Raaaah, bientôt on fera moins les malins quand il s'agira d'aller troller un mec sur l'Internet mondial en nous cachant comme des lâches derrière un TOR ou un VPN...


Je vous vois ouvrir grand les yeux, pris de panique !

Voui voui voui... D'après Aylin Caliskan Islam et Sadia Afroz, 2 chercheuses spécialisées en linguistique, il serait possible d'identifier 80% des internautes qui publient anonymement sur le net...

Comment  ?

Et bien tout simplement en analysant les mots employés et la façon de rédiger, des internautes. Chacun a son propre style de rédaction, et en analysant les forums, il devient alors possible de faire des recoupements de styles de rédaction "similaires".

Pour leur présentation lors du 29ème CCC (Chaos Communication Congress) en Allemagne, les chercheuses ont mis en pratique leur théorie sur plus de 300 sujets ouverts sur des forums undergrounds où s'échangent et se vendent des numéros de CB, des identités volées, des services pour cracker des mots de passe et autres joyeusetés de black hat SEO et de spécialistes du chiffrement.

Grâce à 5 000 mots minimum et des outils comme celui-ci ou celui-là, il devient alors très simple de déterminer qui est l'auteur (ou quels sont les auteurs potentiels) d'un message. Autant vous dire que les créateurs de botnet ou de malware qui se la racontent souvent sur ce genre de forums, vont avoir chaud aux fesses. Mais je pense aussi aux dissidents politiques habitants dans des pays joyeux où ils sont traqués pour leurs idées et je m'inquiète...

Comme toutes les armes, cet algo est à double tranchant... surtout que les demoiselles ne manquent pas d'idées pour améliorer encore un peu plus l'identification des anonymes, en y intégrant des informations temporelles comme les dates et heures de connexion des internautes (pour par exemple détecter une personne qui aurait plusieurs comptes et qui s'y connecterait en même temps, en rentrant du boulot.), ou encore en établissant la carte des centres d'intérêt d'une personne, ses interactions avec d'autres internautes et en recoupant avec tout cela, les discussions sur l'IRC.

Elles souhaitent automatiser tout ce processus mais se défendent de vouloir faire tomber le masque à tous les anonymes... Pour elles, il ne s'agit que de "montrer" à tous que l'anonymat n'est qu'une notion très relative et qu'il est toujours possible d'identifier quelqu'un.

Je mettrai d'ailleurs ma main à couper que certains gouvernements disposent déjà de ce genre d'outils...

Flippant en tout cas !

Source

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin