Et voilà, ce qui devait arriver, arriva... Le dernier rempart avant la surveillance de masse vient de tomber. Telle la garde de nuit sur son mur, nous assistons impuissants à l'invasion des marcheurs blancs boites noires dans nos vies.

Les sages savants viennent tout juste de rendre leur décision lors d'un petit apéro au Conseil Constitutionnel. Chaque français, qu'il soit innocent ou coupable, qu'il ait des choses à protéger (avocat, journaliste, activiste...etc) ou non, verra donc toutes ses données aussi personnelles soit-elles, passer dans la grande moulinette du gouvernement.

SMS, emails, recherches sur les moteurs, connexions aux sites, achats en ligne...etc, Big Cazeneuve et sa descendance au crâne lustré sauront tout de vous si vous ne chiffrez pas vos communications. Ce que vous achetez, qui vous sautez, ce que vous aimez, votre état de santé, la stratégie de votre société, les gens avec qui vous tissez des contacts...bref tous vos petits secrets, y compris les plus moches seront enregistrés et catalogués, pour vous être ressorti à n'importe quel moment, y compris dans plusieurs années.

Une prison mentale pour nous rendre parano. De plus, grâce à ces boites noires, des tas d'innocents, que nous appellerons avec pudeurs des "faux positifs", subiront des tracasseries ubuesques et se verront suspectés de terrorisme ou d'autres "choses", dans les années qui viennent.

Car ne vous y trompez pas, cet espionnage de masse de notre cher gouvernement est une aubaine pour cibler le citoyen qui sortira du rang, à tord ou à raison. Et mon cerveau ne peut même pas imaginer toutes les dérives possibles que cette loi va engendrer. Car si je suis sûr d'une chose, c'est que ce délire sans garde-fou partira très vite en cacahuète.

On a vraiment touché le fond les amis et c'est un jour noir pour notre liberté de penser. Le simple fait de se savoir observer va nous changer. Nous allons devenir des êtres transparents, insipides, sans secret, sans questionnement. Nous allons devoir nous lisser pour nous fondre dans la masse. Devenir aussi neutre que possible pour ne pas devenir l'un de ces faux positifs. Pour ne pas éveiller les soupçons de Big Cazeneuve. Les terroristes savent déjà le faire et nous allons devoir adopter leurs méthodes de dissimulation si nous voulons continuer à penser librement, ce qui paradoxalement nous rendra encore plus suspects.

Cette loi renseignement est une arme de destruction massive de nos consciences et je ne suis pas sûr qu'on s'en remettra. Ces petits flics fascistes qui veulent tout contrôler pour rester sur leur trône de merde et qui ont soutenu cette loi sont pour moi, les véritables criminels, bien plus que n'importe quel terroriste.

bbb

De Urvoas, à Cazeneuve en passant par Valls ou Hollande, sans oublier ces petits députés idiots de villages, qui ont voté sans réfléchir; tous sont les complices du terrorisme, et c'est ce que l'Histoire retiendra. Ces hommes et femmes politiques avancent dans la même direction que les poseurs de bombe et les décapiteurs, main dans la main, pour nous priver de nos libertés, nous terroriser, nous dire quoi penser et comment le penser.

Et sachez le, ce 23 juillet 2015 n'est que le début du cauchemar. Le pire reste à venir.

Source