré que ceux qui sucent le plus illégalement sont aussi ceux qui achètent le plus. Encore un fait.

Mettons-nous dans le crâne qu'on ne changera pas les gens, y compris en leur faisant la morale ou en leur mettant des coups de fouet (Hadopilol ?)

Les gens sont paresseux et sont capables de mettre la main au porte monnaie si on leur offre des solutions plus fiables, plus facile et plus accessible que celles proposées par le marché de l'illégal. Avant, quand il y avait des DRM de merde sur tous les MP3 et que les plateformes étaient mal fichues, la seule option "simple" était le téléchargement illégal. Maintenant que des gros comme Amazon ou Apple ont rendu ça accessible, ça va mieux. Ce n'est pas encore parfait, mais ça va mieux. Les gens achètent parce que la flemme d'aller sur TPB. Hop, 2 clicks sur Amazon et 1 minute plus tard, j'ai mes MP3. Parfait.

Il faudrait vraiment continuer dans cette voie. Rendre tout ça fluide, ergonomique, simple, compréhensible... C'est ce qui fera perdre de son charme aux plateformes "illégales". Il serait aussi intéressant de réfléchir à d'autres façons que vendre de la galette pour gagner de l'argent avec des œuvres. Le modèle économique actuel est cassé et même si ce n’est pas marrant, va falloir en trouver un ou plusieurs autres. D'ailleurs, pour ça, je fais aussi confiance aux marketeux...

Le piratage ne s'arrêtera jamais par contre. Ne rêvez pas. On n'est pas dans une balance avec d'un côté le piratage et de l'autre l'offre légale. Quand l'un baisse, l'autre n'augmente pas forcement. Par exemple, Avatar est l'un des films qui a fait le plus d'entrées en salle, qui a été le plus vendu en DVD et qui a aussi été le plus piraté. Les gens adhèrent, c'est le principal et l'argent suit...

Autre chose... Les formats. Arrêtez, amis ayants-droits de nous faire chier avec la baisse des ventes de DVD, de BluRay et de CD. Ces formats ne sont plus adaptés. Vendez des MP3, des MKV, des DivX et les gens y trouveront leur compte. Moi j'ai même plus de lecteur DVD dans mon ordi, et si je n'avais pas de box ADSL, je n'aurais pas de lecteur Bluray. Tout ça c'est du passé. Alors OK, y'a de la HD, de la 3D, des bonus et ce genre de conneries, mais tout ça on peut aussi l'avoir en dématérialisé sans se taper les 3 écrans anti-piratage du début, et sans devoir prendre sa bagnole (ou attendre 2 jours de colissimo) pour aller acheter sa galette en plastique qui de toute façon sera abimée dans quelques années.

Bref, comme les autres, je n'ai pas de solution miracle malheureusement, mais ce que je constate, c'est que le problème du téléchargement illégal n'est jamais correctement posé, y compris par ceux qui défendent des licences globales et ce genre de choses. On est tous face à une réalité. Les gens comme le dit Alexandre Astier, préféreront toujours prendre le truc gratuit. On ne pourra pas les changer. A ceux qui veulent continuer à vendre leurs œuvres de faire preuve d'imagination et de simplifier les process pour rendre les "clients" heureux, fidèles et *peut-être* responsables face à la rémunération des créateurs et ainsi les détourner des moyens illégaux.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin