Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Edito du 09/07/2020

Bonjour les amis,

Cela fait un petit moment que je n’avais pas touché à cet édito. Mais il est grand temps de vous donner quelques nouvelles. Alors tout d’abord, sachez que ça roule et que mon potager commence à donner quelques chouettes légumes :).

Je suis actuellement en panne d’ordinateur donc je me galère sur un vieux PC portable avec Ubuntu mais je m’amuse bien, car je streame l’ensemble de mes journées de boulot sur ma chaine Twitch et on commence à être une bonne petite bande qui se marre bien toute la journée.

Vous me l’avez aussi demandé depuis longtemps, et voilà, c’est fait, ma page Tipeee est ouverte et vous pouvez maintenant contribuer à ce blog et tout ce que je fais à côté comme mon podcast Paralleles ou ma chaine Youtube.

Sinon, j’espère que vous vous amusez bien. Prenez soin de vous et à très bientôt ici ou sur Twitch / Twitter.

Vous souhaitez faire une capture écran d’une vidéo disponible sur YouTube, et vous avez mis en pause la vidéo sur le moment PARFAIT pour capturer cet instant magique.

Malheureusement, lorsqu’on fait pause sur une vidéo YouTube, les contrôles, c’est-à-dire le bouton lecture/pause, avance rapide et compagnie restent affichés. Venant gâcher votre élan artistique.

Mais vous me connaissez, j’ai toujours une petite astuce ! Et cette astuce c’est une extension pour Chrome qui s’appelle Hyde et qui permet une fois installée, une fois la vidéo mise en pause, de masquer les contrôles du player YouTube en appuyant délicatement sur les touches CTRL+M (sous Windows) ou CMD+M (sous macOS).

Démonstration – Vidéo mise en pause avec les contrôles.

J’appuie sur CTRL+M et voilà la même vidéo sans les contrôles.

A garder dans votre boite à outils !


Pendant que les djeuns parcourent les Lidl de France et de Navarre à la recherche de PlayStation, les moins jeunes ressortent leurs boites de LEGO.

Et comme vous le savez, les personnes nées entre 1977 et 1983 sont la meilleure génération d’Humains que l’Humanité a réussi à pondre depuis des temps immémoriaux. Et ces merveilles de la nature dont je fais parti aiment se reconnecter à leur jeunesse.

Et cela, le capitalisme l’a bien compris. La preuve avec LEGO qui nous sort cette réplique de la NES en LEGO avec s’il vous plait, une bonne vieille télévision cathodique, sur laquelle Mario se déplace dans la joie et la bonne humeur.

Pour la modique somme de 230 euros, vous aurez donc 2646 pièces à assembler, avec vos mains tremblantes d’émotion.

pièces lego NES

Et pour ceux qui auraient de la thune dont ils ne sauraient que faire, vous pourrez, soit me la donner sur mon Tipeee pour me soutenir, soit vous procurer la petite figurine LEGO Mario à placer au-dessus de la TV et qui vous divertira (un peu moins que moi) avec des petits sourires et petits bruits rigolos.

À découvrir ici. Ça sort le 1er août.

Bon par contre on est d’accord que Brandon Jones doit avoir la rage de s’être fait totalement pomper son concept par LEGO ?


Si vous aimez écrire et que vous cherchez un petit éditeur sans prétention, qui soit libre, open source et gratuit vous permettant de vous concentrer sur votre texte, sans trop de chichi, j’ai ce qu’il vous faut.

Cela s’appelle Writty. Writty se présente sous la forme d’un service, mais également comme extension pour le navigateur Google Chrome et ses dérivés. Writty est développé exclusivement en HTML / JavaScript et CSS donc vous pouvez l’intégrer dans vos projets facilement.

Writty propose différents styles de mise en page, un compteur de mots, la possibilité d’intégrer des images, des liens, une sauvegarde localStorage (donc pas de crainte de perdre vos écrits en cas de crash de votre navigateur), et également la possibilité d’exporter votre production en PDF, HTML et TXT.

Il y a également un mode sombre pour les écrivains nocturnes.

Bien cool ! À découvrir ici !


À découvrir

Savez-vous utiliser un clavier ? Je suis certain que oui ? Mais savez-vous l’utiliser rapidement ? C’est-à-dire taper à la vitesse de l’éclair tel un pianiste sur son instrument ? J’en doute !

Mais pour le savoir, une seule solution : vous mesurer à d’autres !

C’est tout l’objet du site TypeRacer qui vous propose sous la forme d’un jeu, de faire quelques exercices de frappes en mode « course » afin de déterminer si vous êtes plus rapide que vos semblables, les autres humains équipés de doigts.

Le site vous propose un texte issu d’un livre ou d’une chanson random (j’ai eu le droit à Gims), et après un petit décompte, vous devez le retaper le plus vite possible pour tenter de remporter la course.

Vous connaitrez alors votre vitesse de frappe et surtout vous pourrez vous classer. Le site vous donnera également des conseils pour améliorer votre frappe ainsi que des exercices pour vous entrainer.

Rigolo 🙂

N’hésitez pas à me donner votre nombre de mots à la minute (WPM) en commentaires.


Dans le monde merveilleux des gestionnaires de mots de passe, il en existe un très apprécié des libristes et des amateurs de freewares. J’ai nommé Keepass.

Et vous le savez, quand un libriste aime fort fort fort fort un logiciel, il ne peut s’empêcher de le forker (c’est-à-dire de le cloner sous un nouveau nom). Et après ça part en couille et on ne s’y retrouve plus. Lol.

C’est pourquoi aujourd’hui, je vous propose de passer en revue Keepass LEGACY (original) et Keepass HERITAGE (les fork)

Attention quand même à tous les projets non officiels. Ceux dont je vous parle sont safe mais il en existe de plus obscurs qui pourraient contenir un malware, donc soyez prudent si vous trouvez un nouveau client KeePass inconnu au bataillon.

Keepass (la version officielle)

Keepass 2.x est un gestionnaire de mot de passe libre et open source, à usage personnel qui tourne en local et qui utilise les algos de chiffrement AES-256, ChaCha20 et Twofish. Petit bonus, cette version 2 de Keepass est validée par l’ANSSI.

Hormis la sécurité renforcée du coffre-fort, Keepass offre également des fonctionnalités sympathiques comme la possibilité de gérer plusieurs utilisateurs / bases de données de password, de faire des recherches avancées dans celle-ci ou de chasser les doublons. Mais également des options d’exports de votre base (TXT, HTML, XML, CSV…etc), d’imports ou de transfert d’une base à l’autre, ce qui est pratique pour vos sauvegardes.

Keepass propose également de la génération de mots de passe, du nettoyage automatique de presse papier (pour éviter les copiés-collés hasardeux de vos mots de passe) de l’autoremplissage via un raccourci clavier, la possibilité de faire des déclencheurs (pour vos workflows), des plugins…etc.

Vous pouvez également aller au-delà du simple couple login/mot de passe et ajouter tous les champs qui vous passent par la tête comme un champ N° de carte bancaire, CVV, date d’expiration, clé de récupération pour votre portefeuille Bitcoin…etc.

Keepass 2.x est disponible pour Windows (à installer ou en version portable), mais également sous macOS et Linux grâce à Mono (.NET porté sous Linux / macOS).

Attention, la version 1.x n’est pas compatible avec la version 2.x.

Avant d’utiliser un gestionnaire de mot de passe en local comme Keepass, pensez à :

  • Garder une version du binaire (.exe) dans un coin pour au cas où le soft disparaisse un jour, vous puissiez toujours accéder à votre portefeuille.
  • Faire des sauvegardes (sécurisées) de votre portefeuille Keepass pour éviter de le perdre en cas de défaillance de votre disque dur.

KeePassXC (le client cross plateforme communautaire)

Bien que KeePass soit disponible sous Linux et macOS (à l’aide de Mono), un véritable portage multi plateforme nommé KeePassXC existe et fonctionne sous macOS, Linux et Windows.

En termes de fonctionnalités KeePassXC fait tout pareil que KeePass, s’intègre dans Chrome, Firefox, Edge, Chromium, Vivaldi, Brave, Tor Browser et vous offre des fonctionnalités d’import à partir de CSV, 1Password ou encore le format KeePass 1.x.

KeePassXC permet aussi la conservation, la génération et l’utilisation de code 2FA (Multi facteurs – TOTP) mais attention à bien avoir 2 bases séparées. 1 pour vos mots de passe et 1 pour vos codes 2FA afin d’éviter de mettre tous vos œufs dans le même panier et fragiliser votre sécurité.

KeepassXC autorise également l’ajout de pièces jointes, le support YubiKey / OnlyKey, l’import, l’export et la synchronisation de bases partagées sans oublier le client en ligne de commande keepassxc-cli.

Et bien sûr KeePassXC possède une interface beaucoup plus jolie, loin des standards graphiques soviétiques de KeePass 2.x ainsi qu’un thème sombre, aussi sombre que vos âmes.

Pour des clients spécifiques MacOS, vous avez également KyPass Companion et MacPass.

KeePassX

C’était le client alternatif KeePass pour Linux mais il n’est plus mis à jour depuis longtemps donc je ne vais pas m’étendre dessus.

KeeWeb

KeeWeb est un client web pour KeePass qui permet au travers d’une page web HTML + JS que vous pouvez héberger n’importe où, ou conserver sur votre disque dur, d’accéder à votre base de mots de passe KeePass. J’ai écrit un article sur KeeWeb ici.

En version web, vous avez également BrowsePass, Kee Vault ou encore un projet nommé KeePass4Web que vous pouvez héberger sur votre propre serveur web.

KeePass pour Android

Alors je vous propose de jeter un œil à KeePassDroid qui est tout simplement un portage de KeePass pour Android. Pratique pour disposer de votre base de données KeePass en mobilité avec un synchro cloud (Dropbox, Onedrive…etc).

Je n’oublie pas non plus KeePassDX qui est un peu plus jolie et propose la même chose que KeePassDroid avec en plus, la gestion des codes 2FA (multi facteur), l’auto remplissage des champs, le déverrouillage biométrique (empreinte, reconnaissance faciale…etc.)…etc.

Sous Android, il y a également KeePass2Android et KeepShare.

KeePass pour iOS

Sous iPhone et iPad, il existe également des clients compatibles KeePass, en l’occurrence KeePassium qui existe en version gratuite de base, qui propose de la synchro cloud et si vous voulez des fonctions plus avancées comme le multi bases, il faudra prendre un petit abonnement.

Autrement sur KeePass vous avez aussi les clients suivants :

Password Safe

PasswordSafe est un client KeePass qui s’intègre parfaitement avec Gnome Desktop sous Linux et qui reprend les fonctionnalités de base de KeePass.

Et sinon ?

Et bien sinon, il existe de nombreux projets alternatifs autour de KeePass, plus ou moins maintenu et dont je vous livre la liste ici :


Mes gazouillis

OpenCV AI Kit: Single Board Computer for AI Systems https://t.co/q0VVBd4TeH #kbn
Pour surfer sécurisé, Microsoft Edge semble être la meilleure option. Par contre, Opera c'est clairement une passoi… https://t.co/JMURRXhGOI