Les Jeux olympiques, c'est super cool ! On se tient la main, les athlètes donnent le meilleur d'eux-mêmes, et l'esprit sportif est omniprésent. Un bel événement qu'on prend plaisir à regarder à la TV ou directement à Londres... Mais c'était sans compter sur le CIO (Comité International Olympique) qui salit les Jeux olympiques avec un règlement très strict, sorte de mini-ACTA, en ce qui concerne les médias, les commerces...etc.


Pour faire respecter ces règles et sauvegarder les intérêts des sponsors, une véritable milice privée a été formée et patrouille dans tout Londres à la recherche des contrevenants...

Voici en gros les règles à respecter dans les espaces publics et olympiques à Londres durant les JO :

  • Les gens ne doivent pas porter de t-shirt ayant une autre marque que Adidas ou les marques officielles
  • Les gens ne peuvent pas venir avec leurs pique-niques. Ils doivent manger Mc Do et boire du Coca
  • Les médias ne peuvent plus dire "Jeux olympiques" car c'est soumis à redevance... Certains comme BFM TV préfèrent donc utiliser l'expression O-Games ou les Jeux d'été pour ne pas se faire reprendre par le CIO.
  • Les particuliers sont aussi victimes de l'esprit olympique avec par exemple cette grand-mère de 81 ans qui avait tricoté un pull de poupée pour une œuvre de charité et qui a du retirer de la vente ce pull à 1,63 $, car il y avait de minuscules anneaux olympiques tricotés dessus.
  • Les logos sur les ordinateurs Dell et Apple des membres du village olympiques et des athlètes ont été recouverts par du scotch pour les cacher.
  • Les commerçants aussi font les frais de la connerie du CIO. Un boulanger et un boucher ont du retirer 5 pains et des saucisses disposés en forme d'anneaux dans leur vitrine. (Source)
  • Les parents de Kate Middleton (femme du Prince William) font aussi l'objet du enquête après avoir vendu sur leur site, des mugs avec les mots 2012 et Games dessus. (Source)
  • Les fast foods autres que McDonald ont aussi l'interdiction de vendre des frites. (Source)
  • Les gens ne peuvent plus partager leur 3G en WiFi (tethering) (Source)
  •  Les athlètes peuvent être disqualifiés s'ils font la promo de leurs propres sponsors, aussi bien sur le terrain qu'en ligne sur Twitter ou Facebook. Pas pratique quand on sait que ce sont leurs sponsors qui leur permettent de bouffer...
  • Sur les cartes des restos, l'alcool anglais Pimms a été rebaptisé "N°1 Cup" pour respecter les règles du CIO.
  • ...etc etc... Le net et les réseaux sociaux regorgent d'exemples et de témoignages de ce type. C'est juste dingue !

Le pire c'est quand on sait que les JO auront coûté 9 milliards aux contribuables anglais et que ces derniers ne peuvent même plus être libres de leurs choix.

Si je vous parle de tout ça c'est juste pour mettre en avant que ce règlement imposé par le CIO n'est ni plus ni moins qu'un équivalent d'ACTA et de ce genre de loi à l'échelle Olympique. Censure, pression, argent roi... C'est important que les sponsors des jeux en aient pour leur argent mais là, ça dépasse la raison et le bon sens. Je trouve que ce règlement imposé par le CIO est encore plus sale que n'importe quelle histoire de dopage. Dommage que l'esprit Olympique et sportif ait été absorbé à ce point par la thune et ses dérives.

Beurk !

Source et photo

Merci à Guillaume pour l'info

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin